Sortie du dernier magazine Balthazar Miami

Sortie du dernier magazine Balthazar Miami

En couverture : Edouard Baer

Magazine disponible gratuitement aux bureaux de French District sur Lincoln Road.

EDITO

 

ALBERT EINSTEIN L’A DIT : « LE GÉNIE CONSISTE À VOIR CE QUE LE MONDE A VU ET À PENSER CE QUE PERSONNE N’A PENSÉ. »

Grâce à des études internationales et à un mandat de l’Unesco sur le sujet des industries créatives, on sait aujourd’hui que ces dernières prennent « une importance croissante au sein des économies post-industrielles modernes fondées sur les savoirs ». Avant de développer :

« Les industries créatives sont, d’abord, plus prometteuses en termes de croissance et de création d’emplois que les autres secteurs et elles sont, en outre, des véhicules d’identité culturelle et peuvent stimuler la diversité culturelle. Pendant la  dernière décennie, bon nombre de gouvernements dans le monde ont pris conscience de cette situation et ont commencé à développer des politiques visant à promouvoir ces industries. Cette réévaluation de ce qui était considéré naguère comme un secteur marginal recevant une attention limitée de la part des chercheurs, a suscité un nombre croissant d’analyses, de statistiques et d’exercices de mapping de la relation entre la culture, les industries de la créativité et le développement économique, de façon à fournir aux officiels les données de base dont ils ont besoin pour élaborer leurs politiques. Mais le secteur souffre encore d’un déficit de compréhension, nombre de gouvernements sont encore à convaincre de son potentiel et les tentatives de mesure précise de l’activité économique du domaine posent des problèmes considérables… ».

VOIR LE DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL AVEC UN AUTRE REGARD

Mais les entreprises et surtout les dirigeants qualifiables de « géniaux », d’après la définition de Albert Einstein, sont convaincus qu’il faut voir le développement industriel avec un autre regard, comme en d’autres temps les Anglo-Saxons ont su si bien le faire… et tout particulièrement au Royaume-Uni. D’après un récent rapport pour le ministère de la
Culture et de la Communication, rédigé par le professeur Philippe Bouquillion et le docteur Jean-Baptiste Le Corf, ce champ d’activité des politiques de développement économique est aujourd’hui particulièrement soutenu afin d’encourager les initiatives dans ce domaine.

« L’Alliance globale, qui se consacre à la promotion des industries de la créativité, soutient pleinement les avancées de ces dernières années dans le mapping et l’étude approfondie de ce secteur, et travaille activement à l’encouragement des recherches, à la dissémination des meilleures pratiques et à la collecte des études réalisées sur le sujet… ».

INDUSTRIES CULTURELLES ET INDUSTRIES CRÉATIVES

Le terme « industries culturelles » fait référence à des industries qui touchent à la fois la création, la production et la commercialisation de contenus créatifs de nature culturelle et immatérielle.

Les contenus sont généralement protégés par le droit d’auteur et ils peuvent s’apparenter à un bien ou à un service. D’ordinaire, les industries culturelles incluent
l’édition imprimée et le multimédia, la production cinématographique audiovisuelle et phonographique, ainsi que l’artisanat et le design. Le terme « industries créatives » comprend un plus grand ensemble d’activités qui englobent les industries culturelles auxquelles s’ajoutent toutes les activités de production culturelle ou artistique, qu’elles aient lieu en direct ou qu’elles soient produites à titre d’entité individuelle.
« Les industries créatives sont celles dont les produits ou les services contiennent une proportion substantielle d’entreprise artistique ou créative et comprennent des activités comme l’architecture et la publicité. » (rapport de mai 2010). Ainsi cette propriété intellectuelle, « maillon chef de la valorisation », serait donc LA solution à la crise, et les arts, des produits tangibles à cette créativité.

Creative growth by promoting industries

THE growth solution: boost creative industries. UNESCO mandated research shows that knowledge-based creative industries are a springboard for growth. First, they offer greater promise in terms of growth and job creation. Second, these vehicles can stimulate culture diversity. Over the last decade, a host of governments have recognized this situation. Deemed marginal yesterday, governments have re-evaluated this business sphere, setting it off in a new direction.

Analyses, statistics and other mapping exercises assess the relationship between culture, creative industries and economic development to provide public leaders with data to build policies. But the sector has yet to be recognized and needs better pedagogical communication. Many governments have yet to grasp the full potential.

Companies and leaders, labeled as geniuses (as defined by Albert Einstein) are convinced that industrial development needs a new outlook. This Balthazar Miami issue is dedicated to CREATIVITY, and more precisely, how creativity awakens and touches us. The French Ministry of Culture and Communication recently published a study carried out by Professor Philippe Bouquillion and Doctor Jean-Baptiste Le Corf. The team studied political initiatives to sustain and encourage growth prospects and initiatves in cultural industries.

WHAT ARE CULTURAL AND CREATIVE INDUSTRIES?

Cultural industries refers to industries involving creation, production and sales of creative content, as well as cultural or immaterial nature. Content is generally protected by authors’ rights and can be viewed as a good or service. Industrial creativity refers to a larger scope of businesses embracing cultural industries and all cultural or artistic production activities, be they produced live or as single entities. Creative industries sell products or services with a substantial artistic or creative upside. Intellectual property, the key link on the valuation chain is THE solution to the current economic crisis, and the Arts, are tangible products of this creativity.

Gabrielle HB-Abada
Rédactrice en chef Balthazar Miami
Art Editor in Chief of Balthazar Miami

Magazine disponible gratuitement aux bureaux de French District sur Lincoln Road:

French District Office   •  407 Lincoln Road  •  suite 701  •  Miami Beach, FL 33139 305 397 8219  [email protected] 

Capture d’écran 2014-05-04 à 02.19.28

 

Photos

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.