Les incontournables du Sunset Strip

Les incontournables du Sunset Strip

Mots Clés :

hollywood, los angeles, sortir, Sunset, visite, West Hollywood

2,4 km de gloire et d’histoires au cœur de West Hollywood.

Dans les années 20, on y buvait en douce pendant la prohibition ; dans les années 60, la contreculture y éclatait et il voyait défiler des protestations ; dans les années 70, les plus grands noms du rock ont agité leurs cheveux sur les scènes de ses clubs ; aujourd’hui, c’est là qu’on trouve parmi les plus beaux rooftops de Los Angeles et une agitation jour et nuit. Bienvenue sur le Sunset Strip, ou 2,4 km d’excès, d’anecdotes et de glamour en plein West Hollywood.

Le Strip, 2,4 km d’histoire(s)

Sunset Boulevard, c’est l’un des axes les plus connus de Los Angeles, qui s’étire de Downtown Los Angeles (à Figeroa St) jusqu’à l’océan, où il plonge au niveau du PCH. Le boulevard longe grosso-modo les montagnes et passe par différents quartiers, pendant environ 35 km.

Sur ces 35 km, seuls 2,4 retiennent notre attention : le « Strip », qui regroupe depuis des décennies les incontournables du boulevard, des restaurants et bars fréquentés par les plus grandes célébrités, des clubs et salles de concerts qui ont vu défiler sur leurs scènes les plus grandes célébrités, des hôtels et magasins haut-de-gamme… Bref, un condensé de Los Angeles version glamour.

Tout  a commencé car cette portion de Sunset Boulevard appelée le Strip n’était pas comprise dans les limites de Los Angeles, donc ne répondait pas de la juridiction de la ville. C’est le shérif qui était en charge de veiller à la sécurité du quartier, et non pas la LAPD, autorisant alors des comportements qui ne l’aurait pas été à Los Angeles (les casinos, les boites de nuit, la prostitution, etc.). Aujourd’hui, le Strip s’étend de Havenhurst Drive à Sierra Drive.

 

Le Strip, 2,4 km de fêtes et de glamour

Sunset Strip, c’était donc the place to be pour les fêtards : les clubs y naissaient côte à côte, où l’alcool coulait à flots pendant la Prohibition. Les Angelins aisés et connus s’y retrouvaient dans les années 30 et 40, dans des clubs comme l’incontournable Trocadero, alors l’un des clubs les plus connus au monde, le Ciro’s ou encore le Mocambo – tous disparus aujourd’hui.

whisky-a-go-go

Dans les années 60-70, les lieux étaient envahis par les stars du rock : Led Zep, Guns N’ Roses, Van Halen, The Byrds ou encore The Doors (qui était d’ailleurs le groupe en résidence) se retrouvaient tous à l’incontournable Whisky a Go Go. The Doors qui, avant d’enflammer le Whisky, était le groupe régulier de The London Fog, un autre club du Strip à quelques mètres du Whisky.

Détenu par Lou Adler, le Roxy a vu défiler Genesis et Peter Gabriel, Bob Marley & The Wailers, The Ramones, Gun’s N’ Roses et comptait John Lennon et Alice Cooper parmi ses habitués. Moins chanceux, le club Pandora’s Box a connu que 5 années de gloire avant de devoir fermer, en raison du bruit et des nombreuses soirées qui y ont dégénéré.

Plus récemment, on peut citer des clubs comme The Viper Room, réputé pour son copropriétaire jusqu’en 2004 – Johnny (Depp) -, et pour avoir été le lieu de la toute dernière soirée du talentueux River Phoenix en 93.

 

Le Strip, 2,4 km de cocktails et de rooftops

En plus d’avoir vu défiler des groupes et les plus grandes stars du rock, Sunset Strip comble également les amateurs de soirées plus tranquilles et de nuits près des étoiles.

Sur le même modèle que le club ouvert à Londres en 55, SoHo House West Hollywood accueille des grands profils créatifs, et réserve sa sublime terrasse avec vue sur la ville à quelques (grands) chanceux. Plus accessible, le Sunset Tower Hotel – connu autrefois sous le nom de St Jame’s Club et The Argyle – représente tout ce que l’art déco fait de plus beau. Aujourd’hui inscrit au registre des monuments historiques, l’hôtel abrite le Tower Bar, où se précipitent les stars du coin.

skybar_sunset_strip

Toujours plus haut toujours plus beau, le Skybar de l’hôtel Mondrian s’électrise en début (ou en fin) de soirée, où prendre un verre autour de la piscine avec vue sur la ville qui s’endort a un petit goût de paradis.

Encore plus de stars et d’histoire ? Ne cherchez pas plus loin que Château Marmont, the référence depuis les années 30, là où se retrouvaient les célébrités pour passer la nuit à Hollywood dans un havre de paix et de tranquillité. Vous pouvez la trouver dans une chambre ou bien dans un petit bangalow ou cottage, et n’avez à quitter la tranquillité de votre cache que pour aller siroter un cocktail au bar intimiste de l’hôtel ou dîner à son restaurant.

Le Strip, 2,4 km de boutiques et de restaurants

On ne fait pas que sortir sur le Strip. Bien sûr, la plupart des personnes qui y mettent les pieds ont bien cela en tête, mais certains s’y pressent pour faire les boutiques. On recommande alors chaleureusement la Sunset Plaza, avec sa collection de boutiques de luxe collées les unes aux autres, garantissant un pur moment de shopping.

california-los-angeles-carneys-yellow-train-sunset-stripToutes ces activités vous ont mis en appétit ? Direction l’un des restaurants du coin, ou plutôt Carney’s, qui sert des tacos à tomber par terre dans un décor plutôt unique : vous êtes attablé à l’intérieur d’un ancien wagon de train.

Pour les carnivores, rendez-vous à la Saddle Ranch Chop House, où l’ambiance est rock à souhait – avec même un taureau mécanique si vous souhaitez vous défouler. Les paresseux, quant à eux, savent déjà que Pink Dot peut répondre à leurs souhaits les plus chers : l’épicerie livre à domicile, et reste ouverte 365/an.

Enfin, pour terminer la soirée en gaité, ne manquez pas de faire un tour à Laugh Factory, une chaîne de clubs de comédie dont le tout premier a ouvert sur Sunset Boulevard, ou au Comedy Store, face au Mondrian et son Skybar, qui est plus connu des rockeurs pour être l’ancien emplacement du Ciro’s.

 

Crédit photos : kwbeverlyhills, cellophaneland, gettyimages, discoverlosangeles, r-ec.bstatic, alamy, photoshelter.

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.