Un weekend dans la Death Valley

Un weekend dans la Death Valley

Mots Clés :

death valley, désert, parc, un week-end à, visite
Un weekend dans la Death Valley

48 heures dans le désert brûlant à l'est de la Sierra Nevada.

Rien que du sable, des carcasses animales, des crânes blanchis, sans une âme qui vive… pas du tout ! La Death Valley est bien plus qu’un désert, et offre des paysages somptueux, des canyons, des sommets enneigés, un écosystème très varié… Ce parc national, d’une taille équivalente à la région Île de France attire chaque année des millions de visiteurs.

Quelques conseils pour apprécier la visite

Paysages spectaculaires et silence majestueux, la vallée de la Mort vaut définitivement le détour lors d’un séjour en Californie… à condition de prendre quelques précautions avant de s’y aventurer.

C’est en effet l’endroit où l’on relève les températures les plus élevées au monde : 56.6 degrés à l’ombre, en 1913.

Sortez couverts !

Le chapeau et toutes ses déclinaisons sont donc de rigueur, ainsi qu’une bonne protection solaire si vous ne voulez pas finir en poulet rôti. C’est aussi le moment ou jamais de dégainer vos lunettes de soleil.

Boire ou conduire, il ne faut pas choisir

Cet article vous est présenté par...
A condition de boire de l’eau, on vous recommande le volant d’une main, et la gourde de l’autre, si vous êtes en voiture.

Si vous envisagez de louer un camping-car, sachez que la plupart des compagnies de locations déconseillent, voire interdisent, la traversée de la Vallée de la Mort en été, à cause des températures caniculaires et des cols importants et raides que votre voiture devra franchir. Si vous êtes du genre têtu, priez juste pour ne pas couler une bielle entre deux dunes, car vous ne serez probablement pas couvert.

En revanche, l’hiver, ce sont les chauffes oreilles, moufles et charentaises qu’il faut penser à emporter, car les nuits dans le désert sont glaciales.

Quelques chiffres

La période idéale pour visiter la Death Valley se situe entre octobre et mai.
Environ 90 % du parc de la Death Valley se situe en Californie, les 10 % restant dans le Nevada.

Ubehebe Crater

Ubehebe-CraterC’est un volcan de plus de 180 mètres de profondeur et de 800 mètres de diamètre, créé après une violente explosion de vapeur. Il est même possible de s’aventurer dans son ventre, comme Indiana Jones, mais en version du dimanche, en suivant le troupeau et les sentiers marqués.

La Vallée de la Mort possède d’autres cratères, notamment le petit frère de Ubehebe, le « Little Hebe Crater ». Bien que plus petit que Hebe Le Grand, Little Hebe serait plus ancien.

Infos pratiques

Plus d’infos sur le site des parcs nationaux :

NPS.gov/Deva/Planyourvisit/Ubehebe-Crater

Un petit détour au Nevada : la ville fantôme de Rhyolite

Rhyolite-bank-buildingDirection l’Est, à Rhyolite, une ville digne des meilleurs albums de Lucky Luke. La visite vaut le coup, malgré la chaleur torride : des bâtiments en ruine, une maison faite de bouteilles de bière et un cimetière désolé juste à sortie de la ville. D’ailleurs, pour ne pas qu’on y ajoute une tombe, n’oubliez pas de vous hydrater tout au long de votre visite. On peut être assoiffé de culture, mais pour le coup, ça pourrait ici vous être fatal.

Infos pratiques

Plus d’info sur le site :

NPS.gov/Deva/HistoryCulture/Rhyolite-Ghost-Town.

vallee-de-la-mort-dos-de-cheval-usaLa Vallée de la Mort à dos de cheval

Partisans du moindre effort, voici une attraction classique mais faite pour vous : parcourir un bout de la Death Valley à dos de canasson. Les paysages sont toujours aussi sublimes, et en plus vous n’aurez aucune ampoule – peut-être des courbatures cela dit.

Plus d’infos sur le site :
FurnaceCreekStables.net/Furnace_Creek_Stables

Borax Museum – La doyenne des constructions de la Death Valley

dv borax extÉrigée en 1883, la bâtisse du Borax Museum est la plus vieille de la Death Valley. Ce musée raconte l’histoire du canyon des 20 Mules, qui doit son nom à la façon dont était acheminé le borax extrait dans la vallée : sur des chariots tirés par… 20 mules (on l’aurait deviné). Visitez à la fois l’intérieur du bâtiment et l’extérieur : une vieille locomotive rouillée, des chariots (sûrement) grinçants et de vieux instruments, font face à l’épreuve du temps.

Infos pratiques

Ouvert au public d’environ 9h à 21h, l’accès y est gratuit.
Borax Museum, au sein du Furnace Creek Ranch
328 Greenland Rch Road
Death Valley, CA 92328

Un peu plus près des cieux…

Death_Valley_Zabriskie_PointZabriskie Point est réputé pour offrir une vue imprenable sur les paysages composés de sédiments séchés et des roches érodées propres à la chaîne montagneuse Armagosa. La beauté des paysages et de ces dunes blanchâtres est presque irréelle, en particulier au coucher du soleil. Cette vallée doit son nom à Christian Brevoort Zabriskie, président de la Pacific Coast Borax Company, société d’extraction du précieux minerai.

Après une séance photo qui s’impose et une pause culture en lisant la biographie du magnat des affaires, en route pour le point le plus bas des Etats-Unis.

Plus bas que terre

dawn__badwater__death_valley__california
Badwater est un bassin qui s’étend à 86 mètres sous le niveau de la mer, ce qui en fait le point le plus bas des Etats-Unis. En résultent son climat excessivement aride, ses grandes étendues d’eaux saumâtres et ses flaques salées. Un spectacle lunaire assez extraordinaire.

 

Infos pratiques

Plus d’infos sur le site des parcs nationaux :

NPS.gov/Deva/PlanYourVisit/FurnaceCreekArea. `

Les villes fantômes de la Vallée de la Mort

La vallée de la Mort est bel et bien encore habitée par le spectre de quelques villes fantômes. Certains sites sont vierges, mais d’autres contiennent toujours quelques pans de murs branlants, voire des bâtisses entières, qui résistent à la fournaise Californienne. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez prendre tout votre temps pour visiter, comme il n’y a plus personne pour protester contre l’affluence des touristes…

Ballarat

ballarat-1Les cinéphiles reconnaîtront le décor d’une scène d’Easy Rider. Pour les autres, Ballarat représente bien ce qu’est une ville fantôme : une route principale qui s’étend à l’infini, dont l’horizon tremblote sous les vapeurs brûlantes, et quelques ruines qui en garnissent les flancs.

Pour info, la ville a quand même un code postal (93562) et un préfixe téléphonique (760). Située à proximité de la vallée de la Mort, Ballarat est cependant plus zombie que fantôme puisque deux âmes (vivantes) y résident : Rock, et son chien Potlicker. Arrêtez-vous quelques instants pour discuter avec le premier, il vous racontera de petites anecdotes croustillantes qui sentent bon le vécu.

Panamint City

PanamintStackLoin d’être un havre de paix, Panamint City était réputée pour rassembler tous les escrocs et les bandits du coin. Ses fondateurs ont d’ailleurs été des hors-la-loi qui, forcés de se cacher dans les montagnes arides, ont trouvé de l’argent dans le Surprise Canyon et s’y sont installés. En 1874, 2 000 criminels repentis peuplaient les rues de cette ville active. 2 ans plus tard elle était pratiquement rayée de la carte après une crue subite. La cheminée de la fonderie est le principal vestige de cette ancienne ville de voyous.

Infos pratiques

Panamint City
Surprise Canyon Road
Death Valley, CA 92328

Les prolongations désertiques

Dormir dans le désert a quelque chose de mythique, même si c’est en version luxe, bien au frais (ou au chaud) dans un king size moelleux. Ceux qui veulent vivre une expérience plus intense peuvent opter pour le camping. Bref, il y en a pour tous les goûts.

Hôtel

Ceux pour qui vadrouiller dans le désert est une expérience suffisamment éprouvante pourront se ressourcer à l’hôtel, qu’il soit luxueux ou une simple cabine dans les bois – au choix.



Booking.com

camp2

Camping

Rendez-vous sur l’une des aires de camping du parc National de la Death Valley. On y trouve (parfois) un peu de civilisation au milieu des lézards et des dunes de sable : tables de pique-nique, eau courante, et même toilettes. Youpipi.

Plus d’infos sur :

NPS.gov/Deva/PlanYourVisit/Camping

 

quotes

C'est pas nous qu'on l'a dit...

Pour la chasse aux lions : vous achetez un tamis et vous allez dans le désert. Là, vous passez tout le désert au tamis. Quand le sable est passé, il reste les lions.
All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.