5 bonnes raisons de s’expatrier à Houston

5 bonnes raisons de s’expatrier à Houston

Mots Clés :

entreprise, expatriation, houston, immobilier, implantation, impôt revenu, lonely state, NASA, pétrole, Texas
5-bonnes-raisons-expatrier-houston-texas-vignette2

Quelques-uns des avantages à poser ses valises à Bayou City

Tout de suite, quand on vous dit « Houston-Texas », vous pensez à ses cowboys solitaires, ses bayous moites et infestés de bêtes, ses dames aux méga-brushings et bien sûr, à son univers impitoyable. Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que Houston est une communauté très dynamique, que c’est la 4ème ville des Etats-Unis et la capitale américaine en termes d’énergie et d’hydrocarbures, qu’il n’y a pas d’impôt sur le revenu, que l’immobilier est à des prix raisonnables… On continue ? Oui, mais on vous prévient, vous allez sûrement changer d’avis sur Bayou City.

Houston, une ville qui carbure

5-bonnes-raisons-expatrier-houston-texas-02Houston vit au rythme du pétrole. Si la ville a souffert dans les années 80, après le 2ème choc pétrolier, elle a réussi sa reconversion avec un secteur énergétique désormais florissant, et le développement des entreprises de nouvelles technologies et du domaine médical.

Ainsi, les magnats du pétrole comme Chevron, ExxonMobil, Total, mais aussi la nouvelle génération de sociétés de l’industrie éolienne, sont toutes basées à Houston et le plus grand centre de la NASA, le Lyndon B. Johnson Space Center, y emploie plusieurs milliers de personnes. Le Texas attire aussi les investisseurs : il occupe la 2ème place des Etats du pays en termes de nombre d’emplois dans les filiales américaines de sociétés étrangères. Quant au taux de chômage, il était de 3.8% en 2008 et s’est stabilisé depuis aux alentours de 5%.

Pas d’impôt sur le revenu

Vous allez aimer ce que vous allez lire… Il n’y a ni d’impôt sur le revenu, ni d’impôt sur les sociétés, ni même d’impôt sur les plus-values aux Texas.  Ainsi le Lonely State se place en 11ème position (sur 50) dans le classement des états avec un système fiscal attractif (les Tax-friendly states). En outre, l’état texan encourage aussi considérablement l’implantation d’entreprises nouvelles et accorde de nombreuses subventions.

L’immobilier texan ? Même pas cher !

La première bonne nouvelle, c’est que Houston possède 88 quartiers différents. Ça vous laisse donc le choix. Si vous aimez la vie nocturne, optez pour le coin de Midtown, qui regorge de bons restaurants, de cafés et bars et de maisons d’arts. Si vous vous installez avec votre tribu, allez chercher du côté de Woodlands et de ses 130 parcs.

Mais ce n’est pas tout. Le marché immobilier de Houston se porte comme un charme, d’autant que les salaires sont élevés et que les taux bancaires sont assez favorables. Comptez donc 1400$/m2 environ pour se loger en centre-ville, mais le produit qui se vend le plus reste la résidence familiale, pour un budget moyen de 300 000 $.

Un complexe médical ultradéveloppé

5-bonnes-raisons-expatrier-houston-texas-03Allô Houston, bobo ? Vous êtes au bon endroit ! Houston a le vent en poupe en matière de santé, avec une grande variété d’infrastructures équipées des technologies dernier cri. Ainsi, le Texas Medical Center (TMC), de renommée internationale, a son siège social à Houston. Il possède le plus grand nombre d’établissements de soins de santé au monde, dont 13 hôpitaux, 2 écoles de médecine et 4 programmes de soins infirmiers. On pratique au TMC plus de chirurgies cardiaques que dans tout autre hôpital du pays. Le système de santé de Memorial Hermann a également son siège social à Houston et offre aux résidents le choix entre plus d’une douzaine d’hôpitaux généraux et spécialisés, un peu partout en ville.

Une communauté française bien présente et qui vit bien

Une chose est sûre… vous ne serez pas les premiers. Houston accueille chaque jour plus de 1000 nouveaux arrivants et, en 2016, environ 10 000 français vivent à Houston et semblent plutôt très bien s’en porter. Dans la high-tech, la restauration, la médecine ou encore bien sûr le pétrole, ils ont tous fait leur trou et coulent des jours heureux à profiter des 370 parcs et aires de jeux de la ville, des 200 établissements dédiés aux arts et des kilomètres de plages qui bordent le Golfe du Mexique. Ah, on allait oublier, ils font beaucoup de shopping également, notamment et s’offrent de belles paires de santiags  ou une côte de bœuf pour un délicieux barbecue texan.

A très bientôt à Houston ?

Crédit photo : Wikimedia, Thomas Sereda

 

Photos

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.