Le Burger aux Etats-Unis

Le Burger aux Etats-Unis

Mots Clés :

Burger, Hamburger, Histoire du burger
Le Burger aux Etats-Unis

Le plat national américain n’est pas un sandwich comme les autres.

Idole des estomacs – environ 75 sont vendus par seconde dans les Mc Do du monde, – il possède son Jour National, le 28 mai, peut peser jusqu’à 913,54 kg et coûter 250,000 dollars. Qui est-il ? Le burger, cette institution américaine qui est vendue à tous les coins de rue et dont la dégustation alimente tout séjour aux Etats-Unis. Comment 1 steak haché coincé entre 2 petits pains est-il devenu si célèbre ? On vous ouvre les cuisines.

Le Hamburger, les origines

Bien évidemment, ils le revendiquent. Les Américains sont fiers de leur hamburger et regrettent de ne pas l’avoir inventé. Eh oui, contrairement à ce que le monopole américain sur les petits pains fourrés d’un steak haché peut laisser penser, l’hamburger serait apparu en Allemagne, à… Hambourg.

La petite préparation était choyée des Hambourgeois, notamment des marins, puisque la viande, conservée dans du sel ou légèrement fumée, était facile à garder lors de longs voyages en mer. Une fois arrivés aux Etats-Unis, les allemands ce sont empressés de partager leur culture culinaire. Ce « Hambourg steak » était alors placé entre 2 tranches de pain, et constituait un repas idéal pour les new yorkais (déjà) pressés, qui l’engouffraient en marchant.

Le « bun », le pain tout moelleux spécial hamburger, aurait cependant été démocratisé par un américain (hourrah), qui n’est autre que Walter Anderson. Si ce nom ne vous dit rien, c’est un peu normal, mais sachez simplement que c’est le petit cuisinier devenu très grand. Fondateur de White Castle en 1921, considéré comme le tout premier « fast food », le bonhomme a fait fortune en vendant des hamburgers, et surtout en développant le concept de restauration rapide.

Le Hamburger, la base et ses déclinaisons

Peu importe qui a inventé quoi, le hamburger de base se présente généralement de façon très simple : 2 « buns », ces pains ronds couverts de graines de sésame, complétés d’un steak haché, de salade, de tomates, d’oignons et de « pickles » (ces cornichons géants au goût aigre douce), le tout agrémenté de condiments comme du ketchup, de la mayo ou de la moutarde.

Ça, c’était le classique.

Sinon, il y a le burger revisité. Le burger aux cacahuètes, le burger aux Oreos, le burger hybride dont le pain est remplacé par 2 sandwiches « grilled cheese », l’autre où le pain est en réalité 2 doughnuts, le burger énorme bourré de chips et de guacamole… Il y a donc vraiment de tout, du moment que l’imagination culinaire des Chefs est prête à tenter ce que d’autres oseront à peine goûter.

Le hamburger dans la vie courante américaine

Le Roi des Hamburgers

Emblème national, le hamburger est proposé au quotidien dans des dizaines de dizaines de fast foods américains, comme plat du jour de centaines de cantines et au menu de milliers de restaurants. Mets commun ? C’est tout le contraire pour certains établissements.

Un restaurant à Las Vegas a décidé d’allier gastronomie et plat sur le pouce, en proposant des burgers défiant toutes les lois culinaires. Exit les simples steaks hachés cuits comme des semelles de santiags, et bienvenue aux burgers d’exception.

Le restaurant Fleur by Hubert Keller logé dans le Mandalay Bay de Vegas propose ainsi un burger au bœuf Wagyu, au foie gras et aux truffes, inscrit sur la carte à 5,000$ car il est servi avec une bouteille de Château Pétrus 1995 ; si vous n’avez pas soif, vous pouvez commander le burger tout seul et vous en tirer pour un peu plus de 70$.

Photos

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.