Les 10 incontournables à visiter à Los Angeles

Les 10 incontournables à visiter à Los Angeles

Mots Clés :

Incontournable à LA, Visiter Los Angeles
Les 10 incontournables à visiter à Los Angeles

Pour croquer le meilleur de la ville des Anges

Los Angeles. 2ème ville des Etats-Unis, presque 4 millions d’habitants, une superficie de 1,290 km2., des dizaines de musées et d’attractions… et vous. Que faire et que voir en premier si vous ne restez que quelques jours? Quelles sont les attractions phares de L.A ? Voici les meilleurs morceaux de la ville des Anges, avec une sélection de ses 10 incontournables.

Le « Hollywood Sign »

Il fut un temps où les collines d’Hollywood n’étaient pas si célèbres qu’aujourd’hui, et il fallait même faire la promotion des terrains à vendre. Au début des années 20, un énorme projet immobilier a été mis sur pied, avec le signe « HOLLYWOODLAND », afin d’attirer les acheteurs potentiels.

Cet article vous est présenté par...
Censé ne rester qu’un an et demi, le signe est laissé à l’abandon, puis amputé de ses 4 dernières lettres, avant d’être classé monument historique-culturel de la ville dans les années 70. Dégarnies, toutes les lettres sont remplacées en 1978, puis repeintes en 2012, moyennant environ 1,365 litres de peinture. C’est aujourd’hui un emblème de la ville en plus d’être le plus grand panneau publicitaire au monde.

Pour avoir une vue imprenable sur le panneau, rendez-vous au Lake Hollywood Drive en vous garant sur Canyon Lake Drive. Attention, vous ne serez pas les seuls à admirer les belles lettres blanches. Si vous souhaitez toujours plus d’exclusivité, empruntez North Beachwood Drive depuis Hollywood Blvd, qui continue sur Ledgewood Drive avant de monter par Deronda Dr. De là, prenez le petit sentier pédestre au bout duquel une vue magnifique sur la ville vous attend ; vous êtes perché au dessus des lettres…

Pour un aperçu de votre visite, cliquez ici.

Le « Walk of Fame » sur Hollywood Boulevard

hollywood-walk-of-fame-starIntimement lié à Hollywood et à la réussite des artistes qui y ont défilé, les étoiles incrustées dans le trottoir sur Hollywood Boulevard ont formé plus d’un embouteillage. Le trottoir le plus célèbre de la planète a été complété de ses étoiles en 1958, au début 2,500 étoiles vides, attribuées au fur et à mesure. Il y en a 5 sortes différentes, concédées aux stars qui se sont distinguées dans le domaine du cinéma, de la télé, du théâtre, de la musique, de la radio ou du théâtre.

Environ 2 étoiles sont octroyées tous les mois et leur emplacement peut varier. Cette célébrité vient avec un prix ; les stars qui se voient décerner une étoile doivent être évidemment présentes à leur cérémonie de reconnaissance, mais également verser 30,000$ à l’association « Hollywood Historic trust » qui se charge de l’entretien du Walk of Fame.

Ne cherchez ni Madonna, ni Clint Eastwood, ni Robert Redford le nez collé à terre ; ces géants (parmi d’autres) n’ont toujours pas leur étoile pour des raisons diverses… Pour le reste, de Mickey Mouse à Michael Jackson en passant par Lassie et Les Beatles, vous pouvez tous les apercevoir sur Hollywood Boulevard, sur la portion entre Gower Street et La Brea Avenue, et un peu sur Vine Street, entre Sunset Blvd et Yucca Street.

Warner Bros

Warner_BrosHarry, Albert, Sam et Jack sont 4 frères, qui se sont définitivement installés aux Etats-Unis en 1892, et qui ont pensé à se lancer dans la production cinématographique avant les autres. Après l’ouverture d’une première petite salle de ciné, les 4 frères se diversifient et touchent à la distribution et à l’exploitation de films.

La société de production Warner Bros. Pictures a ainsi vu naître Tom and Jerry, Star Wars, Superman, les Looney Tunes ou encore Harry Potter, et ne faiblit pas. Le studio a en effet produit plus de 3,200 films et en a distribué presque 5,000, méritant alors bien sa place de 1er distributeur de films au monde.

Vous pouvez bien entendu visiter tout des studios de Warners Bros. Pictures, en embarquant pour un tour organisé en groupe ou en version VIP et Deluxe. Les tours changent en fonction des tournages qui sont en cours, et vous emmènent dans tous les cas dans les coulisses de vos films préférés.

Pour visiter les studios Warner Bros. Pictures et profiter des meilleurs prix, cliquez ici.

Universal Studios

Cet article vous est présenté par...
Dans le même genre, toujours pour les mordus de pellicule, Universal Studios vous fait pénétrer dans les coulisses de vos films préférés ; c’est le seul parc d’attractions situé dans un studio de ciné encore en activité. Montage, choix des costumes, cascades… Vous saurez tout.

Le parc se divise en 2 : vous pouvez autant visiter les studios donc (et tout savoir des films et séries qui rythment vos sorties ciné ou soirées canapé), mais aussi en profiter pour embarquer dans l’énorme montagne russe Jurassic Park, côtoyer les ogres de Shrek en 4D, plonger dans la vie virtuelle des Simpsons…

Universal Studios est un géant du monde cinématographique, qui a sa place parmi les plus anciens et les plus importants studios de cinéma au monde. Le concept d’Universal Studios s’est d’ailleurs propagé dans d’autres villes que Los Angeles, avec des parcs à Orlando, au Japon et à Singapour.

Pour visiter les studios Warner Bros. Pictures et profiter des meilleurs prix, cliquez ici.

Beverly Hills

beverly-hills-towing2En plus d’être un feuilleton qui a tenu en haleine toutes les adolescents des années 90, Beverly Hills est une ville du comté de Los Angeles. Pour continuer sur une note cinématographique, Beverly Hills a surtout été connue pour avoir attiré des dizaines de stars du ciné dans les années 20.

La ville fait partie du « triangle d’or » de Los Angeles, qui regroupe Bel Air et Holmby Hills, et elle est jumelée avec… Cannes, en France. Il serait erroné de penser que Beverly Hills se résume à Rodeo Drive, même si c’est clairement son artère principale, car la ville regorge d’autres petits coins à visiter.

Vous pouvez notamment admirer l’ « Electric Fountain » sur Wilshire Boulevard qui se pare de lumières une fois le soir venu, fouler le même sol que des dizaines de célébrités avant vous au Beverly Hills Hotel, vous balader dans le Beverly Gardens Park, revenir sur les traces de Pretty Woman au Beverly Wilshire Hotel…

Mulholland Drive

mulholland-driveSuperbe route scénique, Mulholland Drive s’étire sur 38 km, depuis la 101 jusqu’au Col de Cahuenga, en zigzaguant dans les collines d’Hollywood et de Santa Monica. Conçue initialement pour relier la mer à la montagne, Mulholland est aujourd’hui empruntée plus par des touristes que par des habitants des montagnes qui souhaitent faire trempette.

Mulholland Drive mène à de sublimes maisons retirées dans les collines et vous permet également d’admirer la ville de Los Angeles, mais aussi la vallée de San Fernando, Universal City ou encore les monts entourant la Cité des Anges depuis ses différents points de vue.

La route s’apprécie lentement, donc prenez le temps de vous arrêter aux différents points de vue, d’admirer la vue partout et de lire les infos sur tous les panneaux. Si vous êtes coincé derrière un minibus de touristes, prenez votre mal en patience et faites attention en doublant… La route est tortueuse, et les virages sont traîtres.

Pour un aperçu, cliquez ici.

Les maisons de Stars

top-10-des-plus-belles-maisons-de-stars-24283-date1404987043Vous l’aurez bien compris. Qui dit Los Angeles dit Hollywood et Beverly Hills, dit industrie du ciné ou de la musique, et qui dit Star. Puisqu’il faut bien loger tout ce petit monde, des villas plus extravagantes les unes que les autres fleurissent un peu partout dans la Cité des Anges, notamment donc à Hollywood, Beverly Hills et Malibu.

Au grand dam de votre âme de grand fanatique d’une célébrité (doublé d’un petit côté voyeur, disons-le), vous n’avez aucune idée de l’endroit où habitent vos célébrités préférées. Vous vous morfondez dans les rues de la Cité des Anges et vous affolez dès qu’une silhouette plutôt bien formée vous dépasse une casquette vissée sur la tête ou qu’une jambe fine dépasse d’une voiture de sport.

Cette triste époque est terminée. Pour avoir une chance de voir où vivent vos idoles et même visiter les maisons de stars à Los Angeles, vous pouvez commencer par lire notre article à ce sujet, ou alors directement réserver vos billets pour un tour des maisons de stars à Hollywood au meilleur prix grâce à notre partenaire Ceetiz, en cliquant ici.

Le Pier de Santa Monica

santamonicaVille côtière depuis des lustres, Santa Monica réunit en effet tout ce qu’il faut pour satisfaire les amoureux des courants marins et les passionnés des couchers de soleil sur la mer. La ville était même un repère pour la communauté asiatique, avec un village de pêcheurs japonais qui s’était agglutiné près du Long Wharf.

Santa Monica s’est aujourd’hui formé une réputation parmi les familles aisées et les jeunes professionnels et attire les Angelins, les badauds et les touristes. Ses belles plages de sable fin auraient vu naitre le volleyball dans les années 20, et ses jolies vagues font les yeux doux à des surfeurs du monde entier.

Vous pouvez la visiter sur une journée bien complète, mais si vous n’avez pas le temps, réservez-vous simplement le privilège de fouler le sol de son fameux Pier, au bout duquel trône la grande roue mythique, symbole de la ville.

Le boardwalk de Venice Beach

venice-signParticulièrement envoûté par l’Europe alors qu’il y passait son adolescence, Abbot Kinney revenait aux Etats-Unis des images plein la tête. Alors qu’il faisait un détour par la Californie pour soigner une asthme grandissant, il découvrait les beaux terrains aux alentours de Venise, et y plantait les pierres de sa nouvelle vie.

Abbot Kinney achète de bouts de terre un peur partout autour de Santa Monica, construit un véritable quartier sur le modèle de sa chère Europe, et notamment de Venise. « Venice of America » voit le jour en 1905, avec ses canaux creusés dans le sol marécageux de la zone, ses attractions (un ponton, une salle de bal…) et aménage la magnifique plage en y installant des petits cottages.

Il reste aujourd’hui à Venice une ambiance bohème et artistique, qui se ressent dans les peintures murales à tous ces coins de rue, ses originaux qui dévoilent leurs talents sur le fameux « boardwalk » et ses habitants qui semblent vivre le quotidien au jour le jour. Imprégnez-vous de cette atmosphère en vous baladant le long du boardwalk, qui part notamment de Santa Monica.

Le Griffith Observatory

The Griffith Observatory is seen at dusk in Los Angeles, California on August 23, 2011

C’est au Colonel Griffith Jenkins Griffith (oui, ses parents ont osé) à qui l’on doit ce qui est aujourd’hui un monument magnifique de la ville : le Griffith Observatory. En léguant ses 12,20 km2 à la ville en 1892, Grittith a insisté : ces terrains devront servir à accueillir un observatoire, un planétarium et une salle d’expo.

Son souhait était réalisé en 1933, avec la construction du Griffith Observatory, d’après des plans dessinés par Griffith lui-même, qui ouvrait 2 ans plus tard. Il désirait avant tout que l’astronomie soit accessible à tous, et voulait pour cela que les observatoires soient à la portée des habitants des villes – l’entrée au Griffith Observatory est par ailleurs gratuite.

Le Griffith Observatory est aujourd’hui très prisé des Angelins, qui viennent yadmirer le coucher de soleil, se remplir d’un bon bol de vert en s’embarquant pour une randonnée dans les collinettes de Los Angeles. Dans tous les cas, les vues sont à couper le souffle et jeter un coup d’œil sur la Cité des Anges d’en haut vous fait sentir (vraiment) tout petit… Idéal pour prendre de la hauteur en même temps que du recul.

Crédit photo : edelsonphotography.com ; discoverlosangeles.com ; fastcodesign.com

Photos

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.