Dans l’arène des Bulls de Chicago

Dans l’arène des Bulls de Chicago

Mots Clés :

Basketball, Bulls, equipe, match, Michael Jordan, NBA, sport
Dans l’arène des Bulls de Chicago

Le Basketball version Bulls, ou quand le sport se fait puissant.

L’une des franchises les plus connues et titrées de la NBA, elle est détentrice de nombreux records et reste connue pour avoir vu débuter et briller son poulain le plus fameux : Michael Jordan. Les Bulls de Chicago sont donc bien plus qu’une équipe de basket, c’est le symbole de toute une ville, la fierté de ses habitants, la référence de ses jeunes pousses… Voici donc quelques infos sur les matches des Taureaux de Chicago, ou quand le jeu en « veau » vraiment la chandelle.

La bande à Benny : les débuts

Fondée en 1966, la franchise des Chicago Bulls est en réalité la 3ème franchise NBA à Chicago ; les précédentes équipes connaissant des fins tragiques – faillite, manque d’engouement du public pour le basket –, les Bulls connaissent des débuts hésitants, sauf pour leur première saison en 1966-67 où ils se qualifient pour les playoffs.

Cet article vous est présenté par...
Pendant les années 70, les Bulls continuent leur petit bonhomme de chemin, sans jamais percer ou égaler les Knicks ou les Lakers qui brillaient vers 70-72. Ils se composent d’une équipe plutôt puissante, mais manquent d’un véritable ciment, d’un joueur qui les mènerait vers les sommets…

Il suffisait de demander.

Michael Jordan chez les Bulls : Olé !

Il est jeune, il est grand et il est vif ; en 1982, il joue avec Tar Heels, club de l’Université de Caroline du Nord où il étudie, et marque le panier décisif leur permettant de remporter le championnat universitaire. En 1984, Air Jordan, His Airness, ou Michael Jeffery Jordan, défenseur, arrive.

Dès l’année suivante, il marque les points et les esprits : il est nommé NBA Rookie of the Year, lui et sa détente légendaire sont finalistes du Slam Dunk Contest, il est le joueur ayant marqué le plus de points, il est sélectionné pour le NBA All-Star Game… Bref, il est là, présent, en NBA.

Le poulain des Taureaux de Chicago

Considéré comme l’un des meilleurs joueurs de basketball de tous les temps l’un des meilleurs défenseurs de la NBA, il est aussi nommé 5 fois meilleur joueur de la saison, 2 fois champion olympique avec l’équipe de basket des Etats-Unis, 3 fois meilleur joueur du match des All-Star – auxquels il a participé 14 fois – et détenteur du record du nombre de points marqués par match en saison régulière.

MJ défraie la chronique en prenant sa retraite en 93, à 30 ans, pour mieux revenir un an et demi après, sous le numéro 45 – le numéro 23 avait en effet été retiré suite à son départ, en hommage à sa carrière exemplaire, mais il le récupère peu après. En 99, Michael Jordan se permet de partir un deuxième fois à la retraite, et revient sur la scène sportive un an après en devenant copropriétaire des Wizards de Washington, avec lesquels il jouera de 2001 à 2003, avant de définitivement rendre ses baskets.

Depuis, Michael Jordan joue au golf, vit des revenus des ventes des mythiques baskets Nike Air Jordan, ouvre quelques restaurants et gère son écurie de superbikes. Une retraite tranquille donc, et bien méritée.

Les Bulls, 3ème franchise la plus titrée de la NBA

6 fois champions NBA, 9 fois champions de la Division Centrale et 6 fois champions de la Division Est, les Bulls ont vu défiler 9 joueurs aujourd’hui inscrits au Basketball Hall of Fame.

Les Bulls n’ont jamais perdu une seule finale de toute leur histoire, et sont la 3ème franchise la plus titrée de la NBA derrière les Celtics de Boston et les Lakers de Los Angeles. Pendant la période 95-96, ils ont établi un record toujours imbattu, en remportant 72 matches sur 82 joués.

Aujourd’hui, les Bulls sont acclamés au United Center, le plus gros aréna du mid-West américain, avec 20,917 places assises, plus de 200 événements organisés par an, et déjà plus de 20 millions de visiteurs depuis 94. C’est également la maison de l’équipe de hockey de la ville, les Blackhawks de Chicago.

L’équipe de Benny le taureau, aux cornes tâchées de sang, est donc toujours et encore l’une des plus grandes fiertés de la ville, en plus de sa Cloud Gate et de son hot dog. Go Chicago, go !

Infos pratiques

United Center

1901 W Madison ST
Chicago, IL 60612

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :

NBA.com/Bulls

Crédits photos : en.wikipedia.org ; nba.com

quotes

C'est pas nous qu'on l'a dit...

Parler de taureau, ce n’est pas comme être dans l’arène.

Photos

Carte

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.