La lunch box aux Etats-Unis

La lunch box aux Etats-Unis

Mots Clés :

enfants, Etats-Unis, étudiants, lunch box, rentrée scolaire
La lunch box aux Etats-Unis

Enquête sur l’inséparable accessoire des étudiants américains.

Il s’en est vendu 600,000 en 1950, et se sont désormais des dizaines de millions qui sont achetées chaque année : la lunch box. En métal ou en plastique, premier prix ou de luxe, elle accompagne les étudiants des Etats-Unis (mais pas que), dans leur chemin vers l’école, dans leur quotidien et dans leur jeunesse d’écolier. Plus qu’un accessoire, la lunch box est un mode de vie et un symbole de la société américaine. Itinéraire d’une petite boite aux grands pouvoirs.

Le contenant : la grande histoire de la lunch box

Ce n’est pas que pour les enfants

lunch-box-etats-unis-09La lunch box n’a pas toujours été une histoire d’enfant. Vers 1800, les travailleurs les moins aisés, souvent les mineurs, partaient déjà au travail avec leur déjeuner dans un seau en métal. Le seau trahissait alors leur niveau de revenus et signifiait qu’ils ne pouvaient s’offrir un vrai repas chaud en dehors de leur lieu de travail.

Pourtant, cela ne découragea pas les enfants qui voulaient imiter leurs parents et, très vite, les plus jeunes ont utilisé les boites à cookies en métal pour transporter leur déjeuner. Une mode était lancée.

L’âge d’or de la boite à déjeuner

La vraie première lunch box ornée d’un personnage célèbre date de 1935 et c’est Mickey Mouse qui a eu cet honneur. Très vite, plus de 450 modèles décorés ont envahi les magasins. Mais ce n’est que bien plus tard, vers 1950, que le marché a littéralement explosé : plus de 120 millions de petites boites en métal étaient vendues entre 1950 et 1970, souvent accompagnées d’un Thermos initialement fait en métal et verre, puis, plus tard, en plastique.

Métal contre plastique : la lunch box 2.0

lunch-box-etats-unis-10Dès les années 60, le vinyl est venu recouvrir les lunch boxes, au détriment du métal, qui a d’ailleurs été interdit en Floride peu de temps après, en raison de sa dangerosité potentielle. Production de masse oblige, l’immense majorité est désormais fabriquée en plastique avec une isolation en mousse et un intérieur en aluminium ou un vinyl.

De nos jours, la plupart des lunch boxes en métal sont entre les mains des collectionneurs, ou bien gardées dans les musées. Voir notre article à ce sujet : MuseumColumbus.com

Pour la petite histoire, une lunch box vintage de 1954 avec Superman en couverture s’est vendue aux enchères 11,500$ en 2000.

L’importance de la lunch box dans la vie des écoliers américains

 

Bien plus qu’un accessoire d’école, la lunch box est l’inséparable compagnon des petits étudiants aux Etats-Unis. Elle représente pour les plus jeunes un lien concret avec son foyer durant le moment du repas et il n’est d’ailleurs pas rare que les parents y glissent des petits mots tendres ou des devinettes que l’enfant découvrira au déjeuner.

Son choix est donc de la plus haute importance à la rentrée, autant que le cartable ou l’uniforme. Au mois d’août donc, parfois avant l’été pour avoir plus de choix, rendez-vous aux rayons des grands magasins tels que Target, Wallmart, mais aussi les boutiques de vêtements (pour être assortie à l’uniforme) ou les magasins scolaires (pour être assortie au cartable) qui proposent une variété impressionnante de modèles du plus bas de gamme au plus sophistiqué.

Ma lunch box à moi

La lunch box permet donc évidemment de nourrir votre enfant, et bien souvent de le nourrir avec des ingrédients de meilleure qualité que ceux proposés dans les cafeterias des écoles. De même, si votre écolier a un régime alimentaire particulier, une intolérance ou une allergie, la lunch box est encore le moyen le plus sûr de savoir ce qu’il met dans son estomac.

Des gamelles et des bidons

Vous qui pensez que votre enfant range soigneusement sa boite à déjeuner dans la classe en arrivant le matin… détrompez-vous. Parfois, la gamelle atterrit (et reste) sous un préau en pleine chaleur, parfois aussi elle est secouée à travers les couloirs de toute l’école, et parfois encore, elle est carrément retrouvée après plusieurs jours aux Objets Perdus (« Lost and Found »), dégoulinante et avec une odeur suspecte.

La solution ? Soit vous investissez dans une lunch box de combat – que vous pouvez traquer – élaborée par la NASA, soit vous vous organisez. Direction Target ou encore mieux, le Container Store, le temple du container et du contenant. Là-bas, des rayons entiers de pots, bocaux, tubes, accessoires et boites de toutes tailles, formes et matières, de quoi remplir votre lunch box avec des combinaisons infinies.

Si les matières plastiques sont acceptables pour les snacks et l’alimentation froide, préférez les containers en verre pour tout ce qui sera à faire réchauffer le matin avant de partir.

C’est bien beau mais qu’est-ce qu’on mange ?

lunch-box-etats-unis-11Au préalable, il faut savoir que quasiment aucune école et cafétéria ne met à disposition des étudiants des moyens de réchauffer leur lunch box. Il vaut mieux alors miser sur l’achat d’un bon thermos et alterner avec des plats froids.

De plus, l’immense majorité des écoliers et étudiants disposent de 30 minutes de pause déjeuner. Inutile donc de multiplier les mises en bouche / entrées / plat de résistance / fromages / desserts / mignardises au risque de voir revenir votre festin quasi-intact.

La variété est un élément clé du plaisir qu’a votre enfant à savourer son déjeuner. Vous pouvez organiser avec eux les menus de la semaine, mais en cas de panne d’inspiration, mettre les restes du plat de la veille fera l’affaire. Salades, sandwichs, cakes salés, quinoa ou blé (car il n’a pas que les pâtes et le riz dans la vie), une portion de crudités avec un peu de sauce, des fruits ou des laitages différents chaque jour sont donc de bonnes (dans tous les sens du terme) options.

Attention encore une fois, devant le peu de temps dont dispose les écoliers entre midi et 2, il est judicieux de couper les aliments en petits morceaux (et puis, les couteaux autres qu’en plastique sont souvent interdits) et de les mettre dans des containers hermétiques. Les supermarchés vendent d’ailleurs des fruits prédécoupés et des petites portions de crudités… Tellement pratique !

Selon Jamie Oliver, le célèbre chef et animateur TV, la lunch box équilibrée doit se composer de :

  • Féculents (pain, riz, pommes de terre, pâtes, blé…)
  • Protéines animales (viande, poissons, œufs) ou végétales (haricots, graines légumineuses)
  • Un apport en calcium (laitage, ou une poignée d’amandes par exemple)
  • Des fibres (légumes, fruits).

Avec cette base, les combinaisons sont nombreuses : par exemple, le pain peut être remplacé par des bagels, des pitas, des « wraps », de la baguette. Le pain de mie lui-même peut être décliné en version brune, complète, multi-grains, au levain, au seigle, au seigle noir…

Voici alors 2 sites qui donnent quelques idées simples, variées et rapides à préparer :

TheKitchn.com/LunchKids

Parents.com/FamilyRecipes

Vous verrez, les enfants ne seront pas les seuls à réclamer leur lunch box avant de partir le matin…

Crédits photos : apartystudio.wordpress.com ; fr.pinterest.com ; thekitchn.com

quotes

C'est pas nous qu'on l'a dit...

On doit mettre tout son cœur dans la cuisine

Photos

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.