Parlez-moi Hypnose – 3

Perles d’hypnose par Catherine Edelson – La ballerine

On a vu que les contes et histoires sont de bons outils thérapeutiques et hypnotiques. Si vous êtes bon conteur, vous êtes bon hypnotiseur, il suffit de voir la tête de votre enfant, ses yeux, sa bouche souvent ouverte comme pour mieux absorber votre histoire! Et une fois adultes nous restons toujours sensibles aux histoires racontées, filmées ou chantées, ce qui explique le succès des géants du business, du divertissement comme Hollywood et Disney. Bien mise en scène, l’histoire peut marquer les esprits et les cœurs. L’histoire nous enveloppe dans de l’imaginaire qui peut devenir notre nouvelle réalité tant elle parle à nos sens. En effet, parler à la tête ne suffit pas. Il faut atteindre le cœur.

Dans Le Petit Prince d’Antoine de St Exupery, le renard dit :

«Adieu, voici mon secret. Il est très simple : on ne voit bien qu’avec le coeur. L’essentiel est invisible pour les yeux. L’essentiel est invisible pour les yeux, répéta le Petit Prince, afin de se souvenir….»

On m’a raconté l’histoire d’une thérapeute en Bulgarie qui voulait aider une enfant de 5 ans ayant récemment perdu son père qui s’était éteint en dormant. La fillette avait peur de s’endormir et mourir aussi et refusait que sa mère s’endorme. Dès la nuit venue, elle courait et pleurait dans toute la maison. Exténuée, elle s’endormait pourtant mais se réveillait au milieu de la nuit et tout recommençait.

La thérapeute se mit a chercher une histoire qui permette a la petite fille de bien vouloir dormir-et sa pauvre maman également. Comme la petite adorait la danse et les ballerines, la thérapeute chercha des contes et histoires de ballerines qui puissent résonner avec l’enfant.

Ainsi va l’histoire

il était une fois une jolie ballerine qui vivait dans une boite a musique. Chaque jour dés que le couvercle de la boite s’ouvrait, la ballerine dansait et tournait sur elle même. Oh comme elle aimait danser! Et dés qu’elle fatiguait, le couvercle se baissait et elle se reposait. Un jour, un coup de vent brutal fit tomber la boite et le couvercle resta ouvert. La ballerine dansa, dansa, dansa sans pouvoir s’arrêter. Un soir, l’Esprit des Rêves (folklore Bulgare) qui passait par la redonna un second souffle à la boite à musique qui retrouva sa forme d’antan et notre ballerine aussi.

Trois semaines plus tard, la mère de la petite fille appela la thérapeute pour lui dire que l’histoire de la ballerine avait fait des miracles. Sa fille la réclamait tous les soirs et s’endormait sans tensions ni anxiétés. Par la suite, on peignit l’Esprit des Rêves au dessus du lit de l’enfant et ce fut la fin de cet épisode traumatique.

Faites de beaux rêves…

Catherine Edelson, Hypnose Moderne.
954-745 0735
Skype: Coach Edelson
infocus@catherinedelson.com

Leave a Comment