Etre green à San Francisco

Etre green à San Francisco

Mots Clés :

bio, écologie, green attitude, san francisco
Etre green à San Francisco

Voir la vie en vert dans la ville sur la Baie.

Son tout premier nom en dit long : « Yerba Buena », ou « Bonne Herbe » laisse entendre de San Francisco que c’est une ville verte, saine et qui prend soin de son environnement. Elle figure parmi les villes les plus « green » des Etats-Unis et fait tout pour mériter sa position dans le peloton de tête. Vous connaissez la souris verte, vous avez la main verte, que diriez-vous de vous mettre au vert ? Voici tout ce qu’il faut connaître sur la vie en « green » à San Francisco.

Plus c’est bio, plus c’est bon

La « green attitude » commence dans l’assiette, vous le savez sûrement. Cela ne va pas nécessairement de paire avec un régime sans-viande-sans-lactose-sans-beurre, mais plutôt avec la qualité des produits que vous achetez. Vous pouvez déjà faire attention aux labels alimentaires de tout ce que vous placez dans votre panier, mais surtout surveiller la provenance de vos produits.

Cet article vous est présenté par...
A San Francisco, il existe de nombreux marchés (farmers markets), qui se tiennent toute l’année ou une fois par semaine. Pour une liste complète et pour trouver le marché près de chez vous, rendez-vous sur ce site très complet : PCFMA.com/Market-listing.html

Si vous êtes plus grandes enseignes que petits marchés, soyez rassurés car San Francisco regorge d’épiceries et petits supermarchés qui vendent du bio, que ce soit dans tout le magasin ou dans quelques rayons seulement. Le site Om Organics les présente presque tous.

Le bio, je le porte sur moi

Sans avoir à porter des pulls de laine brute (ça gratte) ou renier vos chaussures en cuir, vous pouvez aisément opter pour des vêtements fabriqués avec des éléments bio, et surtout un processus de fabrication qui ne produit aucun déchet.

Née à San Francisco, la marque  BeGood propose des vêtements pour homme et pour femme, dans son bio magasin situé sur Union Street, qui sont bio et surtout bons pour l’environnement, car fabriqués sans laisser de traces ensuite.

Acheter, utiliser, recycler… Réutiliser

J’en veux plus, j’en fais quoi ?

Qu’ils prennent la forme de vêtements de la mode de l’été 95, de meubles poussiéreux oubliés dans un grenier ou d’un monticule de piles usées, vous en avez sûrement chez vous : des objets que vous n’utilisez pas ou plus, qui vous encombrent et seraient bien mieux à terminer leur vie à la déchetterie.

 RecycleMyJunk se propose de venir chercher vos ordures devant chez vous gratuitement, voire même dans votre garage ou votre grenier (à un prix supplémentaire), et de les emmener à la déchetterie, où elles y seront recyclées.

J’en veux plus, mais tu en voudras

Si vous pensez que votre canapé n’a pas encore accueilli assez de postérieurs ou que votre rocking chair n’a pas rayé assez de parquets, vous pouvez plutôt opter pour
RecycleWhere, un site qui recense les différents centres de donation disponibles à San Francisco.

La ville de San Francisco est une grande prêtresse du recyclage et de la vie en vert. Son site  SFRecycles est un guide incontournable de la vie côté recyclage, et vous donne toutes les infos nécessaires pour faire de vous un défenseur de la poubelle bleue.

J’en veux pas, ça va où ?

A ce propos, un petit rappel :

  • Poubelle verte: la poubelle du compost, où vous pouvez mettre vos restes de repas, les filtres de café, les cotons, et bien sur toutes les plantes vertes et fleurs.
  • Poubelle bleue: la poubelle du recyclage, qui accueille avec gratitude le métal, le plastique, le papier et le verre.
  • Poubelle noire: la poubelle du reste, dans laquelle vous pouvez fourrer les couches, la céramique, les surprises de vos chats et chiens, les éponges, le Mylar (sachet de chips par exemple).

Pour la liste complète à imprimer et punaiser dans votre cuisine, rendez vous sur le site :

 RecologySF.com/Residential-Recycling-Compost-Trash#trash

Soleil, soleil, fais des merveilles

L’état Doré ne manque pas de soleil, vous l’aurez deviné… Aussi est-il très avantageux d’utiliser cette énergie solaire en installant des panneaux solaires par exemple, pour votre électricité personnelle voire même pour chauffer votre eau. C’est une solution des plus économiques (sur le long terme) et surtout excellente pour l’environnement.

Pour plus d’infos sur la façon dont équiper votre maison de panneaux solaire, rendez-vous sur le site  SFEnvironnement.

Se déplacer, se dépenser, se dépolluer

Tous dans le bus

50% des trajets effectués dans la de San Francisco le sont en transport « green » ; entre les bus hybrides, les vélos à partager ou le covoiturage, la ville fait de son mieux pour préserver son air et lui éviter les vagues de pollution – il y a déjà assez de  brouillard à San Francisco sans cela.

Muni (San Francisco Municipal Railway), qui gère les transports en commun de la ville, a déjà remplacé tous ses bus vieux de plus de 20 ans par des trolleys électriques, a complété sa collection avec 60 bus hybrides biodiesel-électriques (à ajouter aux 112 déjà en services). Par ailleurs, la ville souhaite remplacer tous ses bus d’ici 2020.

C’est déjà en tout plus de la moitié des véhicules du Muni qui sont électriques et permettent environ 125 millions de trajets à zéro-émission tous les jours. Chapeau bio !

Se dépenser sans trop dépenser

Si vous préférez faire chauffer vos mollets, vous pouvez opter pour le partage de vélos, et prendre un abonnement à  Bike Share – attention, il y a quand même beaucoup de montées à San Francisco – et les plus paresseux peuvent préférer l’option « partager un scooter » en enfourchant un 2 roues électrique de  Scoot Networks.

Faîtes des heureux à la Fête du green !

Depuis 14 ans, le  San Francisco Green Festival investit l’une des villes les plus vertes des Etats-Unis, et déploie des stands vantant le recyclage, accueille des intervenants incollables sur le tri sélectif et présente toutes les nouvelles manières de prendre soin de notre Planète Terre. Environ 29,000 personnes s’y pressent généralement, donc ne tardez pas à prendre vos tickets !

Crédits photos : sfbike.org; yelp.com

quotes

C'est pas nous qu'on l'a dit...

Tous les écologistes sont daltoniens, ils voient vert partout !

Carte

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.