Les canaux de Venice

Les canaux de Venice

Mots Clés :

balade, canaux, histoire, italien, los angeles, tourisme, venice, visite
Les canaux de Venice

La Californie avec un petit goût d’Italie.

Preuve de l’influence italienne en Californie, on connaît les vergers d’oliviers à perte de vue, le quartier de L.A. Little Italy, aujourd’hui disparu, et la ville de Venice, fondée sous le nom « Venice of America ». Traversée de canaux comme dans la belle italienne, Venice avait tout de sa presque jumelle dans les années 20, Shylock en moins. Présentation d’un quartier qui ne fait rien comme les autres.

Abbot Kinney et sa « Venice of America »

Pendant son adolescence passée en Europe dans les années 1850, où il a pu apprendre 6 langues, Abbot Kinney est passé par Venise et la riviera Italienne et y a découvert les charmes de la vie au soleil de Méditerranée. De retour aux Etats-Unis, il a rejoint la Maryland National Guard, et travaillé au sein de l’équipe géologique en charge de dessiner les territoires des réservations Sioux de Dakota du Sud et du Nord.

Cet article vous est présenté par...
Abbot Kinney a ensuite intégré la fabrique de tabac tenue par son frère, se spécialisant dans l’import du tabac et voyageant en Egypte, en Macédoine et en Europe pour cela. En rentrant aux Etats-Unis après plusieurs années à l’étranger, il fait un détour par la Californie du Sud pour soigner son asthme. C’est le coup de foudre ; Millionnaire, il achète du terrain, le baptise « Kinneloa » et s’y installe.

Sur sa lancée californienne, Abbot achète de plus en plus de terrains, notamment au sud de Santa Monica. Avec son partenaire, ils conquièrent la zone, et construisent tout un quartier, Ocean Park, par la suite rattaché à Santa Monica. A la mort de son associé, Abbot Kinney récupère des terres, et peut enfin fonder sa « Venice of America ».

A Venice ça glisse, au pays des marécages

A l’inauguration de Venice of America en 1905, Abbot Kinney dévoile plusieurs kilomètres de canaux, creusés dans le sol marécageux de la zone, un long ponton doté d’une restaurant, d’une salle de bal et d’un auditorium, ainsi qu’une rue principale, à l’architecture italienne. Les visiteurs (entre 50,000 et 100,000 les weekends) pouvaient alors embarquer dans une gondole et faire le tour de la ville depuis les flots.

Autre attraction de la ville, la magnifique plage où des petits cottages sont disponibles à la location, et son Pier qui s’avançait sur l’océan, agrémenté d’un aquarium, des jeux et même des montagnes russes, le « Venice Scenic Railroad ». Le ponton brûlait entièrement un mois seulement après la mort de Abbot Kinney, en décembre 1920, et sa famille se chargeait de le reconstruire. Il rouvrait 6 mois tard, flambant neuf et doté de nombreuses autres attractions.

Pour voir à quoi le bord de mer ressemble aujourd’hui, cliquez ici :

FrenchDistrict.com/Californie-Sud/Articles/Ocean-Frontwalk-Venice-Santa-Monica-Plage-Sable-Photos

Les vestiges de Venice

Annexée à Los Angeles en 1925, la ville de Venice est alors passée sous la loupe exigeante des départements sanitaires, qui ont épluché les conditions des canaux. Les eaux stagnantes et le manque de circulation conduisaient depuis fort longtemps les eaux à être malodorantes et troubles, et ont placé les canaux dans le collimateur de Los Angeles.

En 1929, après 3 ans de bataille juridiques, le plus gros des canaux était recouvert de pavés, et le peu qu’il en restait était laissé à l’abandon, jusqu’à ce que le « Venice Canal Historic District » soit inscrit au registre des Monuments Historiques et considéré comme un « Los Angeles Historic-Cultural Monument » en 1982, et enfin rénové 10 ans plus tard.

Les canaux sont aujourd’hui grosso modo compris entre Court E au nord, Strongs Drive à l’ouest, Court au sud et Eastern Court à l’est. Il y a 4 canaux d’est en ouest, les Carroll Canal, Howland Canal, Linnie Canal et Sherman Canal, et 2 canaux du nord au sud, Grand Canal et Eastern Canal. Il y en a aujourd’hui à peu près 4 fois moins que dans les années 20.

Abbot Kinney a notamment donné son nom à un boulevard de Venice, l’un des plus populaires, bordé de boutiques et de restaurants, où il flotte encore un petit air bohème et de vacances.

Credits photographies : John L. sur Yelp.com, Jade Broadus sur Vagabond3.com et Tieshka sur JardinLuxembourg.wordpress.com.

quotes

C'est pas nous qu'on l'a dit...

Venise, c’est la capitale de l’humidité.

Photos

Carte

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.