Les spécialités culinaires nées à New York

Les spécialités culinaires nées à New York

Mots Clés :

bars, new york, restaurants, spécialités culinaires
Les spécialités culinaires nées à New York

Ces plats et ces boissons qui ont un goût de Grosse Pomme…

Si on vous dit bouillabaisse, vous pensez Marseille, et quand on parle de gaufre, votre estomac crie Bruxelles. Et si on vous dit œufs Bénédicte, Lobster Newberg et bloody mary, vous pensez à quoi ? A votre prochain brunch, mais aussi à des spécialités originaires de la ville de New York. La bonne nouvelle, c’est qu’elles sont toutes délicieuses et l’autre bonne nouvelle c’est qu’il y en a plein d’autres. Voici lesquelles en direct des cuisines new yorkaises.

L’entrée

Manhattan Clam Chowder

specialites-culinaires-naissance-restaurants-bars-new-york-01-gCette spécialité de la Nouvelle Angleterre (RecetteOriginaleClamChowder) se décline de différentes façons selon d’autres villes ou régions américaines, et vous pouvez alors déguster de la clam chowder spéciale du Rhode Island, du New Jersey, du Delaware, la clam chowder « Hatteras », typique de la Caroline du Nord, ou « Minorcan », venue de Floride. Celle de Manhattan diffère dans son bouillon, qui est de couleur rouge puisqu’il est composé de tomate à la place de lait.

 

Waldorf Astoria Salad

specialites-culinaires-naissance-restaurants-bars-new-york-13-gCette salade fraîche composée de pommes, céleri, cacahuètes
et noix, servie avec une espèce de mayo, a été créée pour la première fois au Waldorf Hotel à New York City par le maître de l’établissement, Oscar Tschirky.

 

Les œufs Bénédicte

specialites-culinaires-naissance-restaurants-bars-new-york-06-gAlors qu’il était un midi toujours un peu alcoolisé de la veille, Lemuel Benedict était accoudé au bar du Waldorf Hotel – hôtel fort stimulant apparemment – et a commandé un peu n’importe quoi pour se remettre de sa gueule de bois : des bons toasts beurrés, des œufs pochés, un peu de bacon croquant et juste ce qu’il faut de sauce hollandaise. Oscar, toujours ce bon Oscar, a été plus que convaincu par la recette et l’aurait immédiatement inscrite au menu sous le nom d’ « œufs Benedict », remplaçant toutefois le bacon par du jambon et les toasts par des muffins anglais.

Le plat principal

Pasta Primavera

specialites-culinaires-naissance-restaurants-bars-new-york-09-gC’est en 1975 que le chef new yorkais Sirio Maccioni était en vacances chez un ami italien au Canada et s’est mis aux fourneaux pour tenter une recette avec quelques restes ; un peu de beurre, de crème et de fromage, le tout jeté dans une casserole de pâtes avec des légumes, et la recette était dans l’assiette. Il la présentait pour la première fois dans son restaurant new yorkais Le Cirque en rentrant ; techniquement, la recette est donc née au-delà de la frontière, mais bon, on est gourmand.

Lobster Newberg

specialites-culinaires-naissance-restaurants-bars-new-york-05-gCe plat consistant composé de homard accompagné de cognac, beurre, crème, piment de Cayenne, vin Sherry et d’œufs a été pour la première fois tenté par un capitaine de navire, Ben Wenberg, qui a laissé cours à son imagination dans les cuisines du Delmonico’s Restaurant. Suite à une dispute entre Ben et son patron, le plat était retiré du menu, mais les demandes insistantes des clients l’ont fait revenir, sous l’anagramme « Newberg » – C’est l’équivalent français du « homard sauté à la crème ».

 

Le steak Diane

specialites-culinaires-naissance-restaurants-bars-new-york-03-gLe steak qui tire son nom de la déesse de la chasse dans la mythologie romaine a pour la première fois été préparé dans une cuisine new yorkaise. Très populaire dans les années 40, il aurait toutefois été inventé vers 1915.

 Chicken à la King

specialites-culinaires-naissance-restaurants-bars-new-york-00-gLà aussi, les origines de ce plat sont disputées, mais beaucoup clament qu’il aurait vu le (plat du) jour pour la première fois grâce au Chef talentueux du Delmonico’s, qui l’aurait nommé en l’honneur de Foxhall Parker Keene, joueur de polo et propriétaires de belles écuries. Il aurait alors cuisiné du poulet accompagné d’une sauce aux vin Sherry, aux champignons et aux légumes, servi sur des pâtes ou du riz, ou encore parfois du pain. Miam.

 

Delmonico Steak

specialites-culinaires-naissance-restaurants-bars-new-york-11-gDifficile de ne pas lier cette façon de cuisiner le bifteck de côte ou d’autres morceaux de choix du bœuf (8 autres) d’une façon spéciale au fameux restaurant new yorkais Delmonico. La viande peut alors être bouillie, grillée ou frite.

Reuben Steak

specialites-culinaires-naissance-restaurants-bars-new-york-g10bisCe sandwich assez imposant est composé de tranches de pain de seigle fourrées de corned beef, de fromage fondu, de « sauerkraut », ce chou utilisé dans la choucroute, le tout arrosé de sauce russe. Il aurait été pour la première fois été imaginé par Arnold Reuben, le propriétaire allemand d’une épicerie new yorkaise, qui l’aurait appelé le « Reuben Special » en 1914.

New York Style Pizza

specialites-culinaires-naissance-restaurants-bars-new-york-08-gLa toute première pizzeria a vu le jour à Little Italy en 1905, créée par Gennaro Lombardi, un immigrant pizzaïolo venu de Naples. Les pizzas étaient alors cuites dans un four à charbon, et se composaient d’abord de fromage puis de sauce tomate. La pizza de style news yorkais diffère de ses cousines italiennes par sa pâte, dont la farine est généralement très concentrée en gluten, et dont l’eau new yorkaise lui donne un goût tout particulier.

La boisson

Egg Cream

specialites-culinaires-naissance-restaurants-bars-new-york-04-gCette recette n’a rien de son nom, ni crème ni œufs, mais plutôt du lait, de l’eau pétillante et du sirop de chocolat (étonnant direz-vous), qui se sert principalement au « soda fountains » car le mélange requiert d’être bien mixé avant d’être dégusté. La boisson serait apparue à New York parmi la population juive de la ville, même si les avis divergent.

Manhattan

specialites-culinaires-naissance-restaurants-bars-new-york-07-gLa légende veut que la boisson soit née au Manhattan Club à New York City, ce club réservé à la belle société, fondé par le fils du Président Américain Martin Van Buren. Le succès du banquet organisé et au cours duquel la boisson fut servie fût tel qu’il propulsa le cocktail au rang d’incontournable des soirées mondaines.

 

 

Bloody Mary

specialites-culinaires-naissance-restaurants-bars-new-york-12-gLe cocktail qui était appelé le plus complexe au monde possède une histoire plutôt floue. Certains maintiennent qu’il est né à Paris, au New York bar, d’autres toujours dans la capitale française mais cette fois au Ritz, et certains à New York City ; quoiqu’il en soit, cette boisson est connue aujourd’hui dans le monde entier pour se remettre des gueules de bois.

Cosmopolitan

specialites-culinaires-naissance-restaurants-bars-new-york-02-gLà encore, nombreux sont les professionnels du shaker à s’attribuer les mérites d’être à l’origine de la boisson préférée des jeunes filles bruyantes. Certains remontent jusqu’au San Francisco des années 1980, d’autres préfèrent affirmer qu’en 1987, la version mondialement reconnue du cocktail a vu le jour entre les mains habiles de Toby Cecchini à Manhattan.

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.