Les quartiers italiens à New York

Les quartiers italiens à New York
Les quartiers italiens à New York

Tous les chemins mènent en Italie.

Ils sont venus. Ils ont vu. Ils sont restés. Bon nombre d’immigrants italiens ont élu domicile à New York au cours des 19ème et 20ème siècles, choisissant de s’installer dans différents de ses « boroughs ». Manhattan, Queens, le Bronx, Staten Island ou encore Brooklyn, ils sont tous leur « Little Italy », encore faut-il savoir où…

Little Italy du Bronx : De Arthur Avenue à Belmont

quartiers-italiens-little-italy-new-york-bronx-192C’est comment ? Simple rue du quartier de Belmont dans le Bronx, Arthur Avenue est pourtant le cœur de Little Italy. Considéré par beaucoup comme le « véritable Little Italy », Belmont regorge de restaurants, de pizzerias évidemment, mais aussi de boucheries-charcuteries, boulangeries et pâtisseries.

A ne pas manquer : Mario’s, l’un des restaurants les plus anciens du quartier, ouvert en 1919, Roberto’s, fameuse « trattoria » que fréquentent certaines célébrités locales, Mike Deli’s, une charcuterie-traiteur où vous trouverez notamment de la mozzarella maison.

C’est où ? Le quartier de Belmont est bordé par le zoo du Bronx, à l’ouest, au nord par East Fordham Rd, à l’est par Washington Ave, et enfin au sud par la E. 182nd St.

Les autres quartiers italiens du Bronx : Pelham Bay, Morris Park, Country Club.

Little Italy de Brooklyn : Bensonhurst

quartiers-italiens-little-italy-new-york-brooklyn-192C’est comment ? Quartier vivant et coloré, Bensonhurst est un grand quartier assez multiethnique, qui doit son surnom de « Little Italy » au large nombre d’immigrants italiens et juifs arrivés au début du XXème siècle. Dans les années 50, devant l’afflux d’immigrants du sud de l’Italie dans le quartier, la population juive a peu à peu déserté les lieux, jusqu’à laisser les Italiens en possession du quartier – ils sont d’ailleurs aujourd’hui en phase de se faire détrôner par les Chinois, donc si vous préférez les pâtes al dente aux pâtes sautées, tâchez de visiter le quartier rapidement.

A ne pas manquer : La Festa di Santa Rosalia, ou surnommée « the Feast » par les locaux, tenue en hommage de la Sainte Patronne de Palerme, et même de la Sicile entière. The Feast a lieu tous les ans, vers fin août ou début septembre, et tient aujourd’hui de célébration de la fin de l’été.

C’est où ? Dans le Bronx, coincé entre Bath Beach, Gravesend, Midwood, Flatbush, Borough Park et Dyker Heights.

Les autres quartiers italiens de Brooklyn : South Brooklyn, Morris Park, Fordham.

Little Italy de Manhattan : Murberry Street

quartiers-italiens-little-italy-new-york-manhattan-192C’est comment ? Il fut un temps où la Petite Italie de Manhattan portait bien son nom. Ses rues bruyantes étaient peuplées remplies de magasins, de restaurants et d’épiceries qui sentaient bon l’Italie. Little Italy aujourd’hui s’étend sur à peine 3 blocks le long de Mulberry Street, et n’a rien d’exotique. Les restaurants italiens se succèdent, proposent le même genre de menu et vous accueillent dans des salles un peu vieillies.

A ne pas manquer : The Feast of San Gennaro, qui se tient en l’honneur de San Gennaro, le Saint Patron de Naples. D’une petite célébration d’un jour en 1926, l’événement est devenu un festival de 11 jours, qui a lieu tous les ans en septembre.

C’est où ? Sur Mulberry Street, bordé par Chinatown au sud, qui le grignote un peu plus tous les ans, par le Lower East Side à l’est, NoLita au nord et TriBeCa à l’ouest.

Les autres quartiers italiens de Manhattan : East Harlem.

Little Italy de Staten Island : Rosebank

C’est comment ? S’il y a un endroit où l’on peut trouver une « Little Italy », c’est bien Staten Island. Le « borough » compte la plus grande proportion d’italiens-américains que n’importe quel autre comté des Etats-Unis. Le quartier italien se concentre cependant autour de Rosebank, au nord est de Staten Island. Les Italiens s’y sont rapidement installés, avec parmi eux Antonio Meucci, inventeur et associé de Giuseppe Garibaldi, qui aurait inventé le premier téléphone.

A ne pas manquer : Le Garibaldi-Meucci Museum, maison où ont vécu Meucci mais aussi l’homme politique et révolutionnaire Giuseppe Garibaldi, de 1851 à 1853.

C’est où ? Entre Arrochar, Clifton et Upper New York Bay.

Les autres quartiers italiens de Staten Island : un peu partout.

Little Italy de Queens : Ozone Park

C’est comment ? Ozone Park est depuis toujours connu pour être un quartier très diversifié, accueillant des Français, des Allemands, des Irlandais en vague, avant de devenir le nouveau quartier italien du Queens suite l’arrivée en masse d’Italiens venus de Brooklyn. C’est aujourd’hui un quartier résidentiel fort sympathique, où vous pouvez encore trouver quelques traces de la présence des italiens.

A ne pas manquer : d’y aller.

C’est où ? Entre Howard Beach, aussi réputé pour sa forte population d’italiens-américains, City Line, Woodhaven et Richmond Hill.

Les autres quartiers italiens de Queens : Howard Beach et Middle Village.

Crédits photos : nouvelobs.com; flickr.com; newyorkmonamour.fr

Photos

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.
  • YvesNY

    Arthur Avenue est le vrai Little Italy, fabrique de pâtes traditionnelle comprise. Surtout ne pas oublier la star d’Arthur avenue, la poissonnerie Randazzo. On se croirait sur un marché à Palerme d’où la famille Randazzo est originaire. Branzini, orata, sardines, rougets, sépia, calmars et octopus venus tout droit de Méditerranée.