La Floride, avant, pendant et après Irma

La Floride, avant, pendant et après Irma

Mots Clés :

floride, irma, miami, ouragan

Ce qui va ou peut changer après le passage de l’ouragan

Irma, l’un des ouragans les plus forts et larges jamais vus, est passé par la Floride. Quelques jours après Harvey, qui lui, avait terrorisé la Louisiane et le Texas, les autorités de Floride étaient très tendues et précautionneuses. Le principe de précaution a été scrupuleusement appliqué par les pouvoirs publics floridiens.

Avant…

De nombreux Floridiens ont quitté la Floride ou se sont relocalisés, toujours en Floride. En voiture, créant un trafic extrêmement dense voire congestionné, ou par avion, avec la difficulté évidente de trouver un vol pour de nombreuses personnes. American Airlines a au passage gagné le bonnet d’âne dans cette urgence, en raison de leur incapacité à gérer correctement leurs effectifs, ce qui a conduit à une annulation de vols, pourtant programmés. Ceux qui sont restés ont protégé leurs biens, ont garé leur voiture dans des parkings publics abrités et dont les barrières avaient été ôtées. C’est impressionnant de voir un Etat entier se préparer au pire. Puis, on allume sa télévision, et on écoute les médias d’informations en continu qui en font parfois un peu trop et sans nuances. L’angoisse monte. Les prévisions de la trajectoire d’Irma ont changé peu à peu. Certains sont soulagés, d’autres se préparent au pire.

Pendant…

La  nouvelle trajectoire d’Irma, permet à Miami et à la côte est en général de ne pas recevoir l’ouragan de plein fouet, mais de n’en subir que des vents forts. En revanche, Key West et l’ensemble des Keys ont subi la rage d’Irma, ainsi que Naples et les autres villes de la côte ouest de Floride. L’eau qui monte et envahit les terres, le vent qui fait tomber les arbres et siffle aux fenêtres comme une alarme continue et stridente, les rafales qui font trembler les murs… Le  “pendant l’ouragan”, a été, pour de nombreux Floridiens restés sur place, une longue et angoissante attente, qu’ils aient été cloîtrés chez eux ou dans des refuges.

Juste après…

Les Américains, si attachés à leur terre, ont tout de suite commencé à nettoyer, déblayer, tronçonner, éponger… ou constaté les dégâts sans pouvoir faire grand chose en raison de l’eau toujours présente. Puis, souvent ils ont aidé leurs voisins, ont dégagé les rues. Enfin, les autorités locales ont très rapidement commencé à remettre les routes en état et le réseau électrique en fonctionnement. Mais cela prend du temps, parfois beaucoup de temps. Et sans maison, sans électricité, le temps semble terriblement long.

Les lendemains de l’ouragan ont été aussi des moments formidables de solidarité, de chaleur humaine, avec même un forme de joie chez les épargnés ou faiblement touchés et bien sur de la tristesse et parfois du désespoir pour pour ceux qui ont vu leur maison détruite ou très endommagée.

Et après, après…

La Floride est une terre très jeune, très dynamique, qui attire des populations du monde entier. Les bâtisseurs, promoteurs et constructeurs de la Floride vont reconstruire ce qui a été frappé, permettant à ce bel État de devenir encore plus solide, magnifique et résistant.

Et après, après, après…

On peut se dire que l’homme n’est pas responsable du réchauffement climatique.

Mais on ne peut pas se dire que le changement climatique n’est pas un  facteur aggravant de la colère de la nature.

On peut se dire qu’on va toujours construire plus solide et plus haut.

Mais on ne peut pas se dire qu’on sera plus forts que la nature.

Alors, que l’homme soit responsable, ou pas, de ce changement, peu importe. L’homme peut forcément contribuer à limiter ces changements en contrôlant notamment ses émissions de CO2.

Au mieux, nous limiterons ou éviterons ces catastrophes naturelles.

Au pire, nous respirerons plus sain.

Et dans tous les cas, les amoureux de la Floride, les résidents de Floride et l’image de ce magnifique État, ne s’en porteront que mieux.

Credit Photo: thenewtropic.com

Photos

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.