L’Amateur Night de l’Apollo Theater, à Harlem

L’Amateur Night de l’Apollo Theater, à Harlem
  • Partager

Mots Clés :

apollo, harlem, musique, spectacle, theatre
L’Amateur Night de l’Apollo Theater, à Harlem

Un concours de jeunes espoirs de la scène sur le principe de l’applaudimètre.

« To be GOOD or to be GONE », c’est le slogan explicite de l’Amateur Night, une nuit dédiée aux jeunes talents de la scène à l’Apollo Theater, au cœur d’Harlem. Depuis 60 ans, la réplique et le verbe s’affrontent devant l’applaudimètre et dans la bonne humeur,  le temps d’une soirée.

L’Amateur Night, c’est avant tout l’Apollo Theater, un ancien théâtre à la décoration traditionnelle et coutumière : un lourd rideau rouge pour séparer la scène du public, des dorures, des sièges en velours et des rampes en cuivre. Un endroit mythique et chargé d’histoire au cœur d’Harlem, une référence en matière de jazz depuis plus de 70 ans. Mickael Jackson, Aretha Franklin, Lauryn Hill et tellement d’autres pointures de la chanson ont fait leur premières vocalises sur la scène de l’Apollo Theater, lors d’une Amateur Night. D’ailleurs, la plupart de leurs noms sont immortalisés dans le sol, à l’entrée du théâtre.

Le mercredi soir, le show débute dans une ambiance euphorique, à 19H30 précise. Les moelleux fauteuils sont tous pris d’assaut par les supporteurs présents au grand complet pour encourager leur protégé. Le comédien Capone, connu comme le Gangster of Comedy, anime la soirée de façon énergique, et maintient l’audience éveillée tout au long du spectacle avec ses blagues désopilantes et ses taquineries.

Le concours se déroule en deux parties. La première partie de l’Amateur Night est réservée aux « étoiles de demain » avec des jeunes artistes de 5 à 15 ans. La seconde se consacre aux candidats de plus de 15 ans. Si plusieurs catégories sont représentées, le chant et la danse restent toutefois les plus courantes. Après la démonstration du talent potentiel de chacun, c’est au public de voter en criant le plus fort possible pour son candidat favori. La première place revient à celui qui a atteint le plus grand nombre de décibels.

Que le plus talentueux (ou qui a la plus grande famille) gagne !

Infos pratiques

Apolo Theater   •  253 West 125th Street  •  New York, NY 10027 212 531 5300  http://apollotheater.org 

 

Tickets:

3 catégories de prix selon l’emplacement souhaité : $19 (« Uptown »), $25 (« Middle ») et enfin $29 (« Downtown »).
Lors des demi-finales (« Top Dog ») et finales (« Super Top Dog« ), les prix augmentent légèrement : $20 (« Uptown »), $30 (« Middle ») et $40 (« Downtown« ).

Vous pouvez acheter et réserver vos tickets directement en ligne :

Apollotheater.org

Heureusement, les allergiques de l’agenda et ceux qui préfèrent les plans de dernière minute, peuvent aussi acheter directement leurs tickets sur place, juste avant le début du show. Celui-ci débutant à 19H30 tapantes, on vous conseille d’arriver vers 19H, car vous ne serez surement pas les seuls…

Bon à savoir : Tous ces cris vous ont assoiffé? Vous pourrez vous réhydrater à l’un des bars ouverts à chaque niveau du Théâtre.

quotes

C'est pas nous qu'on l'a dit...

Sans ambition il n’y a pas de talent.

Vidéos

Carte

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2015 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.

Vous aimerez aussi

Un Bingo déjanté à Manhattan Un Club de poésie qui rit et qui gratte le lundi soir à East Village Un loto kitsch et les blagues hilarantes d’une équipe de choc : le lundi se termine dans la bonne humeur et le rire au Bowery Poetry Club. On n’en ressort pas avec l...
The Box, la boite interdite à Lower East Side Un cabaret chic et des shows chocs pour une soirée osée oh lé oh lé ! The Box, c’est ce lieu défendu contre lequel votre maman et le prêtre de votre paroisse vous ont longtemps mis en garde. Prudes et grenouilles de bénitier s’abstenir, T...
10 bonnes raisons de vivre à New York City Avec un bonus (#11) parce que ça ne rentrait pas en 10… «La ville qui ne dort jamais» – loin d’être un mythe, cela reflète bien l’esprit de New York City. Et la Grosse Pomme ne se repose pas sur ses lauriers… toujours à organiser...
Une journée à Harlem 24 heures au-dessus de la 110ème rue de Manhattan. Il fut un temps où s’aventurer trop haut dans Manhattan était risqué et où Harlem n’attirait pas les touristes mais restait investi de locaux. Ce quartier nord de Manhattan est aujourd’hu...