Engager un détective privé aux Etats-Unis

Engager un détective privé aux Etats-Unis

Mots Clés :

avocat, enquete, filatures, investigations, justice, police, renseignement
depositphotos_97689750_original

Enquêtes, filatures, investigations, on vous dit tout, ni vu ni connu

Les Etats-Unis comptent 3 fois plus d’agents privés que de policiers, le ratio des agents privés par habitant est lui aussi 3 fois plus important que dans un pays comme la France et le marché américain de la sécurité privée représente un chiffre d’affaires de 64 milliards de dollars. Parmi ces agents, les détectives privés, les « private investigators » ont un rôle considérable dans la procédure d’information et dans la quête d’indices utiles à un procès. Qui exerce cette profession et quels sont les pouvoirs des détectives privés ? Qui peut en engager un et quelle est la valeur de leurs découvertes en justice ? Le French District mène l’enquête.

Devenir détective privé, le bon filon

Qui sont-ils ?

Selon les statistiques du gouvernement américain, il y a environ 50 000 détectives privés aux Etats-Unis et leur nombre augmente régulièrement. Pourquoi ? Car dès qu’il y a une affaire pénale aux Etats-Unis, la présence de détectives privés est quasi-systématique. Car aussi, on observe une montée fulgurante des actions en justice et de la cybercriminalité.

Historiquement, beaucoup de « private investigators » viennent du milieu de la police, de l’armée (militaires à la retraite) du FBI ou encore du milieu du renseignement, ce qui leur donne accès d’emblée à un grand nombre d’informations et de relations bien placées.

Quand je serai grand, je serai détective

A peu près tout le monde peut devenir détective car la profession ne demande pas a priori de formation particulière, du moins dans la majorité des Etats américains, sauf au Texas à l’Université du Nord Texas qui dispose d’un enseignement spécifique de 4 ans. De même, certains états demandent, en plus de réunir des conditions de bonne conduite et d’honorabilité (contrôlées par le FBI et le département de la Justice), une expérience de 3 ans dans le domaine de l’investigation et des connaissances dans la police scientifique et la criminologie. Attention, tout cela est parfois sanctionné par un examen, comme en Californie par exemple.

Enfin, si le détective privé est spécialisé dans une domaine (juridique…), il devra suivre une formation dispensée par des organisations telles que la NALI (National Association of Legal Investigators).

 

Leur pouvoirs et leurs limites

Même si aux Etats-Unis, le rôle et le pouvoir du détective privé est très large, une loi de juillet 2000 votée par le Congrès est venue encadrer plus précisément la profession et l’accès aux informations privées.

Leurs pouvoirs

Dans un pays comme la France où les prérogatives de la police et de l’agent privé sont clairement distinctes, et le rôle du détective se cantonne majoritairement au domaine civil et commercial. De même, les avocats n’ont pas le droit d’enquête en France, ce qui interdit leur recours à un détective privé pour les aider dans la recherche d’indices.

Il en est tout autrement aux Etats-Unis, où le détective intervient aussi (et surtout) en matière pénale et se trouve régulièrement embauché par des avocats (cf l’affaire DSK ou les avocats de la défense avaient plusieurs détectives à temps plein au sein de leurs cabinets). Les grandes compagnies d’assurances ont également leurs équipes de détectives attitrées.

Dans la recherche de la vérité, les enquêteurs disposent de pouvoirs et des moyens les plus étendus : et même si certains de ces faits établis ne constituent des preuves recevables en justice, elles servent à décrédibiliser l’adversaire et peuvent influencer à terme, les juges.

 

Leurs limites

Les lois américaines de protection de la vie privé votées récemment rendent la vie dure aux détectives et limitent leur accès à certaines données. Ainsi, il devient difficile d’identifier le propriétaire d’une voiture sur la seule base de sa plaque d’immatriculation, ou de se faire passer pour un abonné auprès des services de téléphonie un client d’organismes financières pour soutirer des renseignements confidentiels.

 

Sherlock, suivez cette voiture !

Chacun peut embaucher un détective qui intervient dans tous les domaines : enquêtes pré-matrimoniales, personnes disparues, enquêtes et filatures conjugales, vérifications personnelles sur un individu, (un patron, un salarié, un adversaire en justice…), recherches dans un procès aux côtés d’avocats…

Avant de vous engager, vérifiez bien :

–          Qu’il dispose d’un numéro de licence (seuls les états de l’Idaho, Mississippi, South Dakota et Wyoming n’en demandent pas),

–          Sa réputation (il est temps vous aussi de mener votre enquête)

–          Qu’il possède des bureaux (s’il vit dans sa voiture, c’est mauvais signe)

–          Et pourquoi pas une assurance (les plus gros bureaux de détectives en ont tous une)

Assurez-vous bien enfin, de circonscrire le plus précisément possible sa mission, le prix total de ses services, et qu’il respectera la confidentialité inhérente à sa mission.

Attention, le prix à payer n’est pas des moindres, en moyenne 50$ de l’heure (moyenne nationale), et sur des journées entières, c’est un vrai budget à considérer, en plus de celui des avocats, le cas échéant. Mais la recherche de la vérité n’a pas de prix…

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.