« Ride Along », en voiture pour de nouvelles aventures

« Ride Along », en voiture pour de nouvelles aventures

Mots Clés :

auto-moto, escapade, police, pompier, tour, urgence, voiture
« Ride Along », en voiture pour de nouvelles aventures

Dans une voiture de police, mais sur le siège avant.

L’envers du décor, vous connaissez : vous êtes déjà passé derrière un bar, derrière la caisse, derrière la scène… et derrière le pare-brise d’une voiture de police, vous y avez pensé ? « Ride Along », c’est la possibilité aux Etats-Unis de patrouiller aux côtés d’un policier à certaines conditions, avec fierté mais sans képi. Ça vous tente ? On joue les indics.

Embarquer sans se faire embarquer

Une « Ride Along » qu’est ce que c’est ? Il s’agit d’un civil qui est autorisé à passer un « shift » avec des policiers, des pompiers ou même des ambulanciers. Le plus souvent, votre escapade adrénaline dure entre 2 et 4 heures, et vous emmène dans le quotidien des sauveurs de vie… Oui, mais encore ?

Keuf-aire pour y participer ?

Il existe différentes professions qui proposent ces programmes, et les conditions changent d’un état à l’autre, voire d’une caserne ou station à l’autre.

Généralement :

  • Il faut avoir plus de 18 ans, même si parfois des ados à partir de 14 ans peuvent embarquer à condition d’être accompagnés par un parent ou leur gardien légal.
  • Vous ne pouvez pas monter avec un professionnel de votre famille, ou quelqu’un que vous fréquentez.
  • Vous êtes autorisé à participer à un Ride Along une fois par an, sauf dérogation spéciale.
  • Vous devez impérativement suivre les instructions du professionnel avec qui vous êtes en voiture, voire même vous résigner à être déposé dans un lieu sûr en cas de situation dangereuse…
  • Vous devez vous engager à ne divulguer aucun nom des personnes impliquées et des preuves éventuellement collectées lors de votre escapade.
  • Comme au musée, on touche avec les yeux : ne pensez même pas à tripoter la radio pour mettre le Top 40 ou pianoter sur leur ordinateur pour consulter vos mails.
  • Généralement, les policiers vous montreront juste comment fonctionne la radio, au cas où vous auriez à l’utiliser pour demander du renfort.
  • Avoir un passé plutôt très calme, et ne pas avoir de casier judiciaire criminel, être en procès… Et bien sûr fournir une pièce d’identité.
  • Vous devez vous présenter sous votre meilleur jour, et porter un pantalon, une chemise, une blouse ou une veste et des chaussures fermées – basket de préférence, s’il faut fuir. Pas de marcel genre « gendarme à St Tropez », pas de chapeau de Shérif, pas de sweat à capuche flanqué des lettres LAPD. Petit plus, soyez couvert : les policiers portent généralement des vestes pare-balles ou autres gilets plutôt épais, et n’hésitent pas à pousser la clim.
  • Vous signez enfin une petite décharge, certifiant que vous êtes conscient de partir en balade à vos risques et périls, et ne saurez tenir la station de police ou autre responsable de ce qui pourrait vous arriver – que ce soit une indigestion suite à votre 5ème donut ou une blessure lors d’une opération.

Etre dans le panier sans la salade

Concrètement, vous pouvez consulter la station de police (ou caserne de pompier) la plus proche de chez vous pour savoir si elle offre ce genre de services – toutes ne le font pas. Vous pouvez ensuite généralement remplir un formulaire en ligne et vous préparer au grand jour.

Retenez bien, vous êtes en observation et devez bien suivre les instructions des professionnels avec vous.

Crédits photos : caranddriver.com; tpr.org

quotes

C'est pas nous qu'on l'a dit...

Rien ne ressemble plus à un innocent qu’un coupable qui ne risque rien.
All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.