Les castings commerciaux pour enfants

Les castings commerciaux pour enfants

Mots Clés :

agence, casting, enfant, publicité
Les castings commerciaux pour enfants

Graine de star dès ses premières couches.

Préféré des grands-mères, idoles des cours de récrés ou chouchou de la maîtresse, votre poussin a ce petit quelque chose en plus qui le démarque du reste de ses camarades. Pour en faire profiter le reste du monde, vous pouvez inscrire votre enfant à un casting commercial. Présentation et explications.

Etre sur tous les murs, mode d’emploi

1- Confectionner un portfolio maison

Inutile de faire appel à un professionnel lorsque votre enfant a moins de 3 ans : ils changent énormément en quelques semaines, et, s’il est sélectionné pour un casting et ensuite par une agence, il vous faudra envoyer de nouvelles photos tous les mois.

2 photos suffisent généralement, une du visage de l’enfant, et une de lui plain-pied, mais vous pouvez bien entendu en envoyer plus pour mettre toutes les chances de votre/son côté. Le mieux est une réalisation sur un fond blanc, et habillez votre enfant de couleurs gaies, sans lunettes de soleil, sans chapeau ou casquette, sans vêtements de marque avec des logos évidents.

2- Envoyer les photos

Vous pouvez ensuite envoyer ces photos à différentes agences de modèles et de publicités, en inscrivant le nom de votre enfant au dos de la photo.

Vous n’avez rien à payer, donc fuyez ces agences qui vous demandent de verser un petit quelque chose afin de voir quels castings sont disponibles. Méfiez-vous donc des « open calls », qui vous feraient venir sans même avoir vu votre enfant, mais en vous faisant payer.

Les agences varient bien entendu selon les villes et les états, et vous pouvez en trouver autour de vous en cherchant pour des « modeling kids agencies » ou « commercial kids agencies ».

3- Prendre un agent et faire des photos pro

Si votre enfant est ensuite sélectionné, il faut faire appel à un agent qui gérera pour vous les subtilités du métier (moyennant 10 à 20% du cachet réalisé par votre poussin).

C’est alors qu’il vous conseillera de composer un portfolio plus professionnel, en faisant appel à un photographe (« headshot photographer », et non un « wedding photographer »), car lui sait comment y faire avec les enfants.

Ils vous demanderont des photos plus professionnelles ; comptez entre 150 et 200$ la séance, et payez toujours le photographe directement, l’argent n’a pas à passer entre les mains de votre agent ou d’un tiers.

Votre agent en sélectionne ensuite surement 3 à 6 et les enverra à des Casting Directors. Il pourra également choisir de les poster sur des sites de castings, moyennant un coût (40-50$ l’année)

4- Work Permit et contrat d’exclusivité

Permis de travailler

Entré dans le monde des castings, des agents et des contrats, votre enfant n’est plus vraiment un enfant ; il doit obtenir un « Work Permit » afin de pouvoir travailler.

Les lois varient selon les états, et les états de Californie et de New York sont les plus regardants à ce sujet, mais tous imposent généralement l’obtention d’un « work permit », et encadrent la profession de certaines régulations (nombre d’heures de travail par jour, autorisation écrite des parents, nombre de jours consécutifs à travailler…).

Pour en savoir un peu plus sur les lois dans vos états, voir sur le site :

DOL.gov

Contrat ou pas contrat ?

Une fois votre petit lancé, il peut être rapidement repéré par une agence qui ne souhaite pas que sa jolie frimousse profite à d’autres.
Quelques infos sur les contrats :

  • La durée varie entre 1 et 3 ans.
  • Ils peuvent contenir une clause d’exclusivité ou non ; si exclusivité il y a, l’enfant ne pourra pas travailler avec d’autres agences ou en freelance. Les contrats sont également plus ou moins exclusifs avec l’agence même : elle peut contrôler les coupes de cheveux de vos enfants, réclamer des photos tous les mois…
  • Vous pouvez (ou l’enfant peut) choisir de mettre un terme au contrat avant la date prévue par les parties si l’une des 2 n’est pas satisfaite par l’une des prestations de l’autre.
  • Faites bien attention au montant des commissions que l’agence se réserve ; pour des photos commerciales, c’est compris entre 15 et 20% du cachet total.

castings-commerciaux-enfants-agence

5- Ouvrir un « Coogan Bank Account »

Le « Coogan Account » doit son nom au petit acteur Jackie Coogan, protégé de Charlie Chaplin, qui avait fait un carton dans les années 20 sous les conseils de son mentor moustachu. Arrivé à ses 21 ans et toutes ses dents, il n’avait justement plus rien à leur mettre dessous car, à l’époque, les gains des enfants revenaient à leurs parents.

Le petit Coogan devenu grand (et pauvre) avait alors attaqué sa propre mère et son ancien agent en justice, leur réclamant toutes les sommes qui lui revenaient. En 1939, la Loi Coogan entrait en vigueur, protégeant les jeunes acteurs, et ses nombreux vides juridiques étaient comblés par des lois postérieures.

Un tel compte s’appelle Coogan en Californie mais prend d’autres noms dans les autres états ; ce qu’il convient de retenir : c’est un Trust Account. Les lois varient selon les états, mais le principe reste souvent le même, et il faut déposer 15% de ce que l’enfant gagne, directement sur le compte.

Généralités et conseils pour une expérience agréable

Il y a 2 sortes d’enfants, ceux qui ont ça dans la peau et aiment parader, et ceux qui le prennent plutôt cela à la rigolade. Dans les 2 cas, il convient d’avoir ces quelques conseils en tête avant une audition :

  • Sachez pour quelle audition votre enfant postule
    Que ce soit pour une banque, un shampoing ou un grand magasin, parlez-en avant avec lui, pour éviter les moues boudeuses s’il ne comprend pas le dialogue, ou dégoûtées s’il se retrouve face à des brocolis vapeur.
  • Mettez le en confiance
    Faites-le parler de sa journée et de ce qu’il a fait. Les directeurs de casting lui poseront sûrement aussi la question pour en savoir un peu plus sur la personnalité de l’enfant, et c’est toujours favorable d’avoir en face un enfant loquace et confiant.
  • Faites-en un jeu
    Dans tous les cas, ce doit être une expérience agréable pour l’enfant, non un calvaire, et une petite glace ou un moment de détente après un casting est toujours recommandé.
  • Sachez vous investir
    Pendant le temps où votre enfant est inscrit, sachez que c’est un job à plein temps. Vous pouvez parfois être appelé une heure avant une audition, il faut alors tout plaquer pour y courir, ou être sollicités plusieurs fois par semaine. Soyez préparé.

Chercher toutes les agences ici :

NewFaces.com

quotes

C'est pas nous qu'on l'a dit...

Seuls les enfants sont innocents. Le contraire de l’innocence n’est pas la culpabilité, c’est l’expérience.
All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2016 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.