L’Institute of Illegal Images à San Francisco

L’Institute of Illegal Images à San Francisco

Mots Clés :

collection, drogue, institute of illegal images, musee, san francisco, visite
L’Institute of Illegal Images à San Francisco

Une collection d’images psychédéliques dans un musée unique en son genre.

Surnommé « LSD Museum » par ses fans les plus intimes, l’Institute of Illegal Images regroupe environ 33,000 petits bouts de papiers aux images pop, aux dessins pas toujours identifiables et aux couleurs contradictoires. C’est normal, ces morceaux de papiers sont des buvards, qui servaient à la consommation de LSD dans les années 60. Présentation rationnelle de ce musée hors du commun.

Une collection qui ne figure pas dans le Bénézit

A l’origine de cette étrange collection, Mark McCloud, qui s’est auto-investi d’une grande mission : préserver les vestiges de la période « Acide » de San Francisco, dans les années 60. Mark est bien entendu parfaitement conscient que son musée n’est pas forcément celui qu’on choisit pour les sorties extra-scolaires de l’école du coin – chaque petit bout de papier a été soigneusement numéroté par le FBI lors d’une descente – et considère que le LSD dévoile(rait) à chaque artiste la nature profonde des éléments. Vaste programme que voilà.

C’est dans les années 60 qu’est née la communauté psychédélique d’Haight–Ashbury à San Francisco. Le LSD fut ensuite interdit en 1966 par le Gouverneur de Californie (Ronald Reagan), et les autres états l’ont imité rapidement ; cette drogue est jugée « dangereuse ».

Cet article vous est présenté par...
C’est en raison de ce phénomène psychédélique que la collection de Mark McCloud comporte plus de 33,000 petits morceaux de buvard imprimés d’images pop. Pour information, la substance contenue sur les bouts de papier n’est plus active… Le « musée du LSD » regroupe également des objets datant des années 60, et rend hommage au Père du LSD, le scientifique suisse Albert Hofmann.

A l’origine de la collection : le LSD

Le LSD est aussi surnommé buvard ou carton car cette drogue se présente généralement comme des petits moreaux de buvard prédécoupés et imprégnés de la substance ; cet hallucinogène stimulant est obtenu depuis un champignon parasite du seigle. Après sa prise, le LSD modifie la perception, provoquant hallucinations, délires et fous rires pendant une douzaine d’heures.

L’art psychédélique intervient alors, désignant toute pièce d’art réalisée sous l’influence d’une drogue telle que le LSD. Pas étonnant que les petits bouts de buvard représentent déjà des motifs et des couleurs peu académiques : sans doute pour préparer au «voyage».
Certains affirment que la collection de Mark serait plus vaste que celle de la DEA (Drug Enforcement Administration.)

Infos pratiques

Institute of Illegal Images
Maison Blanche sur la 20th Street, entre Mission et Capp
2475 Mission Street,
San Francisco, CA

Carte

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.