Les labels alimentaires en Amérique

Mots Clés :

alimentation, bio, découvrir, label, vie quotidienne
Les labels alimentaires en Amérique

Organique, USDA, Naturel, local... mieux comprendre les étiquettes pour mieux remplir son assiette.

Le marché du bio se porte bien, et même de mieux en mieux, avec une véritable culture du « bien dans son corps, bien dans sa tête ». Pourtant, les labels alimentaires sont nombreux, et à côté de « l’organique » existe un ensemble de sigles voisins qui peuvent parfois prêter à confusion. Alors, pour y voir plus clair et savoir ce que vous mettez dans votre caddie, lisez plutôt ceci…

 

Organique, ça veut dire quoi ?

Cet article vous est présenté par...
Le terme organique (ou bio) fait référence à la manière dont le produit a été cultivé ou élevé : le plus naturellement possible, en respect de la nature et des animaux, et pour notre santé. La méthode bio de culture consiste à utiliser le recyclage des matières organiques naturelles et la rotation des cultures plutôt que des produits chimiques de synthèse qui booste le rendement.

Concrètement, l’agriculture bio est garantie :

  • Sans engrais chimique.
  • Sans aucun OGM, ni hormone de croissance.
  • Avec le moins de pesticides possibles et en privilégiant les méthodes naturelles.

En ce qui concerne la viande et les produits laitiers, l’organique assure:

  • Que les animaux n’ont reçu aucun pesticide, hormone ni traitement chimique.
  • Que l’alimentation des animaux est elle-même organique.
  • Que les animaux sont élevés en plein air et non en batterie.

L’organique… et les autres

100% Organic : Le produit contient exclusivement des ingrédients organiques. Il a dès lors le droit d’être estampillé « USDA Organic ».

Organic : Le produit est composé à 95 % au moins de produits organiques. Les 5% restants doivent être des substances approuvés par la NOP (le National Organic Program de la USDA). Un tel produit peut lui aussi prétendre au label « USDA Organic », qui garantit qu’au moins 95% des ingrédients utilisés sont organiques).

Made with organic ingredients : Ce label indique que le produit est composé d’au moins 70% d’ingrédients organiques. Il est par ailleurs obligatoire que trois de ces ingrédients soient énoncés visiblement sur l’emballage. Ces produits n’ont pas le droit d’utiliser le label « USDA Organic ».

Locally grown : Cette mention signifie simplement que la production a été cultivée dans le coin (chez le voisin… ou sur le territoire américain). Conclusion : la tomate a (un peu) plus de goût et le poulet moins de muscles, mais il n’existe pas de label qualité ni de standard pour les produits « locaux ». Cependant, si vous êtes du genre chauvin ou que vous voulez aider votre voisine à écouler sa production de navets, allez faire vos provisions dans un Farmer’s Market (Lien vers site internet externe FarmersMarketOnline.com), spécialisé dans ces produits locaux.

Spécial viandes et produits laitiers

Le label « organic » prend des allures un peu différentes lorsqu’il s’agit de la viande et des produits laitiers.

Natural – Votre steak haché a reçu un « minimum de traitement » (minimally processed), il ne contient pas de colorant artificiel, de rehausseur de goût, de conservateurs ni aucun autre ingrédient artificiel. Cependant, l’animal a pu recevoir un traitement pour accélérer sa croissance.

Grass-fed – L’animal a été nourri exclusivement à l’herbe ou au foin. Cette mention signifie aussi que le bétail a été élevé en plein air.

Free range – Méfiez-vous de cette appellation, car elle indique simplement que les animaux ont eu dans la journée, un accès (même très court) à l’extérieur. De même, la notion « d’accès » n’est pas définie par la loi américaine.

No hormones added – Etant donné que les Etats-Unis autorisent le recours aux hormones de croissance pour le bœuf et les produits laitiers qui en sont issus, il est toujours bon de privilégier les produits avec ce label. En revanche, c’est inutile pour les viandes comme le porc car la loi américaine interdit, en théorie, le recours à de telles substances pour cette race.

Les codes alimentaires

Côté primeur, on trouve généralement sur chaque fruit et légume une étiquette, avec une série de chiffres qui indiquent la méthode de production utilisée :

  • Si la série commence par un 9 : la méthode de culture du produit est organique.
  • Si la série commence par un 3 ou un 4 : la méthode de culture du produit est conventionnelle.
  • Si la série commence par un 8 : le produit est génétiquement modifié (et vous aussi peut être bientôt).

Le tout organique ?

Cet article vous est présenté par...
L’organique, c’est bien, mais l’organique, c’est cher. Alors faute de disposer d’un budget adéquat, il faut parfois faire des choix

Mais rassurez-vous, si l’organique est (fortement) recommandé pour certains produits, l’alimentation conventionnelle reste satisfaisante pour d’autres.
Les fruits et les légumes ci-dessous reçoivent un taux de pesticides élevés lors de leur culture, il est donc préférable de les acheter bio :

  • Pomme
  • Carotte
  • Céleri
  • Cerise
  • Raisin
  • Laitue
  • Nectarine
  • Pêche
  • Poire
  • Fraise

Le niveau de pesticides utilisés sur les fruits et légumes listés dessous est moins important, notamment en raison de l’épaisseur de leur peau qui les protège des bébêtes.

  • Asperge
  • Avocat
  • Brocoli
  • Aubergine
  • Kiwi
  • Oignon
  • Papaye
  • Ananas
  • Pastèque
  • Mangue

 

quotes

C'est pas nous qu'on l'a dit...

Dieu a dit : “Je partage en deux, les riches ont de la nourriture, les pauvres de l’appétit”.

Photos

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.