Un conseil de Marjory Cajoux, avocate experte en immigration

Avec près de 20 ans d’expérience, Marjory Cajoux est une experte en immigration, immobilier, droit de succession et litiges. Elle saura représenter les intérêts de ses clients à New York et à l’international. Des milliers de personnes viennent aux États Unis chaque année pour visiter, travailler ou vivre. L’Amérique reste pour beaucoup de Français la terre promise. Cependant, l’obtention d’un visa valide ou d’une carte verte est un protocole nécessaire qui doit être surmonté pour visiter ou déménager aux États-Unis.

[French District] - Cet article a été diffusé dans la newsletter du French District.
Abonnez-vous gratuitement pour être parmi les premiers à lire nos nouveaux articles.

Lorsque l’administration Biden-Harris entrera à la Maison Blanche américaine le 20 janvier 2021, elle cherchera probablement à renverser de nombreuses réformes de l’immigration mises en place par l’administration précédente. Bien que certaines nouvelles mesures pourraient prendre des mois ou des années à s’annuler, Joe Biden a bien l’intention de faire avancer son propre programme en terme d’immigration.

Voici les 6 points clés de la politique d’immigration du président élu Biden :

Réforme du programme d’action différée pour le programme des arrivées d’enfants (DACA) et de la gestion de l’immigration illégale

Dès son premier jour de fonction, Joe Biden prévoit d’envoyer un projet de loi au Congrès pour que les 11 millions d’immigrants vivant illégalement dans le pays soit régularisés et obtiennent la citoyenneté. Les soi-disant «rêveurs» vivant illégalement aux États-Unis après leur entrée dans l’enfance seraient également pris en compte par ce projet de loi. L’ancienne administration Trump a tenté de mettre fin au programme DACA lancé par l’ancien président Barack Obama.

Annulation du « l’interdiction de voyager » de l’administration Trump

Le président élu Biden a l’intention d’annuler les interdictions de voyage actuellement en place pour les 13 pays suivants : Érythrée, Nigeria, Kirghizistan, Myanmar, Tanzanie, Tchad, Corée du Nord, Venezuela, Iran, Libye, Somalie, Syrie, Yémen.

Restrictions sur la pandémie COVID-19

Le coronavirus a bouleversé nos vies. L’administration actuelle a mis en place des restrictions radicales pour empêcher la propagation du coronavirus, notamment empêcher les immigrants légaux de certaines régions / pays d’entrer aux États-Unis. Ces restrictions visent les voyageurs du Brésil, de Chine, d’Europe et d’Iran, entre autres. L’Administration a également refusé l’entrée à certains immigrants cherchant une résidence permanente et temporaire avec des visas H-1B valides afin de protéger l’économie américaine et leurs travailleurs. Bien que le président élu Biden ne soit pas favorable à ces restrictions, il n’a pas confirmé s’il les supprimerait immédiatement. Le président élu Biden n’a pas non plus précisé si son administration respectera les règles d’urgence mises en place en mars 2020 qui permettent aux autorités d’expulser les travailleurs frontaliers, y compris les enfants non accompagnés et les demandeurs d’asile.

Réforme du visa H-1B

L’administration actuelle a finalisé en octobre dernier une réforme visant à limiter le parrainage des travailleurs étrangers par les entreprises américaines, notamment dans le secteur technologique. Il est donc plus compliqué pour les travailleurs étrangers de promouvoir leurs «métiers spécialisés». Le président élu Biden a laissé entendre qu’il travaillerait avec le Congrès pour réformer le programme d’approvisionnement H1B. Il souhaiterait que ce dernier soit en adéquation avec le marché du travail et non habitué à rééquilibrer les salaires.

▷ Tout savoir sur le Le Visa H-1B, le visa de travail.

Augmentation du plafond annuel des réfugiés

Le président élu Biden a déclaré qu’il augmenterait la limite annuelle d’admission des réfugiés à 125000. En effet, l’administration actuelle a annoncé en septembre dernier qu’elle n’autoriserait pas plus de 15 000 admissions en 2021. Cependant, il faudra peut-être des années avant que les États-Unis trouvent un équilibre entre le contrôle des réfugiés, l’entrée et la capacité des groupes de réinstallation à les accueillir.

Mettre fin à la construction du mur frontalier américano-mexicain

Le président élu Biden a l’intention d’arrêter le financement du mur à la frontière américano-mexicaine. Il souhaite plutôt utiliser ces fonds pour investir dans l’infrastructure de contrôle aux frontières.

Aujourd’hui, l’administration actuelle affirme avoir réduit l’immigration dite «légale» de 49%. Le président élu Biden promet de nombreuses réformes dans ce domaine, mais il reste difficile de discerner la vérité. Les modifications apportées à certaines procédures d’immigration seront-elles temporaires ou définitives ? Quand seront-ils efficaces ? Jusqu’à présent, tout reste vague et les questions restent sans réponse. C’est pourquoi il est essentiel de recruter des professionnels de l’immigration, tels que les cabinets d’avocats de Marjory Cajoux, qui peuvent fournir des conseils sur ces questions. En ces temps incertains, il est important de savoir que vous êtes soutenu, bien informé et légalement représenté.

Situé au cœur du centre-ville de Brooklyn ainsi que de Midtown Manhattan, The Law Offices of Marjory Cajoux reste déterminé à vous servir en répondant à toutes vos questions d’immigration. Notre bureau préparera vos documents et un avocat expérimenté vous accompagnera à tous les entretiens d’immigration. Le cabinet d’avocats de Marjory Cajoux est stratégiquement positionné pour vous offrir un service complet et efficace afin que vous puissiez planifier votre avenir en toute confiance.

Vous êtes à la recherche d’un avocat en immigration aux USA ?
Contactez le cabinet The Law Offices of Marjory Cajoux.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.