Ybor City, quartier historique de Tampa

Ybor City, quartier historique de Tampa

Mots Clés :

cigare, cubain, histoire, immigration, quartier, tampa, usines, Ybor City
Ybor City, quartier historique de Tampa

Rouler sa bosse et son cigare dans le quartier historique de Tampa.

Nous sommes au XIXème siècle. Les Etats-Unis, terre d’accueil de plus de 40 millions d’étrangers, connaissent de véritables tensions entre toutes ces communautés. Pourtant, un petit quartier d’irréductibles immigrants résiste encore et toujours à l’envahissante animosité. Ybor City, où cohabitèrent en harmonie Cubains, Italiens, Espagnols et Allemands, est l’aboutissement historique du melting-pot américain. Portrait.

Au commencement était un homme

Ybor City doit sa genèse à un seul homme : Vicente Martinez Ybor. Immigrant espagnol, Vicente Ybor a bâti sa première grande usine de cigare à Cuba, où la culture du tabac est florissante. Mais les velléités entre l’Espagne et les Cubains, en quête d’indépendance, le firent déménager quelques années plus tard à Key West, aux Etats-Unis. Malgré une prospérité économique incontestable, ces années ont été également synonymes de tensions sociales avec les ouvriers et de véritables difficultés à acheminer les cigares depuis l’île.

Cet article vous est présenté par...
C’est ainsi qu’en 1885, Ybor fit l’achat d’un petit lopin de terre au nord de Tampa, afin d’y implanter définitivement son usine de cigares, devenue rapidement la plus importante au monde. Fort de ses expériences sociales passées, il fit construire des logements à ses ouvriers et stimula leur pouvoir d’achat en augmentant les salaires : Ybor City était née. Un véritable petit paradis social où affluèrent espagnols, italiens, allemands et surtout cubains, emmenant dans leurs bagages traditions et coutumes venues des 4 coins du monde.

Le décès de Vicente Ybor ne ralentit pas l’expansion de Ybor City, considérée comme la capitale mondiale du cigare jusque dans les années 1930. Après la guerre, la période de développement technologique et l’engouement pour la petite cousine, la cigarette, ont été synonymes d’un véritable déclin pour l’industrie du cigare et pour le quartier. Grâce à son titre de « quartier historique national », Ybor City vit désormais du tourisme qui remémore cet Age d’or passé.

Un quartier qui dépote grâce au melting-pot

Quelques pas dans le quartier historique de Tampa suffisent pour s’apercevoir de son métissage culturel riche et harmonieux. Flâner dans les rues est le meilleur moyen de découvrir Ybor City et de respirer son atmosphère si particulière.

Un bijou architectural

La 7ème Avenue, localement appelée « la Setima », est l’artère commerciale et historique de Ybor City. Levez le nez vers les bâtiments en briques rouges : les influences méditerranéennes (à mi-chemin entre l’Italie et l’Espagne) prennent la forme de corniches minutieusement travaillées, de balcons en fer forgé d’époque, de frontons créés par les artistes locaux… Les initiés retrouveront même des airs de La Nouvelle-Orléans dans ces rues.

Un cigare? Ça roule !

Parmi les incontournables de Ybor City figurent bien sûr les usines de cigares, traces historiques de la vaste immigration cubaine de la fin du XIXème siècle. Dans la plupart de ces grandes bâtisses, la division du travail s’organisait selon les étages – Le premier était par exemple dédié à la fabrication des cigares, ensuite empaquetés au rez-de-chaussée. Aujourd’hui encore, découvrez tout le processus de la récolte au roulage (auquel vous pouvez assister) des feuilles de tabac.

Retrouvez la liste des manufactures de tabac ici :

YborCityOnline.com/Merchant-Directory/Cigars

ybor-city-quartier-historique-tampa-usines-cigares-12

De l’Histoire ancienne

Il subsiste aujourd’hui plus de 900 bâtiments historiques à Ybor City. Vous ne pouvez passer à côté de certains d’entre eux comme l’Ybor Square, l’usine originelle de Vicente Ybor construite en 1886, devenue un marché dans les années 1970, ou le Cherokee Club, quartier général de la firme et lieu de villégiature de sa clientèle dorée : José Marti, Winston Churchill, ou encore Teddy Roosevelt sont venus y tenter de former des petits ronds de fumée.

Le musée d’Ybor City est modeste mais explique très bien l’histoire et la culture métisse locale, à travers des expositions régulières. Faites un petit tour pour vous relaxer dans le jardin de style méditerranéen, derrière le musée ; Les plus romantiques peuvent même y organiser leur mariage.

Retrouvez tous les tours historiques de la villes ici :
YborCityOnline.com/merchant-directory/tours

Du grand Art

Si vous préférez l’Art à l’Histoire, Ybor City héberge de nombreuses galeries dans ses vœux édifices. L’héritage multiculturel de la ville va bien entendu de pair avec un bouillonnement artistique exceptionnel ; vous y trouverez des œuvres de tous styles et des artistes d’horizons diverses.

Retrouvez les principales galeries ici :

YborCityOnline.com/Merchant-Directory/Art-Galleries-Studios

Le boire et le manger

Le dernier mais non le moindre : le legs culinaire de ce brassage historique. Bien entendu, les stars de la table sont avant tout les spécialités cubaines. La journée démarre donc souvent avec un « Cafe con leche » , une véritable tradition dans le quartier. Rendez-vous à El Molino, établissement largement plébiscité : les fèves sont grillées sur place et le lait traditionnel est remplacé par une version concentrée. Dur d’y résister.

Vous ne pouvez tout simplement pas quitter Ybor City sans avoir mordu un coup dans Le Cuban Sandwich. A l’origine destiné aux ouvriers cubains, il était fait de jambon, de porc rôti, de fromage suisse et moutarde ; les siciliens arrivés plus tard y ajoutèrent leur grain de sel, ou plutôt leur salami génois. Enfin, un sandwich cubain d’Ybor City n’en serait pas véritablement un sans le pain de la boulangerie locale, La Segunda Central. De nombreux restaurant proposent leur propres recettes mais celui-ci est d’autant plus meilleur si vous le dégustez dans le patio du plus ancien restaurant de Floride, construit en 1905 : Le Columbia Restaurant.

quotes

C'est pas nous qu'on l'a dit...

Le meilleur ambassadeur de Cuba est un cigare cubain.

Photos

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.