Roulette, fraise, bridge, sagesse, empreintes.. qui suis-je ?

Votre sourire n’a pas de prix, enfin presque, car aux États-Unis, le système de soins dentaires obéit à des règles sensiblement différentes et à des prix plus chers que son homologue français. Pourtant, la profession de chirurgien dentiste arrive en tête de liste cette année encore dans les 100 meilleurs emplois dans le pays et les Américains sont prêts à dépenser beaucoup pour leur sourire. Comment fonctionne l’assurance dentaire américaine ? Quels sont les soins remboursés et comment ça coûte ? Des infos et des conseils à croquer à pleine dents.

Les dentistes aux États-Unis

Ils étaient presque 200 000 dentistes actifs en Amérique en 2018, soit un ratio dentiste-population de 61 sur 100 000. Ce ratio varie bien sûr selon l’état et l’accès aux soins de santé bucco-dentaire peut être un défi pour les régions éloignées ou pour ceux des zones urbaines à faible revenu.

Loin d’être en dents de scie, on estime que le nombre de chirurgiens-dentistes aura augmenté de 18 % jusqu’en 2024, comptant ainsi environ 23 300 nouveaux emplois. En moyenne, les dentistes aux États-Unis ont obtenu une rémunération de 172 700 $ en 2018, avec une fourchette de salaire allant de 68 310$ à 197 200$. De quoi se réconcilier avec ceux qui ont une dent contre la profession…

Pour autant, ce n’est pas de tout repos pour les dentistes qui serrent les dents et travaillent environ 42 ans avec un âge moyen de retraite à 68,9 ans.

Les dents, sous toutes les coutures

  • Le design de votre langue est unique; comme les empreintes digitales, chacun est différent.
  • Les girafes n’ont que des dents inférieures.
  • Il faut 43 muscles pour froncer les sourcils et seulement 17 pour sourire.
  • Les enfants rient environ 400 fois par jour, les adultes seulement 15.
  • Chaque année, les enfants d’Amérique du Nord dépensent près d’un demi-million de dollars en chewing-gum.
  • Les chiens ont 42 dents; les chats ont 30 dents; un porc a 44 dents et un moustique, 47.
  • La carie dentaire est la deuxième “maladie” la plus courante, après le rhume.
  • Environ 75% des écoliers dans le monde ont des caries dentaires actives.
  • L’émail dentaire est la structure la plus dure du corps humain.
  • Il y a plus de bactéries dans la bouche humaine que de personnes sur Terre
  • Les prothèses dentaires de George Washington étaient faites d’or, de défense d’hippopotame, d’ivoire d’éléphant et de dents humaines.
  • La première brosse à dents à poils a été fabriquée en Chine en 1498. Les poils étaient fabriqués à partir de porcs, de chevaux et de blaireaux.

Les Grecs de l’Antiquité utilisaient la pierre ponce, le talc, l’albâtre, la poudre de corail ou la rouille ferreuse comme dentifrice.

L’assurance dentaire aux États-Unis, comment ça marche ?

On commence par une mauvaise nouvelle : dans l’immense majorité des cas, l’assurance dentaire n’est pas comprise dans les plans de couvertures santé et constitue souvent une police autonome.

Mais la bonne nouvelle, c’est que comparé à l’assurance médicale, comprendre les polices d’assurance dentaire est un jeu d’enfant. La plupart des plans sont simples et spécifiques concernant les procédures couvertes et le montant exact que vous devez payer de votre poche.

Une histoire de réseau

Vous devez d’abord sélectionner un plan en fonction du dentiste aux États-Unis que vous souhaitez choisir et de ce que vous pouvez vous permettre de payer.

Si vous avez déjà un dentiste et qu’il fait partie du réseau de la compagnie d’assurance, vous pourrez opter pour l’un des plans les moins chers.

Vous n’avez pas de dentiste aux États-Unis: vous pouvez choisir parmi les dentistes qui font partie du réseau et avoir à nouveau l’option d’un plan moins coûteux.

Ou votre dentiste actuel ne fait pas partie du réseau : vous pouvez toujours souscrire une assurance, mais vous paierez beaucoup plus pour voir votre dentiste qu’un dentiste en réseau.

samuel-lasry-dentiste-los-angeles-banniere-2

Ce qu’il faut savoir

  • L’assurance dentaire aux États-Unis couvre les problèmes liés aux dents et aux gencives, ainsi qu’aux soins préventifs tels que les nettoyages annuels.
  • Les franchises, la quote-part et la coassurance s’appliqueront, et de nombreuses polices ont des plafonds de couverture annuels relativement bas, allant de 750 $ à 2000 $ dans de nombreux cas.
  • Attention ! Pour décourager les gens de demander une nouvelle police pour couvrir les procédures imminentes, la plupart des polices d’assurance dentaire ont des périodes d’attente allant de six à 12 mois (parfois 2 ans pour les travaux importants) avant qu’un soin standard puisse être effectué.

Mes dents sont couvertes, enfin presque…

    • Les procédures dentaires couvertes par les polices d’assurance sont généralement regroupées en trois catégories de couverture: préventive, de base et majeure.
    • La plupart des régimes dentaires couvrent 100% des soins préventifs, tels que les visites annuelles ou semestrielles au cabinet pour le nettoyage, les radios, etc…
    • Le système de base sont le traitement des maladies des gencives, les extractions, les obturations etc… La plupart des polices couvrent 80% de ces procédures, les patients payant le reste.
    • Les procédures majeures telles que les couronnes, et les prothèses dentaires ne sont généralement couvertes qu’à 50%, le patient payant le reste.
    • L’assurance dentaire ne couvre pas les procédures cosmétiques : La plupart des polices d’assurance dentaire ne couvrent aucun coût pour les procédures cosmétiques, telles que le blanchiment des dents, la mise en forme des dents, les facettes et le remodelage des gencives.

Vous êtes à la recherche d’un dentiste à Los Angeles?
Contactez Samuel Lasry.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Laisser un commentaire