A chaque soirée son QG dans la capitale géorgienne.

7 jours dans la semaine, 5 sens à tenir en éveil, et des endroits pour sortir en veux-tu en voilà, ici et là. Alors comment choisir le lieu de fête qui vous correspond pour passer une journée, une soirée ou une nuit rythmée dans la capitale de la Géorgie ? En suivant le guide.

Soirée légère au strip club Clermont Lounge

Le Clermont Lounge ™ est le plus ancien club d’Atlanta, dont l’histoire remonte à 1955, et qui est, depuis son ouverture 10 ans plus tard, le rendez-vous des fêtards lambda autant que des célébrités.

Une ambiance totalement kitsch, des danseuses en grande forme et de nombreuses tentatives de fermeture par les autorités contribuent donc à faire de ce strip club un monument de la ville.

Soirée caliente au bar latino Loca Luna

Son latino, ambiance latino, boissons latino, menu latino… Loca Luna est donc bien un bar latino, qui sait parler à son public : le mardi, ce sont les tapas illimitées, le mercredi, les cours de salsa gratuits, les weekends, ce sont les groupes caliente qui se succèdent sur scène… Le tout arrosé de mojitos qui figurent parmi les meilleurs d’Atlanta.

Soirée inattendue au Music Club Eddie’s Attic

Ce bar accueille des groupes live depuis des dizaines d’années et a vu défiler des pros du micro mais aussi des graines émergentes de la scène musicale locale. Tous les lundis, Eddie’s Attic organise d’ailleurs une soirée « Open Mic », où chanteurs débutants peuvent présenter leurs premiers brouillons au public. Le bar a été maintes fois récompensé et reconnu comme l’un des meilleurs endroits de la ville où écouter de la musique Live.

Soirée toute la journée au bar Park Tavern

Ne pas se fier aux apparences… Cette « taverne » aux murs en granite située dans le Park Piedmont sert des sushis, organise tous les ans un festival de l’huître et de l’écrevisse, et accueille différents groupes en live toute l’année dans un patio qui fait son charme et sa réputation.

Soirée rythmée au jazz club Churchill Grounds

Symbole des Etats-Unis du début du XXème siècle, le jazz sous toutes ses phases c’est au Churchill Grounds. Sophistication, éloquence, passion, spontanéité, émotion, ces artistes, ce qu’ils jouent, c’est la vie. Les héros du Churchill Grounds, ce sont alors des artistes tels que Freddie Cole, Philip Harper, Duke Ellington, Miles Davis ou encore Luis Armstrong. Les groupes se produisent en live du mardi au samedi, toutes les semaines et, le jeudi, c’est Jam Session.

Soirée colorée au club gay Blake’s on the Park

Ouvert en 1988, le bar reste l’un des préférés des petits cœurs d’Atlanta. Ce bar gay n’a pas de dancefloor, mais il reste l’endroit idéal où voir et être vu. Les bartenders sont tous aussi sexy et musclés les uns que les autres, il y a souvent des shows – d’une soirée drag queen à une soirée karaoké – et l’entrée est toujours gratuite. Si vous avez encore faim après tout ça, il y a aussi un long menu de burgers, sandwiches, salades et autres.

« Le sens de la vie c’est justement de s’amuser avec la vie.»

Laisser un commentaire