Un weekend à Portland en Oregon

Un weekend à Portland en Oregon

Mots Clés :

chinatown, green, librairie, microbrasseries, microbreweries, musee, outlets, parc, tramway, waterfront
portland-streetcar-downtown

2 jours dans la 3ème plus grande ville du Nord-Ouest.

Keep Portland Weird ! C’est la devise de ses habitants, fiers du caractère green, branché et parfois avant-gardiste de leur ville. On n’y vient pas pour ses monuments, quasi-inexistants, mais plutôt pour son ambiance douce et chaleureuse (malgré la pluie), pour le charme de ses maisons victoriennes et pour l’état d’esprit accueillant de ses hipsters toujours au fait des tendances et si bien décrit dans la Série Portlandia. On vous aura prévenus, vous allez être séduits, vous aussi.

Portland, la « City of Roses » qui aime le vert

Plus grande ville de l’Oregon sans en être la capitale – qui est Salem – Portland se situe dans un environnement idéal, près du confluent du fleuve Columbia, sur un terrain volcanique et porte avec fierté l’appellation de « ville verte ». Très préoccupée par le sort de la nature, elle se place dans le top des villes les plus écologiques du pays.

Cet article vous est présenté par...
Petit bourg situé stratégiquement sur les rives d’une rivière, Portland s’est vue attribuer son nom en raison du hasard ; les 2 propriétaires des terres sur laquelle la ville devait s’ériger souhaitaient tous les 2 la nommer d’après leur ville d’origine ; Portland dans le Maine, ou Boston dans le Massachussetts.

Portland ce sera, et sa croissance rapidement se fera. Sa présence près de la rivière Willamette la transformera en puissance fluviale, devenant par la suite la plus grosse ville de l’État, avant de se faire détrôner par Seattle à la fin du 19ème siècle, avec l’arrivée du chemin de fer.

 

A Portland, on voit quoi ?

Portland et son centre

L’un des avantages de Portland, c’est que c’est une ville à taille humaine, dont vous pouvez parfaitement explorer Downtown à pied – ou alors prendre un petit tramway pour les pieds capricieux. De même, la ville n’est pas envahie de touristes étrangers comme ses cousines Seattle ou même San Francisco.

Portland et son « waterfront »

portland waterfrontLa rivière de Portland joue donc un rôle important dans le quotidien de la ville, et ses rives sont un lieu de rendez-vous et d’activités. Concerts, festivals, petits marchands sont souvent présents, et notamment Saturday Market – ouvert comme son nom ne l’indique pas, les samedis et dimanches – le plus gros marché hebdomadaire des Etats-Unis, qui propose nourriture mais aussi artisanat.

Visite de la librairie Powell’s Bookstore

librairie Powell BookstorePremier petit crochet par Powell’s Bookstore l’une plus grande librairie indépendante des Etats-Unis, fièrement établie à Portland depuis 1971, et forte de 5 établissements maintenant. Il est simple de se perdre dans ses rayons, puisque la librairie comptabilise plus de 2 millions de livres, organise environ 500 événements avec des auteurs tous les ans et reste souvent nommée parmi les attractions à ne pas manquer à Portland.

Visite de la Pittock Mansion

Construite en 1914, la Pittock Mansion  est une superbe maison perchée sur les West Hills de Portland, qui jouit une vue imprenable sur les environs, les forêts, les rivières, les sommets des montagnes avoisinants, et reflète autant le passé que la modernité de Portland.

 

Un tour au Museum of Science and Industry

L’un des musées les plus pointus de la nation dans son domaine, le Oregon Museum of Science and Industry, OMSI  regroupe des dizaines et des dizaines d’expositions et d’expériences à tenter, comme se retrouver au cœur d’un tremblement de terre ou participer à des expériences de labo…

Le Portland Art Museum

Plus vieux musée du nord-ouest, le Portland Art Museum  possède une réputation internationale tant ses collections sont intéressantes. Situé au cœur du « cultural district » de Downtown, le musée d’art de Portland regroupe des œuvres du monde entier et de toutes les époques, et sa collection d’art « Native American » vaut particulièrement le coup.

 

A Portland, on fait quoi ?

Ma bière, ma belle

Portland est réputée pour ses « microbreweries », autrement dit ses « micro brasseries », qui ne produisent que peu de bière, mais de la bonne. Portland compte plus de 65 brasseries – bien plus que nulle part dans le monde – et, forte de sa réputation d’amatrice de bière depuis les années 80, elle a gagné le surnom de « Beervana ».

Suivant les pionniers des années 80, une nouvelle génération de professionnels de la mousse s’est révélée dans les années 90, développant le business de façon phénoménale. Bières bio, bières écolo – au BikeBar, vous pouvez pédaler et aider ainsi à générer de l’électricité pour l’immeuble – bières en terrasse ou bières à l’étage, bières fabriquées à la française ou à la belge… Il y a de tout.

Et vous pouvez tout goûter en embarquant dans un tour spécial des brasseries :

Brewana
Beerquest PDX
BrewCycle 

Alternative !

Les amateurs de vin trouveront aussi de quoi se régaler, en embarquant pour un tour des vignobles des environs, réputés.

Pour plus d’infos, voir les Backcountry Wine Tours, les Willamette Wines Tours  ou encore Great Oregon Wine Tour .

Donne-moi un doughnut

voodoo-donutsPour terminer la parenthèse gourmande de votre visite, vous pouvez envisager un tour à VooDoo Doughnut , réputé pour être les meilleurs de la ville, et dont la file d’attente peut en effrayer plus d’un – mais ne vous laissez pas décourager ! La bonne nouvelle c’est que les boutiques sont ouvertes 24/24.

Le shopping, tout simplement

L’un des avantages de Portland ? Il n’y a pas de taxes sur la restauration, ni sur vos achats ! Autrement dit, vous aurez 2 fois moins de scrupules à faire chauffer la carte bancaire. Les adeptes de sport et adorateurs de la nature y trouveront bien entendu leur compte, et les grands dépensiers peuvent toujours se rabattre sur l’un des outlets en dehors de la ville.

Bouffée d’air pur dans la nature

On le dit et on le répète, Portland aime le vert et la nature. Rien d’étonnant alors à ce que la ville ait des parcs et jardins à tous les coins de rue.

Parmi les incontournables, on citera le Rose Garden (gratuit) et le Japanese Garden (payant), situés à Washington Park, qui compte en plus un musée pour enfants, un amphithéâtre, des cours de tennis… C’est une jolie destination pour y passer l’après-midi, et son Jardin Japonais se place parmi les plus beaux de l’Amérique du Nord.

De même, si vous choisissez de passer par Chinatown, son Jardin Chinois Lan Su Chinese Garden  vaut vraiment le détour et vous plonge dans une atmosphère unique et hors du temps. Ouvert dans les années 2000, le jardin séduit depuis toujours autant de visiteurs, qui viennent notamment les mardis d’été pour profiter des concerts qui y sont donnés.

Si, vraiment, vous êtes en manque de chlorophylle, vous pouvez envisager une sortie nature à Forest Park, un parc municipal qui comprend la plus grande forêt urbaine des Etats-Unis.

 

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.