De la mode au cinéma

presentation-martine-melloul-production-cinematographique-hollywood-une

Présentation de Martine Melloul, une des étoiles montantes de la production cinématographique à Hollywood par SpLAshPR Agency

Martine Melloul, française expatriée aux Etats-Unis a connu un parcours professionnel plutôt atypique! Après avoir fait carrière dans la mode, elle a su s’infiltrer et se faire un nom dans l’industrie du cinéma, devenant l’une des étoiles montantes de Hollywood.

presentation-martine-melloul-production-cinematographique-hollywood-01

Les productrices MArtine Melloul et Cecile Cubilo

L’histoire de Martine est unique. Enfant, elle avait pour habitude de suivre sa mère, alors critique de films, au festival de Deauville qu’elle n’aurait manqué pour rien au monde, quitte à rater la rentrée des classes!

Elle accumulait et collectionnait les autographes et les photos aux côtés des plus grandes stars du cinéma international : Clint Eastwood, Tom Beranger, Rock Hudson, ou encore Tony Curtis.

Aujourd’hui, Martine produit ses propres films, à l’image de “Breaking & Exiting” aux côtés de Cécile Cubilo et Jordan Hinson.

Plus tard, la mère de Martine a pu lui obtenir un carte de presse, lui permettant d’aller voir tous les films et d’avoir ainsi la chance de voir les avant-premières mondiales de Top Gun, d’Officer and Gentleman, de Top Secret, Police Academy, et bien d’autres encore.

Après avoir baigné toute son enfance dans l’industrie du divertissement, Martine décide de quitter la France et de vivre son rêve américain. Elle commence une brillante carrière dans la mode en tant qu’exécutif dans une entreprise de renom. Mais une fois l’entreprise vendue, elle décide de tourner la page et de la quitter, après y avoir travaillé pendant 20 ans.

Il était temps pour elle de réaliser ses rêves et tracer son propre chemin.

presentation-martine-melloul-production-cinematographique-hollywood-03

La directrice Clara Kuperberg, la productrice Martine Melloul et la directrice Julia Kuperberg au Beverly Hills Film Festival. Elles y ont gagné le prix du meilleur directeur pour leur documentaire “The Women who run Hollywood”

Alors qu’elle travaillait encore dans l’industrie de la mode, Martine étudiait le soir à UCLA, le programme “Business and management in The Entertainment Industry” duquel elle a été diplômée au bout de deux ans.

presentation-martine-melloul-production-cinematographique-hollywood-02

À la première de “Breaking and Exiting” avec l’acteur Milo Gibson, La productrice Martine Melloul, la productrice, auteur et actrice Jordan Hinson, le directeur Peter Facinelli, la productrice Cecile Cubilot.

Se faisant une place dans le monde du divertissement et du cinéma, Martine Melloul fond Kali Pictures, une société de production spécialisée dans les films indépendants.

Le dernier film produit par Martine Melloul, “Breaking and Exiting” a pour thème les décisions de changement de vie. un sujet qu’elle maîtrise très bien ayant elle même changé de cap trois ans plus tôt et ayant déjà produit trois films présentés dans les cinémas.

Martine Melloul a produit un second film qui est sorti dans les salles le 21 septembre 2018 : “Beyond the Sky”.

presentation-martine-melloul-production-cinematographique-hollywood-04

“Beyond The Sky est un thriller de science fiction à traitant du sujet des aliens. C’est en fait, le premier film que j’ai produit et avec une production beaucoup plus importante que “Breaking and Exiting”. J’ai tout fait à l’envers : d’abord un gros film et ensuite un plus petit. Je pense que si j’avais su la quantité de travail et la folie d’un tel projet, je n’aurais pas commencé par ça. Mais comme c’était mon premier film, je n’en avais aucune idée. Ce film est très intéressant car c’est un film de science-fiction intelligent, et non juste un film sur les aliens envahissant la Terre. Il suit le voyage d’un réalisateur de documentaires qui veut démystifier l’enlèvement des aliens mais finit par découvrir une vérité perturbante. Il a été dirigé par le brillant Fulvio Sestito et je l’ai produit avec mon amie Rebecca Berrih et Evan Cholfin.”

Laisser un commentaire