Mobilisation contre la barbarie canine

Mobilisation contre la barbarie canine

Depuis de nombreuses années, des milliers de chiens et de chats sont dévorés après avoir subi une mort insupportable lors du festival de Yulin consacré à la viande canine. Nombreuses sont les associations et entreprises comme la marque Husse à se mobiliser pour mettre un terme à cette terrible tradition. Rejoignez le mouvement en signant la pétition.

 

Depuis des décennies, la petite ville de Yulin, dans le sud de la Chine, célèbre à chaque solstice d’été, une tradition qui fait couler beaucoup d’encre : le festival de viande de chien et de chat.

A cette occasion, 10,000 chiens et 4,000 chats sont tués afin d’être « dégustés » en viande ou en alcool, ou dépecés pour exploiter leur fourrure. Victimes d’un trafic de grande ampleur, ces animaux subissent d’abord une capture et un transport dans des conditions inacceptables. Beaucoup connaissent ensuite une mort privée de toute compassion, qu’ils soient plongés dans de l’eau bouillante ou égorgés vivant.

C’est donc pour faire interdire ce festival intolérable que de nombreuses associations, activistes et entreprises, telle que la marque Husse, se mobilisent depuis quelques années aux quatre coins du globe. Des pétitions sont organisées par ces acteurs tels que la Fondation Brigitte Bardot ou sur le célèbre site Change.org.

Votre signature est précieuse pour peser tous ensemble dans la balance et faire plier les autorités chinoises. Le Festival de Yulin approche à grand pas, il est temps d’agir !

Infos Pratiques

Pour plus d’informations et participer à la mobilisation rendez-vous sur :

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.
  • Tintinmilou

    Je suis d’accord, mais a quoi bon? Plus de 20 millions de chiens se font consommer en Chine chaque année. Et ce n’est pas la seule ville qui ait ce festival. On ne peut pas imposer nos mœurs sur une autre culture. C’est comme si les pays Musulman voulaient nous interdire la consommation de l’alcool.

    • Vio

      complètement irrecevable comme argument, avec ça l’humanité n’aurait jamais évolué. On parle d’êtres sensibles et non d’un produit comme l’alcool. La dernière boucherie canine a fermé en 1946 à Paris alors oui les mentalités évoluent et ddans le bon sens, les chinois ne sont pas en reste. Ce n’est pas imposer nos mœurs que de faire cesser de telle violence barbare.