Le campement de l’extrême à Ponkapoag Camp

Le campement de l’extrême à Ponkapoag Camp

Mots Clés :

appalachian mountain club, blue hills reservation, camping, nature, ponkapoag pond
Le campement de l’extrême à Ponkapoag Camp

Moi, moi-même et Mère Nature à quelques minutes de Boston.

Créé en 1876 par une poignée d’adorateurs des grands espaces, l’Appalachian Mountain Club vise à protéger, promouvoir et faire profiter ses membres des Montagnes Appalaches. Le club compte aujourd’hui 16,000 volontaires, 100,000 membres et 450 employés toujours motivés à faire découvrir cette région. Parmi toutes les installations qu’elle comprend, le Ponkapoag Pond reste l’une des plus vieilles et des plus sauvages ; un campement perdu au milieu de la nature, aux conditions de confort plutôt réduites. Déconnexion assurée.

La Blue Hills Reservation

Située à un petit quart d’heure de l’effervescence du centre-ville de Boston, la Blue Hills Reservation offre pourtant un dépaysement total. La Reservation possède 2,8 hectares de verdure et de pureté, soit une véritable oasis verte au milieu d’une belle zone urbaine, sans compter les 200 km de sentiers de randonnée.

Parmi les 22 collinettes qui composent la minichaîne des Blue Hills Mountains, la Great Blue Hills – qui doit son nom à la couleur de ses sommets vus de loin – culmine à 193 mètres, et offre une vue imprenable sur toute la région métropolitaine.

Cet article vous est présenté par...
La Blue Hills Reservation regorge de sites historiques et archéologiques, avec environ 16 endroits inscrits au National Register, qui possèdent tous un petit quelque chose de l’histoire des Indiens d’Amérique, des fermiers locaux et des explorateurs qui ont participé à écrire l’histoire de la région. Parmi eux, il y a ce campement géré par le Appalachian Mountain Club, le Ponkapoag Camp.

 

Le Far West en version Far East

Après la Première Guerre Mondiale, les membres du Appalachian Mountain Club, la plus vieille institution environnementale de la Nouvelle Angleterre, ont souhaité se retrouver dans un endroit de liberté et de grands espaces, loin des ordres donnés et des idées reçues. Ils avaient déjà des installations aux alentours de Boston, avec tennis, canoë, randonnées, mais ils voulaient s’installer dans un nouvel espace et s’y ressourcer.

Ils l’ont trouvé au milieu de nulle part : le campement Ponkapoag date des années 20, et affichait déjà des conditions d’accès plutôt alambiquées ; les routes pour y parvenir étaient loin d’être dégagées et les conditions d’installation plutôt précaires. Mais quelques mois et encore plus de rondins de bois découpés plus tard, le campement prenait forme et comptait 29 tentes ainsi qu’un bâtiment principal.

Les alentours étaient pensés pour satisfaire les visiteurs avec toutes sortes d’activités ; il y avait un ponton sur l’eau d’où plonger, une plage de sable pour leur permettre de bronzer, des avirons à leur disposition pour profiter du lac. Activités d’été donc, mais le campement a rapidement mis en place des installations d’hiver, avec des maisonnettes en bois qui pouvaient supporter les températures moins clémentes et accueillir des invités dans des conditions plus confortables.

Ponkapoag Camp ou le camping à l’état sauvage

Aujourd’hui, il y a 20 cabines qui peuvent chacune accueillir 4 à 6 campeurs de l’extrême. Loin d’être des 4 étoiles, vous dormez sur des lits de camp avec matelas plus fins que des tapis de yoga (apportez des sacs de couchage, les couettes en plumes d’oie ne sont pas mises à disposition) et un oreiller si vous ne souhaitez pas vous réveiller avec un torticolis.

Pour le reste, l’installation reste sommaire avec un four à feu de bois, pas d’électricité, pas d’eau courante et encore moins de connexion avec le monde extérieur. Il y a diverses activités au grand air, comme un tennis, un golf à proximité, un centre équestre, un lac où faire du bateau ou du canoë, et bien entendu des kilomètres et des hectares de nature pour se perdre.

Ponkapoag Camp
Appalachian Mountain Club
1100 Randolph St
Canton, MA 02021

Réservations : Trisha Minton au 781 961 7007
PonkapoagCamp.org

quotes

C'est pas nous qu'on l'a dit...

« La solitude vivifie. L’isolement tue. »

Carte

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.