5 choses que vous ne saviez pas sur Chicago

5 choses que vous ne saviez pas sur Chicago

Mots Clés :

Chicago, histoire, Secrets
5 choses que vous ne saviez pas sur Chicago

La ville des vents garde quelques petits secrets

Vous vous baladez souvent dans les rues de Chicago, vous admirez les bâtiments et vous foulez la pelouse, et vous vous demandez alors quelles histoires sont derrière tout ça. Des clowns enterrés à Woodlawn ? Des milliers de kilomètres de tunnels ? La maison du premier serial killer des Etats-Unis ? Tout cela, c’est à Chicago. Mais ce n’est pas tout…

Rire un jour, rire toujours

C’est suite à l’un des pires accidents de train de l’histoire des Etats-Unis que le cimetière de Woodlawn s’est bien rempli. Au tout petit matin du 22 juin 1918, un train qui ne trainait que des wagons vides suivait de près un train de cirque. Des repas bien consistants, des médicaments pour ses reins et un manque évident de sommeil ont amené le conducteur du train à manquer plusieurs signaux automatiques, percutant alors le train de cirque qui s’était arrêté.

Cet article vous est présenté par...
Au total, 86 morts sur les 400 intermittents du spectacles présents dans le train de cirque, et plus de 120 blessés. La plupart d’entre eux est enterrée au Woodlawn Cemetery à Chicago, et certains morts dans l’anonymat ont été mis en terre sous leur nom de scène ; vous pourrez alors y croiser « Baldy » et « Smiley » en faisant un peu attention.

Les habitants cachés de Lincoln Park

Plus grand parc de la ville de Chicago, et 2ème parc le plus visité des Etats-Unis après Central Park, Lincoln Park possède 15 terrains de baseball, 35 courts de tennis, 163 terrains de volley… Et certainement 10,000 corps enterrés là-dessous. Tout remonte à la fin des années 1830, lorsque l’Etat de l’Illinois a généreusement donné des terrains à la ville de Chicago pour y enterrer ses habitants ; cette zone s’étendait à ce qui correspond aujourd’hui au sud de Lincoln Park.

C’était cependant sans compter sur le fait que des milliers d’habitants perdraient la vie dans les années 1850 (200 en seulement 6 jours d’un juillet 1854 particulièrement meurtrier) en raison d’un épidémie de choléra. Par la suite, un médecin déclarait que tout ça n’était guère sanitaire (les corps qui se décomposaient pouvaient infester un cours d’eau tout proche), et les morts étaient déplacés. Seule une dizaine de personnes se chargeaient de cela, et beaucoup de cadavres (10,000 environ) étaient laissés sur place. La prochaine fois que vous pensez qu’il vous manque un partenaire pour faire un badminton, pensez que vous n’êtes en réalité pas si seul…

Une ville peut en cacher une autre

Sur un même sujet sous-terrain, les sols de la ville de Chicago ne cachent pas que des cadavres… A la toute fin des années 1890, la société « Illinois Telephone and Telegraph » a obtenu l’autorisation de construire des tunnels afin d’y faire passer ses gros câbles ainsi que des rails pour des petits trains. Ce sont en tout près de 97 km de tunnels souterrains qui se faufilent alors sous la ville, généralement de 2,3 mètres de haut et de 1,80 de largeur.

Les tunnels sont peu à peu tombés en désuétude jusqu’à être partiellement inondés en 1992 lors de l’inondation de Chicago, où presque 1 million de mètres cubes ont envahi les sous-sols du quartier du Loop. Il y aurait alors toujours 6 différents tunnels, qui ne sont plus praticables depuis longtemps.

Le bureau de poste qui vous envoie des frissons

Bien sûr, la queue au bureau de poste vous fait peur. Vous craignez aussi que vos lettres n’arrivent pas en temps et en heure, et vous redoutez que le facteur ne trouve pas votre impasse. Mais si, en plus de tout cela, vous avez peur d’aller à la poste ? Ça serait sûrement le cas si vous saviez que la poste d’Englewood à Chicago se trouve sur ce qui était avant cela l’humble demeure de H .H. Holmes.

Si vous ne savez pas qui est cet individu, c’est celui qui est considéré comme le premier serial killer des Etats-Unis. Il a achevé plus de 27 victimes, notamment des femmes, dans son château qu’il avait alors spécialement fait construire à cette fin. Il avait en effet fait appel à plusieurs professionnels du bâtiment pour construire son « Murder Castle », pour que personne à part lui ne sache comment la maison était bâtie. Les couloirs semblaient sans fin, les escaliers ne menaient nulle part, les chambres n’avaient pas de fenêtres… H. H. Holmes entrainait ses victimes dans son château, les tuait, avant de vendre leur corps à la science. Il a confessé avoir tué 27 personnes, mais certains historiens pensent qu’il a en réalité ôté la vie à presque… 200 innocents.

Il était un bois…

S’il est une ville qui possède un passé brûlant, c’est bien Chicago. Le Great Fire a ravagé la ville en octobre 1871, ratiboisant plus de 18,000 bâtiments – seule une poignée est encore débout – et faisant environ 300 morts.

Avant cela, la ville avait décidé de construire certaines de ses rues en bois – et a même continué après le great Fire – car à l’époque le bois venant du Wisconsin et du Michigan était très accessible. Ce sont plus de 1,120 km qui étaient alors « pavés » de bois dans la ville, avant d’être recouverts par des tonnes d’asphalte, beaucoup moins cher. Vous pouvez toujours voir des rues en bois sur State et Astor.

Crédit photo : layoverguide.com

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.