Une journée à Tijuana

Une journée à Tijuana
Vignette_Tijuana_pin

Quelques heures colorées dans la ville frontalière mexicaine.

Plus de 300,000 visiteurs franchissent la frontière à pied tous les jours et ils sont des dizaines de millions à visiter la ville tous les ans ; légitime donc que Tijuana s’autoproclame « ville la plus visitée au monde ». Vous avez décidé de, vous aussi, poser un pied au Mexique ? Voici quelques conseils pour bien préparer votre escapade et renseignement sur quoi visiter à Tijuana.

Notre conseil : Pour découvrir le meilleur de Tijuana à prix réduit, cliquez ici. 

Préparer sa visite de Tijuana

Tout ce qui brille… ou pas

Sans vouloir alarmer les plus peureux, Tijuana n’a rien d’un joli petit village de la Creuse où tout le monde se salue par son prénom. Les pickpockets se mêlent très bien aux foules de touristes, donc évitez les grosses montres rutilantes, les sacs qui ne se ferment pas et les marques très apparentes.

De même, inutile de changer vos dollars en pesos pour une seule journée ; les vendeurs acceptent la monnaie américaine, et la plupart des distributeurs sur place vous proposent des dollars ou des pesos.

 

Pas de tampon et puis s’en vont

N’oubliez surtout de partir avec votre passeport (et tous les documents nécessaires à votre sortie puis entrée sur le territoire américain suivant votre visa). Même s’il n’est pas – ou très rarement – consulté à votre entrée au Mexique (et aucun tampon n’est apposé sur les passeports américains L ), votre passeport est définitivement bien ausculté avec précision lorsque vous êtes de retour sur le territoire américain.

 

Passer la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique

TIJUANA, MEXICO - NOVEMBER 13, 2014: The auto lanes at the Tijuana border crossing surprisingly have extremely short lines on this particular morning

À seulement une vingtaine de kilomètres de San Diego, Tijuana s’élève… de l’autre côte de l’une des frontières les plus surveillées au monde. Pour la traverser, plusieurs options s’ouvrent à vous.

– La voiture : Déconseillé, ce n’est pas tant la sortie qui est pénible, mais plus le retour vers la Californie, avec des files de voitures interminables – animées par des vendeurs ambulants qui se faufilent entre les voitures – et des inspections poussées. De plus, si vous avez une voiture de location, elle peut être facilement repérée et vous causer des problèmes.

– Les transports : Le bus Greyhound relie San Diego à Tijuana, mais, là encore, si la sortie des Etats-Unis se fait rapidement, l’entrée sur le territoire américain est bien plus long… Surtout accompagné de 50 autres touristes dans le bus.

– À pied : C’est la pratique la plus courante des travailleurs frontaliers et des Américains en vadrouille. Vous pouvez garer votre voiture dans un parking situé aux Etats-Unis (8 à 15$ la journée) et marcher ensuite, ou prendre le métro qui relie San Diego à la frontière.

 

Notre conseil : Pour découvrir le meilleur de Tijuana à prix réduit, cliquez ici. 

Par ici la visite…

The Monumental Arch

The Millennial Arch (Arco y Reloj Monumental), a metallic steel arch at the entrance of the city of Tijuana in Mexico, at zona centro a symbol of union and vigor to the new millennium and a landmark that welcomes tourists in Avenida de revolucion with a sign that reads Bienvenidos a Tijuana.

À voir et vous ne pourrez pas le manquer : on l’aperçoit depuis très loin. Il vous accueille une fois le pied posé au Mexique ; c’est une énorme sculpture symbolisant le Tijuana moderne, inauguré en 2000 pour accueillir à bars ouverts le nouveau millénaire et les milliers de touristes.

 

Plaza Rio Tijuana

Cet énorme centre commercial extérieur s’étale sur plus de 70,000 mètres carrés, et regorge de magasins en tous genres et surtout à petits prix… Le mall se situe juste après la frontière et possède aussi, come à l’américaine, un ciné, des restaurants et de quoi survivre en autarcie plusieurs jours.

Un tour sur Avenida Revolucion

Tijuana Street ViewC’est LE coin touristique de la ville, le Hollywood Boulevard de Tijuana, sans les étoiles au sol et avec un peu plus de mariachi. On y trouve de très nombreuses boutiques souvenir, des bars et des restaurants mexicains, qui servaient déjà des remontants aux Américains venus en cachette s’abreuver pendant la prohibition.

C’est ici que vous pourrez prendre une photo avec un Tijuana Zebra, l’attraction locale depuis le tout début du 20ème siècle – et qui est en réalité un âne peint en noir et blanc. Vous verrez aussi l’Hôtel Caesar où a été inventée la Salade César…

La nuit – mais vous serez repartis avant ça – la rue se transforme au fur et à mesure que les clubs, les bars et les strip clubs ouvrent leurs portes.

 

El Popo Market, de la couleur dans vos assiettes

Dans le centre ville de Tijuana, El Popo Market est sans doute le plus réputé de la ville. On y trouve des dizaines de stands de nourriture mais aussi de objets artisanaux et créations locales, toujours très colorés et originaux.

Idéal pour acheter votre pique-nique du midi, et si vous pensez faire votre marché avant de rentrer en Californie, lisez d’abord attentivement ce qu’en pense le site de l’U.S. Customs and Border Protection.

 

Une pause plage

Dans la continuité des plages californiennes, les plages de Tijuana sont de grandes étendues de sable fin, légèrement moins bien entretenues que leurs voisines. Les abords des plages sont eux aussi similaires, avec des bars aux terrasses donnant sur le sable et une longue promenade où déambuler. Les curieux peuvent se rendre à Plaza de Toros, et de là descendre sur une plage un peu particulière…

Border fence separating Mexico and the United States at the beach in Tijuana

Face à la mer, s’élève à votre droite une énorme mur en métal rongé par le sel et l’eau, qui symbolise la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis. D’un côte, des locaux et des touristes qui dorent au soleil ou jouent au ballon ; de l’autre, un no man’s land de quelques mètres, puis des hélicoptère des l’armée, des rangers et des tonnes de dispositifs pour s’assurer que personne ne la franchit inégalement.

 

La perle culturelle : le Tijuana Cultural Center

Vous n’êtes pas venu jusqu’à Tijuana pour vous enfermer vous direz-nous, mais lorsque vous saurez que le Tijuana Cultural Center possède un cinéma OMNIMAX, dont le projecteur diffuse les images à 360 degrés autour de vous, pour un film en images panoramiques, peut-être ferez-vous une exception.

Vous trouvez également au Tijuana Cultural Center le Museo de las Californias, qui retrace l’histoire de la Baja Peninsula et de la Californie avec plus de 200 objets de la Préhistoire jusqu’au 20ème siècle, et un nouvel édifice El Cubo qui accueille des expositions régulièrement.

 

Notre conseil : Pour découvrir le meilleur de Tijuana à prix réduit, cliquez ici. 

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.