Un conseil de Marjory Cajoux, avocate experte en immigration

Avec près de 20 ans d’expérience, Marjory Cajoux est une experte en immigration, immobilier, droit de succession et litiges. Elle saura représenter les intérêts de ses clients à New York et à l’international. Des milliers de personnes viennent aux États Unis chaque année pour visiter, travailler ou vivre. Lorsque vous êtes embauchés et expatriés aux USA, votre employeur a 3 stratégies et visas qu’il peut adopter.

[French District] - Cet article a été diffusé dans la newsletter du French District.
Abonnez-vous gratuitement pour être parmi les premiers à lire nos nouveaux articles.

Jetez un coup d’œil à votre communauté locale, des services de taxi aux restaurants ou aux fournisseurs de soins de santé locaux, et vous constaterez qu’un bon pourcentage de ces travailleurs et propriétaires de petites entreprises sont des immigrants. Souvent, ces immigrants sont des personnes vivant aux États-Unis et qui contribuent activement à cette économie. D’autres sont des propriétaires d’entreprise et des travailleurs qualifiés vivant à l’étranger qui ont immigré aux États-Unis de façon temporaire ou permanente dans le cadre d’un processus appelé immigration commerciale.

Par exemple, une entreprise de construction basée à l’étranger qui a acquis un nouveau projet aux États-Unis aura besoin d’immigrer certains de ses employés les plus chevronnés pour former une nouvelle équipe sur place. Ou bien encore, un restaurateur qui doit expatrier certains de ses meilleurs chefs aux compétences difficiles à trouver aux États-Unis pour pouvoir étendre sa chaine de restaurants. Le succès d’un projet est souvent soumis à des contraintes de personnel et de temps. Par conséquent, il y a un besoin immédiat d’amener les talents étrangers aux États-Unis.

Les employeurs aux États-Unis n’ont d’autre choix que de parler à un avocat spécialisé en immigration pour déterminer la meilleure stratégie à adopter.

L-1 Visas :

Si votre entreprise a des relations avec des entreprises admissibles aux États Unis, le L-1 visa peut s’avérer être une bonne option pour les travailleurs étrangers. Toutefois, tout expatrié doit :

  • avoir au moins travaillé une année continue durant les trois dernières années
  • avoir travaillé dans un rôle de gestion, de direction ou de connaissances spécialisés
  • être transféré aux États-Unis pour un de ces mêmes postes.

Les deux entreprises doivent faire du business ensemble et les managers peuvent obtenir jusqu’à trois ans sur l’approbation initiale dans la limite de sept années consécutives.

Tout savoir sur la future politique d’immigration de Joe Biden.

Blanket L Certifications :

Si votre entreprise est éligible, vous pouvez prétendre à un « Blanket L Certification » (certification L générale) qui vous permettra d’expatrier vos employés rapidement sans avoir à remplir de pétitions L pour chacun d’entre eux. L’avantage d’obtenir une pétition L approuvée est qu’elle permettra aux potentiels expatriés d’obtenir le visa L-1. Si vous envisagez par exemple d’expatrier plusieurs de vos employés au fil des années, il serait peut-être préférable de se doter de cette certification générale.

Pour chaque demande individuelle de visa L, l’employeur doit rassembler tous les justificatifs, soumettre une pétition à l’USCIS, attendre une approbation, puis envoyer le travailleur au consulat.

Si votre entreprise bénéficie de la certification générale, l’employeur n’a juste qu’à remplir le formulaire I-129S et l’envoyer à l’employé avec une pièce justificative de la certification générale. L’employé pourra alors se rendre directement au consulat pour obtenir son visa.

Cependant, si vous avez la certification générale, votre employé devra impérativement avoir obtenu un bachelor ou un équivalent. Si vous faites une demande individuelle de visa L-1, votre employé est exempté de ce critère.

Une entreprise est éligible à la certification générale si elle :

  • exerce des activités commerciales ou de services ;
  • a un bureau aux États-Unis qui fait du business depuis un an ou plus ;
  • a au moins trois filiales et sociétés affiliées nationales ou étrangères ;

Remplit un des critères suivants :

  • elle a obtenu l’approbation d’au moins 10 L-1 visa au cours des douze derniers mois ; ou
  • elle a des filiales aux États-Unis qui cumulent des ventes annuelles d’au moins $25 millions ; ou
  • elle emploie au moins 1 000 travailleurs américains

avocat-marjorie-cajoux-the-law-group-new-york-banner-article

E-2 Visas :

Le visa E2 peut être une bonne solution si vous souhaitez transférer des employés aux postes de direction, d’exécution, de supervision, ou de spécialisation. L’entreprise américaine doit cependant être détenue et contrôlée par des ressortissants qui ont conclu un traité avec les États-Unis et les employés doivent partager cette même nationalité. Par exemple, un restaurateur français avec un restaurant aux États-Unis peut expatrier un chef français mais pas un chef italien. Il va de soi, que l’entreprise doit remplir également les autres critères d’éligibilité au visa E-2.

[wesbite]En savoir plus sur le visa E-2. 

Si votre entreprise a déjà été enregistrée sous visa E-2 dans un consulat américain, vous pouvez bénéficier d’un processus simplifié pour vos employés. Les consulats américains de Londres, du Canada, de Frankfort et du Japon proposent des processus de demandes rapides et efficaces pour les employés E-2 d’une entreprise au préalable enregistrée. Les visas E-2 peuvent être renouvelés indéfiniment, toutefois votre entreprise devra justifier la présence essentielle de votre expatrié aux États Unis. En quelque sorte vous devrez prouver que vous ne parvenez pas à embaucher un travailleur américain ce qui peut nettement compliquer le renouvellement des visas E-2.

Aujourd’hui, avec les nouvelles mesure à cause du COVID-19, les entrepreneurs et chefs d’entreprises font plus que jamais face à de nouveaux challenges. Avec les nouvelles procédures du COVID une entreprise peut-elle toutefois expatrier ses employés aux États-Unis ? Quel visa offrirait la meilleure option pour les employés et l’entreprise et quelles en seraient les modalités ? Toutes ces questions peuvent vite devenir une perte de temps et donc d’argent pour votre entreprise. C’est pourquoi il est essentiel de recruter des professionnels de l’immigration, tels que les cabinets d’avocats de Marjory Cajoux, qui peuvent fournir des conseils sur ces questions. En ces temps incertains, il est important de savoir que vous êtes soutenu, bien informé et légalement représenté.

Situé au cœur du centre-ville de Brooklyn ainsi que de Midtown Manhattan, The Law Offices of Marjory Cajoux reste déterminé à vous servir en répondant à toutes vos questions d’immigration. Notre bureau préparera vos documents et un avocat expérimenté vous accompagnera à tous les entretiens d’immigration. Le cabinet d’avocats de Marjory Cajoux est stratégiquement positionné pour vous offrir un service complet et efficace afin de planifier votre avenir et celle de vos employés en toute confiance.

Vous êtes à la recherche d’un avocat en immigration aux USA ?
Contactez le cabinet The Law Offices of Marjory Cajoux.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.