Freedom Trail Tours

L’histoire Américaine et de Boston, pas à pas.

S’il y a bien un lieu lié à l’histoire des Etats-Unis, c’est la région de Boston. C’est là (enfin, à Cape Cod) qu’ont débarqué les 102 immigrants anglais en 1620, qui avaient traversé l’Atlantique depuis l’Angleterre à bord du Mayflower. Connaissez-vous la suite ? Préparez-vous à voyager sur les traces des révolutionnaires et des événements menant à l’indépendance américaine.

Sur la route, pour la Liberté

Les « Pilgrim Fathers » tout juste débarqués du Mayflower se sont alors installés en « Nouvelle-Angleterre », ont fondé Plymouth puis Salem ou encore Boston.

Due à ses relations intenses et intimes avec la couronne anglaise, Boston figure donc parmi les villes les plus affectées par les caprices anglais, et celle qui a souhaité se rebeller le plus vite. C’est donc tout naturellement là qu’ont débuté les premières oppositions et actions rebelles, qui se sont achevées avec la Révolution Américaine.

La plupart des bâtiments historiques et mémoriaux qui sont liés à cette étape cruciale de l’Histoire américaine sont regroupés le long du Freedom Trail, sur environ 2,5 miles (4,2 km). Une ligne rouge tracée au sol indique le chemin à suivre et passe devant 16 points d’intérêts historiques.

Le Freedom Trail Tour

Boston Common
Etabli en 1634, c’est le plus vieux parc de Boston, d’où a notamment été célébrée la fin de la Revolutionary War et où étaient pendus les criminels.

Massachusetts State House
Construit en 1798, ce bâtiment officiel est aujourd’hui l’un des plus anciens de Beacon Hill. Il est reconnaissable à son dôme doré et son emblème suprême : la Morue, qui symbolise la force maritime de Boston ; c’est toujours le siège du gouvernement du Massachusetts.

Park Street Church
Longtemps le premier clocher que les voyageurs apercevaient en arrivant aux alentours de Boston, la Park Street Church est restée connue pour avoir supporté les mouvements abolitionnistes et accueillant même des réunions contre l’esclavage dès 1823.

Granary Burying Ground
Etabli en 1660, ce cimetière accueille les citoyens les plus notables de la ville, comme les révolutionnaires Paul Rever, Samuel Adams ou encore John Hancock.

King’s Chapel
Petite chapelle dédiée à l’usage personnel des officiers du Roi lorsqu’ils venaient remettre un peu d’ordre dans la ville et appliquer la loi anglaise, la King’s Chapel possède une décoration intérieure à couper le souffle.

King’s Chapel Burying Ground
Juste à côté, ce cimetière historique reste le lieu de repos éternel de la première femme à avoir débarqué du Mayflower, Mary Chilton, et du premier gouverneur de l’état, John Winthrop.

Benjamin Franklin Statute & Boston Latin School
Fondée en 1635, la Boston Latin School est la première école publique (pour garçons) des Etats-Unis. Ses bancs ont notamment accueilli les popotins du président Benjamin Franklin et du révolutionnaire Samuel Adams.

Old Corner Book Store
Construit en 1718, c’est le plus vieil édifice de la ville ; il reflétait bien le rôle prépondérant de la ville dans le domaine de l’édition, à une époque où Boston n’était autre qu’un pôle littéraire des Etats-Unis dans les années 1800.

Old South Meeting House
C’est là qu’a été décidé l’un des événements majeurs de la Révolution, la « Boston Tea Party » en 1773. Au cours de cette révolte politique, des Bostoniens déguisés en Amérindiens ont grimpés dans des navires accostés et ont déversé 340 caisses de thé par dessus bord, soit de quoi préparer environ 24 millions de tasses.

Old State House

Monument historique qui a longtemps été le siège du gouvernement colonial, c’est de son balcon qu’a été lue pour la première fois en public la Déclaration d’Indépendance le 18 juillet 1776.

Site of Boston Massacre
Cet événement a également joué un rôle primordial dans l’Histoire de Etats-Unis : en tirant à l’aveuglette dans la foule en colère, les soldats anglais ont tout simplement participé à déclencher la Révolution américaine et la Guerre d’Indépendance.

Faneuil Hall
Ce centre commercial n’était pas destiné à jouer un rôle particulier dans l’enchaînement d’événements mais c’est là que les bostoniens ont critiqué pour la première fois le Sugar Act et le Stamp Act, des législations abusives, et ont organisé de nombreuses réunions qui se sont terminées avec la Boston Tea Party.

Paul Revere House
Le patriote américain Paul Revere habitait dans cette petite maison avec sa mère et quelques uns de ses 16 enfants ; c’est de là qu’il est parti pour Lexington et prévenir d’autres révolutionnaires des avancées de l’armée Britannique, au terme d’une « Midnight Ride ».

Old North Church
La Christ Church in the City of Boston dominait la ville avec son clocher de 58 mètres car c’est de là qu’on été accrochées les lanternes avertissant les révolutionnaires de l’avancée des troupes anglaises.

Copp’s Hill Burying Ground
C’était le plus grand cimetière colonial ; il date de 1659 et accueille principalement des Bostoniens de tous les horizons, et donne sur tous les horizons : perché sur la colline, on peut voir jusqu’à Charleston.

Bunker Hill Monument
C’est là qu’a eu lieu la bataille de Bunker Hill, et, bien que les anglais aient gagné, cet affrontement sanglant a bel et bien prouvé l’aptitude des soldats américains à se défendre.

USS Constitution
Cette frégate reste le plus vieux navire encore actif au monde et avait initialement été conçue pour lutter contre les pirates barbaresques, et c’est Paul Revere qui en a forgé les boulons de cuivre. L’USS Constitution repose tranquillement dans le Charlestown Navy Yard lorqu’elle n’est pas à se pavaner aux 4 coins des mers.

C’est différent et c’est pas pareil

Le Black Heritage Trail® qui vous emmène sur place de la communauté afro-américaine de Boston dans les années 1800 et son rôle dans l’abolition de l’esclavage et la mise en place de droits égalitaires ; Le Massachussetts reste le premier état à avoir déclarer que l’esclavage était illégal, en 1783.
Le Freedom Trail se concentre donc sur le rôle de Boston au sein de la Révolution Américaine.

Infos pratiques

The Freedom Trail Foundation propose des tours ouverts au public, spéciaux pour des plus petits groupes, pour les écoles…
Les tours sont conduits par des guides experts, déguisés en personnages importants de l’époque.

TheFreedomTrail.org

 

Ce ne sont point les hommes qui mènent la révolution, c’est la révolution qui emploie les hommes.

Laisser un commentaire