Le jazz et la France dans la peau

interview-chloe-perrier-chanteuse-francaise-jazz-splash-pr-agency-une

Une interview de Chloé Perrier, musicienne Jazz par SpLAshPR Agency

Chloé Perrier est une Française qui est tombée amoureuse des USA. Dire que Chloé est française ne serait pas totalement vrai, car son cœur est divisé en deux parties, la française et l’américaine. Après s’être installée à Paris pendant des années, Chloé est arrivée à New-York il y a quelques années et est tombée directement amoureuse de la ville qui ne dort jamais ! Influencée par la culture du jazz, qui prend ses racines dans l’histoire américaine, elle mélange habilement les genres, jazzy mais toujours avec une touche française. Une recette qu’elle est la seule à connaître et à pratiquer. Présentation

1. Pouvez-vous nous en dire plus sur votre parcours, votre histoire et comment en êtes-vous arrivée à devenir chanteuse ?

interview-chloe-perrier-chanteuse-francaise-jazz-splash-pr-agency-08

Je suis née en Savoie où j’ai commencé à jouer du violon et prendre des cours de danse. On a ensuite déménagé à Paris l’année de mes 10 ans, où je suis devenue comédienne à 13 ans. Après des années à jouer la comédie, et prendre des cours de danse et de chant, j’ai donné mon premier concert sur un pari fait avec l’acteur Mouss Diouf, qui à l’époque était propriétaire du « Réservoir » une magnifique salle de concert et restaurant à Paris.

Il m’a donné trois mois pour trouver des musiciens et monter en scène. J’étais terrifiée, mais je l’ai fait ! Ce premier concert était une compilation de toutes les chansons de films que j’aimais.

Quelques années après, je chantais de plus en plus de jazz, et je me suis décidée à retourner sur les bancs de l’école pour en savoir plus. J’ai choisi la Bill Evans Academy, et j’ai commencé les cours avec les talentueux Sarah Lazarus pour le chant, et Joe Makholm pour la composition. C’est là bas que j’ai composé ma première chanson « Si », qui se trouve sur mon premier album « Cœur de Française ». Et ma vie de chanteuse de Jazz a commencé…

2. Sur quels projets travaillez-vous en ce moment ? Un album personnel ?

Je viens juste d’enregistrer un nouvel album avec mon deuxième groupe « French Heart Jazz Band ». C’est un mélange de standards Français et Américains des années 20 aux années 40, dans un esprit « Gatsby à Paris ». Je l’ai enregistré à New York avec mon équipe de rêve : Aki Ishiguro à la guitare, Jim Robertson à la contrebasse, et Rodrigo Recabarren à la batterie. Ils sont comme des frères après 5 ans à jouer avec eux. Et j’ai ajouté deux merveilleux musiciens Jon Hunt à la clarinette et Caroline Bugala au violon.

L’équipe est internationale et j’adore ça ! J’ai aussi eu la chance de travailler avec le talentueux Max Ross from Systems Two pour l’enregistrement, le mix et le mastering. Je suis vraiment heureuse du résultat et je suis impatiente de pouvoir le partager avec vous !

3. Sur quelles plateformes pouvons-nous trouver votre musique ?

Vous pouvez trouver mon premier album « Cœur de Française » partout : iTunes, Spotify, Deezer, Amazon, Soundcloud….

Et voir des videos sur ma chaîne Youtube. Mon nouvel album avec mon « French Heart Jazz Band » sort en avril prochain.

Pour commander le commander, cliquez ici

interview-chloe-perrier-chanteuse-francaise-jazz-splash-pr-agency-10

4. Est-ce que vous avez 1 ou 2 mentors qui ont joué un rôle important dans votre carriere ?

Dans ma vie de chanteuse j’en ai un peu plus que ça. J’ai eu la chance de croiser le chemin de talentueux enseignants et personnes qui m’ont aidés à trouver ma voix en restant moi-même et ne jamais imités d’autres chanteurs. Pour ça je peux remercier Sara Lazarus pour son enthousiasme, sa générosité et son sens du rythme. Géraldine Ross et Sophie Lai-Berreby pour m’aider à renforcer ma voix et à la garder en forme !

Ma coach de théâtre la grande Susan Batson qui m’a appris à briller, être encore plus moi-même et tellement plus, ce qui me sert en scène que ce soit pour chanter ou jouer. J’ai aussi grandi près du grand chorégraphe et réalisateur Redha Benteifour qui m’a appris dès mon plus jeune âge la discipline d’une carrière artistique. Il m’a enseigné de ne jamais arrêter d’apprendre, de toujours repousser ses limites et que malgré la difficulté parfois, ça vaut le coup. En gros, de jamais laisser tomber ses rêves et travailler dur pour les atteindre.

5. Nous avons vu la vidéo sur laquelle vous travaillez avec de grands professionnels. Pourriez-vous nous en dire plus ?

Les deux clips que nous avons réalisés pour mon premier album ont été dirigé par Redha. Nous avons tourné le premier à Paris avec l’aide de talentueux amis Français et Argentins en deux long jours de travail. Ca a été une merveilleuse expérience collective (on a même été jusqu’à tapisser l’entrée de l’appartement de feuilles mortes pour que ce soit plus joli).

Pour le second, Redha m’a appelé pour me dire qu’ils avaient trouvé une endroit sublime en Argentine, et il voulait tourner mon deuxième clip là bas ! Je vivais déjà à New York à ce moment là, et j’ai directement pris un billet d’avion pour mon premier voyage en Amérique du Sud ! Cela a été vraiment magique, l’équipe argentine était adorable et talentueuse. Les danseurs ont été vraiment gentils et patients avec moi car je peux danser, mais je ne suis pas une professionnelle et Villa Epecuén où on a tourné est juste impressionnant de beauté.

Je me rappelle du premier jour où nous sommes arrivés au couché du soleil après 6h de conduite de Buenos Aires, c’était tellement beau que tout le monde s’est arrêté de parler. C’est inoubliable ! On a tourné deux clips en deux jours celui d’un groupe de rock de là bas et le mien. Et on joue chacun dans le clip de l’autre, cela a été une merveilleuse collaboration !

6. D’où vous vient votre inspiration quand vous écrivez ou interprétez vos chansons ?

Mes chansons viennent directement de ma vie. Ce que je ressens, vis, vois autour de moi. Ce qui me touche. Pour interpréter les chansons des autres, comme je suis aussi une actrice, la musique me met dans l’émotion mais le texte m’aide à raconter l’histoire, et mon imagination intensifie le tout.

7. Qu’est-ce qui vous plait le plus lorsque vous montez sur scène ?

J’aime jouer avec le public, pour le public. Mon but est de leur faire ressentir une émotion, et de les faire se sentir bien au moins pour quelques heures. Et ça va dans les deux sens… car ça me fait me sentir bien et oublier ma vie de folie pour quelque temps aussi.

8. Quelle serait le concert de rêve en tant que professionnelle; et avec qui aimeriez-vous partager la scène ?

interview-chloe-perrier-chanteuse-francaise-jazz-splash-pr-agency-01Mon rêve est de jouer à « Jazz à Lincoln Center », dans n’importe quelle salle… Elles sont toutes magnifiques et le son est merveilleux ! Mais j’ai aussi pleins d’autres clubs sur ma liste : Village Vanguart, Birdland, Blue Note à New York, Vibrato, Blue Whale à Los Angeles, New Morning et la Salle Pleyel à Paris, où j’ai dansé quand j’étais en école de ballet à 10 ans et bien d’autres.

J’adorerais faire un duo avec Marcio Faracco, Hugh Colman, Tété, Bobby McFerrin, Tony Bennett, Jean-Paul Vignon, et ma chère amie Tatiana Eva-Marie pour n’en citer que quelques uns, et tous pour des raisons différentes.

9. Quelle est la ville que vous avez préféré pour vivre et chanter ?

interview-chloe-perrier-chanteuse-francaise-jazz-splash-pr-agency-02Mes amis et ma famille me manquent, et j’adore jouer à Paris. J’y retourne régulièrement, et du coup la ville ne me manque pas vraiment même si c’est un magnifique musée vivant. Los Angeles est un nouvel amour pour moi, que je découvre et apprend à aimer à chaque visite. C’est tellement grand, qu’au début je ne savais pas où commencer, je me sentais perdue. Mais plus je découvre cette ville, et ses clubs de Jazz et musiciens, plus je l’aime.

Le temps est toujours au beau, et la vie semble plus paisible. Ma vie idéale serait de partager mon temps entre NYC et LA, et voyager à Paris une fois par an.

10. Comment était-ce de grandir à Paris ? Pouvez-vous comparer Paris, New York et Los Angeles ?

Je suis arrivée à Paris à l’âge de 10 ans, et je pense que c’était le moment parfait. Après courir dans les champs de Savoie pour la première partie de ma vie, J’étais prête pour plus d’activités artistiques. Je suis entrée à « L’école des enfants du spectacle » où je devais faire 10h d’activités artistiques par semaine. Je jouais la comédie, dansais, et chantais et d’avoir la possibilité de faire tout ça me rendait vraiment heureuse.

interview-chloe-perrier-chanteuse-francaise-jazz-splash-pr-agency-02J’adore les trois pour différentes raisons:

  • J’aime Paris parce que c’est un musée vivant, la ville est belle partout où vous posez le regard. La culture est riche et j’ai de très bons amis et une partie de ma famille là-bas. J’aime la qualité de vie, avoir le temps de se promener, de dîner avec ses amis, la « bonne bouffe ». Mais Paris peut être comme un musée, un peu froid et avec une touche de négativité probablement dû au ciel souvent gris.
  • Je suis tombé amoureuse de New York au premier regard. C’est un beau et grand bordel d’architecture, de culture, de gens et de nourriture. La musique est partout, et la scène jazz est impressionnante. NY me fait grandir plus vite en tant qu’artiste. J’aime être entouré de talentueux musiciens du monde entier, cela me pousse à progresser à chaque instant. Tout va vite et est extrême…. même la météo! J’aime cette ville, mais je dois m’échapper de temps en temps pour me poser et dormir plus de 5 heures.
  • Los Angeles est plus calme que New York et beaucoup plus ensoleillé que New York ou Paris. Je suis un peu accro au soleil, qui est la meilleure des vitamines pour moi, alors je risque de finir par m’y installer.

11. Est-ce que vous adoptez votre style de musique en fonction de la ville où vous jouez ?

Oui et non, je chante toujours du Jazz. C’est vrai que parfois j’adapte le choix de chansons par rapport au public. Mais c’est plus une question de salle de concert que de ville.

12. Que recommanderiez-vous à un chanteur qui veut faire comme vous, à savoir en faire son métier

interview-chloe-perrier-chanteuse-francaise-jazz-splash-pr-agency-06

Travaille dur, et n’arrête jamais d’apprendre. Réalise que cette voie ne sera jamais stable, et sois confiant et positif avec ce choix de vie. Aussi si un succès arrive rapidement, ne pense pas que c’est “arrivé”. Continue de grandir dans ton art, car ce succès peut s’arrêter aussi vite que ça a commencé. Mais aussi revenir… c’est un souvent les montagnes russes.

Et apprends la partie business du métier. De nos jours, la plupart des artistes indépendants bookent leurs concerts eux-même, font leur pub, produisent leurs album. C’est la partie que je n’aime pas, mais j’ai eu à l’apprendre.

13: Avez-vous un message que vous souhaiteriez faire passer ou un remerciement pour ceux qui vous accompagnent et vous suivent depuis le début de votre carrière ?

J’aimerais remercier en premier mes amis et ma famille qui m’ont toujours soutenus dans ma démarche. Mon petit ami, il sait pourquoi, et toutes les personnes dont j’ai croisé le chemin qui m’ont appris un petit bout de ce que je sais, ce qui inclus tous les musiciens avec qui j’ai joué et avec qui je joue.

Tous mes fans qui viennent à mes concerts et achètent ma musique. Tous les gens qui m’ont fait confiance et embauchée. Aussi un grand merci au 154 personnes qui m’ont aidé à produire mon nouvel album. Savoir que tous ces gens croient en moi, m’aide à continuer.

Je suis aussi vraiment reconnaissante d’avoir la chance de gagner ma vie en faisant ce que j’aime.

Et merci à vous pour cette interview!

Si vous voulez réserver un concert de Chloé, merci de contacter SpLAshPR Agency à info@splashpragency ou au 310 526 0805

interview-chloe-perrier-chanteuse-francaise-jazz-splash-pr-agency-07

interview-chloe-perrier-chanteuse-francaise-jazz-splash-pr-agency-13

 

Laisser un commentaire