Une escapade en République Dominicaine

Une escapade en République Dominicaine

Mots Clés :

Caraïbes, île, parc national, plage, sable, sommet, village
Une escapade en République Dominicaine

Quelques jours dans l’ile berceau du Nouveau-Monde.

Bien sûr, il y a ses plages de sable blanc, ses palmiers qui brillent et ses belles vallées vertes. Mais la République Dominicaine possède bien plus que ses clichés de carte postale, avec 17 parcs nationaux, le plus grand lac de l’ile, des km de rives désertes, des trésors naturels, des petits ports de pêches et surtout un passé riche d’aventures. Sur fond de bachata, laissez-vous guider vers la visite d’une des plus belles perles des Caraïbes.

Les basiques

Et au début fût Saint Domingue

C’est la capitale historique de la République Dominicaine, la Rep Dom pour les intimes. C’est ici en effet que Christophe Colomb y a posé un orteil en 1492, faisant du lieu et de l’ile, le berceau du Nouveau-Monde. Car c’est là que l’on trouve dans le centre historique de Saint Domingue, la première rue pavée, la première cathédrale, puis plus tard, le premier hôpital et la première université…

Punta Cana, les plages en veux-tu en voilà

Bon, on ne vous le cache pas, Punta Cana est essentiellement connue pour la beauté de ses plages, plus ou moins épargnées par les touristes.

Parmi elles, Arena Gorda et Bavaro Beach sont vraiment à tester le temps d’une après-midi (on n’a pas dit une semaine).

Ensuite, direction l’embarcadère de Bayahibe pour une visite typique d’un petit village de pécheurs sur l’île de Saona. Sable blanc et cocotiers sont au rendez-vous et personne ne vous y attend…

Ne manquez pas aussi de faire un tour au Village de El Cortecito pour y apprécier l’ambiance enjouée des locaux.

Rien que pour vous

Courage ! Sortez du transat de votre resort bondé, et lancez-vous à la découverte de l’autre visage de la République Dominicaine, hors des sentiers battus, vous ne le regretterez pas. Et on vous indique le chemin…

La péninsule de Barahona

Une fois là-bas, au nord ouest de l’île, c’est la variété des paysages qui surprend d’abord : charmantes maisons de style victorien, végétation luxuriante qui bruisse sous les alizés, et la mer turquoise en fond un vrai petit coin de paradis. Longez la route littorale pour atteindre la lagune Oviedo, au cœur du Parc National de Jaragua.

Si vous voulez voir un coin encore plus sauvage, allez faire un tour (en bateau c’est encore plus joli) vers la plage sauvage de Bahia de Las Aguilas. En prolongeant à l’extrême nord ouest, presque vers Haïti, le spectacle est à couper le souffle : le plus grand lac de la République Dominicaine, le Lago Enriquillo est devant vous.

Après avoir croisé quelques iguanes et flamants roses vous vous direz que, vraiment, vous avez bien fait de quitter votre transat…

 

La cordilliere centrale et la ville de Jarabacoa

Cap à l’est, à 3 heures de route environ de Puerto Plata, pour une visite de Jarabacoa, un village typique situé dans la forêt tropicale aux pieds de la cordillère centrale. Ici, la nature est généreuse et variée, et les belles vallées offrent aux adeptes de randonnées un cadre parfait pour la grimpette ou une balade à cheval.

Pour admirer l’ile de plus haut,  certains peuvent tenter l’ascension du Pico Duarte, le plus grand sommet des Caraïbes qui culmine à 3,088 mètres, après 2 heures de trajet en voiture au cours duquel les pins succèdent aux palmiers.

Attention, les sentiers de la cordillère sont étroits et il y a beaucoup de boue, les précieuses et les marcheurs en tongs sont priés d’attendre en bas.

 

La péninsule de Samana

D’accord, il y a encore des plages, mais celles-ci sont sauvages, souvent désertes  et bordées de cocotiers, d’hibiscus et de manguiers. L’eau y est transparente et calme à tel point que de janvier à mars, on peut apercevoir les baleines à bosse migrer pour s’y reproduire.

On peut donc en profiter sans se lasser d’autant qu’il y a aussi le charmant village créole à visiter, Las Terrenas. Le lieu est tellement mignon et typique qu’il est devenu avec les années, une vraie station balnéaire où il fait bon prendre quelques vacances.

C’est ainsi le point de départ vers de belles excursions comme la Route du Café en quad, ou encore la Cascade El Limon. Un peu plus dans les terres, le Parc National de Los Haïtises regorge de mangroves denses et de grottes et rivières souterraines et abrite une belle réserve d’oiseaux. Un peu plus loin, Las Galeras est une autre bourgade à ne pas manquer.

 

La plage de Punta Del Rey

Sur la route de la presqu’ile de Samana, existe un petit port de pêche, Miches, dont le charme n’a d’égal que la bonne humeur de ses habitants. Si vous voulez goûter du bon poisson, c’est l’endroit idéal, et notamment à Punta Del Rey, cette petite rade sur la plage accessible après un bout de chemin entre les bambous. La pêche du jour vous sera servie dans une feuille de bananier, agrémentée d’épices, sous un cocotier et loin des touristes…

Alors, le transat du resort bondé, on en parle ?

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2016 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.