Le Isabella Stewart Gardner Museum à Boston

Le Isabella Stewart Gardner Museum à Boston

Mots Clés :

art europeen, boston, collections, jardins, musee
vignette

De l’art européen dans un palais vénitien, en Amérique.

« Une réunion de chefs d’œuvre », disait l’écrivain français André Fraigneau à propos du musée Isabella Stewart Gardner à Boston. Et pour cause, ce palais d’inspiration italienne du 15ème siècle abrite une des plus belles collections d’art européen et américain de la côte est, avec des œuvres de Rembrandt, Michelange, Sargent et Degas. On y est allé et on a beaucoup aimé. Voici pourquoi.

De l’art dedans et de l’art dehors

Depuis toujours, Isabella Stewart Gardner a aimé l’art et les collections. En 1903, elle fonde le musée qui porte son nom et souhaite que toutes ses œuvres soient abritées et mises en valeur dans un lieu unique à l’architecture originale : un superbe palais de style vénitien du 15ème siècle. Au fil du temps, ce sont 2 500 œuvres, tableaux, sculptures, meubles, étoffes, céramiques et argenterie, photos, lettres et livres rares qui sont rassemblés dans la magnifique bâtisse.

Les collections présentent des pièces datant notamment de la Rome antique, de la Renaissance italienne, et jusqu’au 19ème siècle avec des œuvres uniques de Rembrandt, Botticelli, Degas, Manet ou encore Michel-Ange. C’est ici que le 1er Matisse est rentré dans une collection privée américaine. Il y trône depuis dans la Chambre Jaune du musée. Parmi les tableaux, on peut notamment admirer un autoportrait de Rembrandt, à 23 ans et l’Hercule de Piero Della Francesca.

L’extérieur du musée est lui aussi tout à fait remarquable, avec son palais, construit sur le sol américain avec des matériaux originaux, mais aussi ses jardins parfaitement entretenus et fleuris, tout au long de l’année.

Pour la petite histoire

Le 18 mars 1990 est un jour qui restera noir pour le musée Isabella Stewart Gardner. Pendant que la fête battait son plein à l’occasion de la célébration de la St Patrick, deux voleurs déguisés en policiers sont entrés dans le musée et ont dérobé 13 tableaux, dont un Vermeer et un Rembrandt. C’est le vol le plus important de biens privés jamais perpétré aux Etats-Unis, car la valeur totale de ce cambriolage a été estimée à 500 millions de dollars.

Et, à ce jour, aucun d’eux n’a été retrouvé, malgré les multiples investigations du FBI et d’organisations internationales spécialisées dans le trafic d’œuvres d’art. Depuis, le musée a fait placer des cadres vides à la place des tableaux manquants, et offre 100 000 $ de récompense à toute personne qui retrouverait l’une des œuvres volées, le superbe bronze d’un drapeau Napoléonien d’époque. On voulait vous prévenir, on ne sait jamais…

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.