Jimbo’s ou l’improbabilité d’un bar à Miami – Souvenirs – FERMÉ depuis avril 2012

Mots Clés :

bar, histoire, jimbo, miami, sortir
Jimbo’s ou l’improbabilité d’un bar à Miami – Souvenirs – FERMÉ depuis avril 2012

Un secret à partager avec les amis de Jimbo

Une belle aventure qui fait partie désormais de l’histoire (ancienne) de Miami…

 

 

AVIS AUX LECTEURS : Jimbo’s a été rasé par les bulldozers de la Ville de Miami, sur demande de la fille de Jimbo, pour raisons sanitaires. Les affaires de Jimbo ont été récupérées par sa fille. Nous laissons cet article en ligne, car il raconte une belle aventure qui fait partie désormais de l’histoire (ancienne) de Miami.

L’histoire…

Le Country Club des ouvriers de Fisher Island

Jimbo est un pêcheur de crevettes. Son bateau et son ponton sont cachés à l’intérieur d’un petit lagon sauvage de Virginia Island (la première île en allant par la route à Key Biscayne).

Dans les années 80 débutent les travaux d’aménagement sur l’île d’en face : la fameuse « Fisher Island ». La particularité de Fisher Island est qu’elle n’est reliée au continent par aucun pont (vous nous direz que c’est normal pour une île… mais pas à Miami).

Le promoteur décida, pour des raisons pratiques, que les ouvriers et les matériaux nécessaires à la construction de cette résidence pour milliardaire (l’un de ses surnoms) seraient amenés chaque jour par barge, depuis le ponton de Jimbo.

Le Country Club est un des premiers bâtiments achevés afin d’offrir aux nouveaux résidents des services à la hauteur des prix de vente (en 2000, Fisher Island représentait la plus importante concentration de haut revenus des Etats-Unis).

Tout naturellement, les ouvriers après leur journée de travail aiment bien profiter du bar du Country Club pour y consommer quelques bières. Le promoteur, gêné par cette fréquentation non inscrite à la VIP-LIST, mais voulant éviter tout mouvement de grève, contacte alors l’un de ses partenaires, ami de Jimbo.

Il faut dire que Jimbo a beaucoup d’amis. Jimbo se défini d’ailleurs, lui-même, comme le type le plus amical de la planète. Son approche de l’amitié s’appuie sur une philosophie très simple : ne jamais juger les gens en fonction de la voiture qu’ils conduisent, des habits qu’ils portent ou de leur origine.

Astucieux, le promoteur embêté propose ainsi à Jimbo de postuler pour une licence de vente d’alcools afin créer un petit lieu sympathique où les ouvriers iront boire leurs bières, sans indisposer les milliardaires de Fisher Island. Jimbo, ne croit pas en ses chances de décrocher la licence. Mais ses amis sont très influents. Quelques semaines plus tard, la cabane de Jimbo obtient pourtant le droit de vendre des bières (pas d’alcool fort). Jimbo’s est né et le country club de Fischer Island perd ses meilleurs clients !

Une nature à l’état sauvage

Ça c’était pour l’histoire, qui se transmet de bouche a oreilles, au comptoir de Jimbo’s. Quelle soit parfaitement authentique ou qu’elle soit déformée par les ans et par les bulles, cela n’a aucune importance. Les jolies histoires n’ont pas besoin d’être vérifiées.

Pour le lieu, aujourd’hui, honnêtement, le détour ne vaut le coup d’œil que si on y vient par la mer. En effet, arriver en bateau depuis Fisher Island, entrer dans le très joli petit lagon et aller s’acheter un coca bien frais ou une petite mousse, c’est super. Le lieu est incroyablement sauvage, fréquenté par des lamantins et des oiseaux magnifiques. La version terrestre en passant par la station d’épuration, et en se garant avec le challenge de ne pas rouler sur un clou, c’est beaucoup moins magique.

Le lieu est souvent fréquenté par des photographes en quête de décor atypique et de belle lumière (vous ferez des photos extraordinaires avec n’importe quel appareil), vous y croiserez parfois des stars (Jack Nicholson, par exemple, est un des amis de Jimbo).

Attention, n’y allez pas pieds-nus, l’entretien est minimum et des morceaux de bidules non identifiés traînent un peu partout.

attention  Important : En bateau, entrez dans le lagon par la droite en rasant presque le bord. A gauche les fonds sont très hauts. Selon le tirant d’eau de votre bateau, ne tentez de rentrer qu’à marée haute. Ceci dit, les fonds sont sableux et au pire il vous faudra descendre et tirer le bateau (dans la vase…). En sortant du Lagon, évidemment, passez par la gauche.

prix  Tarifs : Toutes les boissons sont à 1 dollar.

Service (do it yourself) : Entrez dans la cabane principale… si si… n’ayez pas peur… et puisez dans un des bacs ou flottent les canettes et les glaçons. Puis cherchez un membre du club à qui payer. Nous, à la rédaction, on rince les canettes dans l’eau de mer avant de les dégoupiller…

Pratique : Anti-moustique fortement conseillé !

Secret : Au fond à gauche du lagon il y a un petit passage entre les branches qui permet de poser son bateau sur le sable. De l’autre coté de la bande de terre, une plage très souvent déserte vous tend les bras, face à l’océan.

Rencontrer Jimbo : Le week-end, plus rarement en semaine… Avec de la chance vous pourrez faire partie de la longue liste de ses amis, parmi des gouverneurs, des acteurs, des chanteurs,… Vous pouvez également vous rendre à son ??ème anniversaire (Jimbo est né en 1927). Ce jour-là venez avec un cigare, une bonne bouteille ou un ami. Surtout pas les mains vides !

Longue vie à Jimbo !

Infos pratiques

Jimbo's Place   •  Duck Lake Road  •    •  Virginia Key, FL  305 361 7026  http://jimbosplace.com 

 

Chaussures et anti-moustique fortement conseillés!

Plan d’accès: (cliquez pour les détails et pour imprimer)

jimbo-bar-miami-key-biscayne-directions

Carte

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.