Escapades

Évadez-vous le temps d’une journée, d’un week-end ou d’une semaine vers l’une de nos destinations favorites. Laissez-vous guider, visitez l’essentiel, le French District vous fait découvrir le meilleur des villes des Etats-Unis.


Cette rubrique vous est présentée par:

Thèmes :
  • Quelques jours à Montréal

    Une escapade chez la plus française des américaines.

    Si on vous dit « île », vous pensez d’abord palmiers, sable et coquillages. Si on vous dit île au passé immensément riche, au présent plus que dynamique, vous vous y voyez dans un futur très proche ? Bienvenue à Montréal, l’une des 5 plus grosses villes francophones du monde, au nombre de restaurants le plus élevé d’Amérique du Nord – derrière New York – et qui possède plus de 350 kilomètres de pistes cyclables. Montréal est une ville pleine de surprises, à visiter, à savourer, à admirer… Vous venez ?
  • Visiter Boston moins cher – Quel Pass choisir ?

    Que faire, que visiter – De grandes idées à petits prix : Les pass.

    12 millions de visiteurs découvrent chaque année Boston et restent charmés par cette ville qui sait mêler culture et nature, histoire et modernité. Découvrez les meilleures attractions de Boston aux meilleurs prix grâce au City Pass, au Ceetiz, et au Go Boston Card ®.
  • Le Vermont, par monts et par verts

    Forêts luxuriantes, calme et volupté dans l’État des Montagnes Vertes.

    Coincé entre 3 états américains et le Québec, le Vermont demeure l’un des états les moins… américains. Avec ses petits villages aux clochers blancs, ses étendues de nature préservées et ses 25 habitants au kilomètre carré, le Vermont a tout d’une destination où s’accorder une pause, loin, très loin, du reste. Présentation.
  • Visiter New York en 7 jours

    Ce qu’il faut voir et ce qu'il faut faire à New York en une semaine.

    NYC, c’est 3 lettres, 5 comtés, plus de 8 millions d’habitants, 1 214 km2 de territoire, 50 millions de visiteurs annuels et 563 gratte-ciels. Vous avez 7 jours pour la découvrir, en long en large et en travers ? Suivez le guide !
  • Le long de la côte de la Nouvelle-Angleterre

    Du Massachusetts au Maine, en passant par le New Hampshire.

    De Boston à Portland, il y a 170 km environ, soit environ 2h30 en train sans rater on arrêt, 11h15 de vélo sans dérailler ou 36h de marche sans pause café. Sinon, il y a l’option voiture, grâce à laquelle vous pouvez transformer 2h en de trajet direct en autant d’heure (ou de jours) de road trip que vous souhaitez, en vous arrêtant en chemin à Salem, Porthsmouth, Kennebunkport… Bouclez vos ceintures !
  • Un weekend dans le parc de Yellowstone

    Virée dans le Wyoming, au cœur du plus ancien parc national du monde.

    Après un long rendez-vous, vous vous octroyez une pause café, après une longue journée, vous vous faites couler un bain, après une grosse semaine, vous partez, vous vous échappez, direction le parc de Yellowstone, et plongez au cœur d’une nature intacte et réservée. Découvrez les merveilles de la nature dans ce parc national unique au monde.
  • Une semaine en Floride (ou plus)

    Un programme pour les organisés, les ponctuels et les autres dans le Sunshine State.

    Il y a ceux qui ont un plan de vacances, réglé à la loupe, à la minute et au km. Et puis il y a les autres, les retardataires, les rêveurs et ceux qui ne sont pas à un jour près... Pas de panique, la Floride aime tous ses vacanciers et leur permet de passer une semaine à rallonges de Palm Beach à Tampa, des Everglades à la pointe des Keys, sans oublier les parcs d’Orlando, les clubs de South Beach et les plages de St Petersburg. En voiture tout le monde, et tant mieux si ça déborde !
  • Le Best du Net – Le blizzard Juno de 2015

    Le Nord-Est américain en mode rafale.

    D'une « tempête historique » à « Snowmageddon », les anticipations catastrophistes de la tempête Juno sont allées bon train aux Etats-Unis, encore marqués par l'ouragan meurtrier Sandy. Finalement, la neige et le vent ont été moins violents qu'escomptés, au plus grand soulagement de tous – sauf des enfants, de retour à l’école… Petite sélection de quelques photos qui ont marqué la toile.
  • Une escapade au Colorado

    Des forêts, des lacs, des montagnes, des monuments… et tellement plus encore.

    La « couleur rouge » reflète bien votre séjour dans cet été plein de surprises. Rouge, comme les bâtiments en brique caractéristiques de ses villes minières ; rouge, comme les peintures de guerre des amérindiens qui en peuplaient les étendues ; rouge, comme vos joues après une journée de ski au grand air… Zoom sur cet état haut en couleurs et qui n’a pas fini de vous étonner.
  • Une escapade au Grand Canyon

    Ce gouffre qui révèle la moitié de l’histoire de la Terre.

    Véritable chef d’œuvre géologique, le Grand Canyon et son parc sont visités chaque année par environ 4 millions de visiteurs. Son étendue et son âge en font un véritable livre de l’histoire de notre Terre avec des roches vieilles d’1,7 milliards d’années. Grandiose, le Grand Canyon sort immanquablement du rang.
  • Une journée à Martha’s Vineyards

    Echappée belle et tranquille au sud de cape Cod.

    Les embruns, les mouettes qui sillonnent l’air frais, les maisons victoriennes et la douceur de vivre… La Nouvelle- Angleterre affiche depuis toujours un charme discret et bien à elle. Au bout de péninsule de Cape Cod, la petite île de Martha’s Vineyards a su encore davantage garder une authenticité et une beauté si chère à la famille Kennedy. Des plages de sable blanc, des maisons en pain d’épice, des villages insulaires typiques, on vous emmène en balade (à bicyclette) à Martha’s Vineyards.
  • Visiter Cuba : que voir, quoi faire ?

    Un voyage haut en histoire, en couleurs et en saveurs.

    Surprenante et décalée, Cuba semble encore figée dans le temps avec ses panneaux de propagande délavés à l’effigie du Che et ses vieillards lustrant leurs vieilles américaines avec amour. C’est une île pleine de richesses et de secrets, qui a beaucoup à offrir : entre la découverte de ces majestueuses maisons, des plages paradisiaques de ses Cayos et des moindres recoins de ses villes d’où s’échappent toujours les quelques notes d’un Cubain nostalgique, vous ne verrez sûrement pas votre séjour passer…
  • Un week-end à San Diego

    48 heures dans l’ « America’s Finest City »

    Visiter la Californie sans passer par San Diego, ce serait comme croquer dans un pancake moelleux mais sans le sirop… il manque assurément quelque chose. Peut-être la beauté de la baie naturelle de la ville, la qualité de son patrimoine historique, la richesse de ses parcs ou peut-être encore la douceur à l’année de son climat paradisiaque. Et quand on sait qu’il suffit d’un week end pour profiter de tout ça à la fois, on aurait tort de s’en priver.
  • Un week-end à Cape Cod

    Cap sur le Cape aux Morues près de Boston.

    Destination chérie de la jet set américaine et lieu de villégiature préféré des présidents américains, Cape Cod reste un petit bijou naturel et tranquille à seulement 2h et demi de vol de New York. Présentation de cette île pas comme les autres qui promet 48 heures hors du temps. 
  • Une journée à Cincinnati

    L’essentiel de ce qu’il faut voir et faire dans la Queen City.

    Winston Churchill l’a baptisée « la plus belle ville de l’intérieur des terres d’Amérique » : Cincinnati. Si la ville traîne encore un peu sa réputation de cité endormie, elle est l’un des meilleurs exemples de renaissance culturelle et artistique des dernières années. Cincinnati appartient d’ailleurs au club très fermé des 13 villes américaines à disposer des 5 grands : Orchestre Symphonique, Corps de Ballet, Opéra, Théâtre et Musée d’Art et a été le site de nombreuses innovations historiques. Et vous, vous venez quand ?
  • Une journée à Plymouth

    24 heures sur les traces des Pilgrim Fathers.

    Il y a fort longtemps, sur la côte Ouest, un navire en provenance d’Angleterre et nommé Mayflower accostait sur les rives de Plymouth, à une heure de Boston. A son bord, 102 passagers, qui fuyant les persécutions religieuses, ont décidé de s’y installer. Flashback dans l’histoire de l’Amérique avec la visite de Plymouth, la première colonie de la région.
  • Le temps d’un week-end à New York

    L’essentiel de New York City, à voir et à vivre.

    Vendredi soir, les roues du Boeing du vol Paris-New York, enfin sur le tarmac, pour une escale de 48 heures dans la ville qui ne dort jamais. Appareil photo, chaussures confortables, abonnement de métro en poche et mirettes bien ouvertes, vous êtes prêt à croquer les meilleurs bouts de New York. 
  • Un week-end à Las Vegas

    Une ville, des dizaines de possibilités.

    Où peut-on observer, jouer, gagner, perdre, recommencer, danser, rester éveillé, manger, boire, se marier, tout oublier, le tout sans (presque) quitter son hôtel ? À Vegas. Et vous avez 48 heures devant vous pour explorer la ville, vous nourrir de son énergie et lui en retourner tout autant. Un weekend au dernier moment, un weekend prolongé ou un weekend rêvé, tout est possible à Vegas ; mode d’emploi.

Cette rubrique vous est présentée par: