La carte verte par l’investissement ou le talent

Mots Clés :

carte verte, emploi, entreprise, investissement, s'expatrier, visa
La carte verte par l’investissement ou le talent

Les visas, voies royales vers les Etats-Unis.

Attirer le meilleur sur son sol, c’est bien la philosophie américaine en matière d’immigration qui dès lors facilite et accélère l’arrivée de cette « crème » si recherchée en leur octroyant des visas un peu spéciaux qui débouchent sur une carte verte. Question d’argent ou de talent, il existe bien des billets en première classe pour les Etats-Unis.

 

1/ La carte verte par l’argent : le Visa EB-5

C’est ce qu’on appelle la carte verte des « grands investisseurs » ou procédure de résidence permanente EB-5.

Ici, vous obtiendrez votre carte verte à condition d’investir une somme d’argent dans une affaire aux Etats-Unis.
Deux cas de figure :

Vous êtes un investisseur actif

Si vous disposez d’1 million de dollars et que vous rêvez de vivre au pays de l’Oncle Sam, c’est le moment d’investir aux Etats Unis. Attention, dans ce cas précis, l’argent ne fait pas tout : il faut aussi que cette nouvelle affaire engendre la création de 10 emplois, et que le business soit viable et se maintienne pendant au moins 2 ans.

Vous devez donc procéder en amont à une « due diligence study », une étude de marché solide et sérieuse pour que ces critères d’emploi et de pérennité aient toutes les chances d’être respectés. Cette carte verte temporaire de 2 ans sera renouvelée à ce prix.

Vous êtes un investisseur passif

Ici, c’est à priori encore plus simple, car vous ne faites rien, à part remplir un chèque. L’investissement, de 500,000 dollars au minimum, doit être réalisé dans un regional center, c’est-à-dire une zone défavorisée ou à dynamiser, accréditée par l’Etat (ex le quartier Downtown de Miami). Les projets sont en général gérés par des fonds d’investissements, et là, on trouve un peu de tout… la « due diligence study » est donc plus que jamais nécessaire pour éviter les impairs.

Dès lors, si cette voie parait simple, elle n’est pas sans risque. Plusieurs projets récents, gérés par des fonds d’investissements, ont bien encaissé les dollars de leurs investisseurs passifs, mais n’ont jamais vu le jour, engloutissant ainsi des sommes d’argent très importantes… et l’espoir d’une carte verte permanente.

Pour autant, il n’est pas nécessaire d’être Crésus pour accomplir son rêve américain. Un homme d’affaires reconnu peut parfois emprunter d’autres chemins pour obtenir cette carte verte tant convoitée…

Pour en savoir plus au sujet du visa EB-5, lisez notre article : Le Visa EB-5, la carte verte des investisseurs.

2/ La carte verte par le talent : le Visa EB-1

La détention d’un visa O1, visa des « talents extraordinaires » est une voie privilégiée et rapide pour obtenir une carte verte par le biais de la procédure EB-1. Hommes d’affaires émérites, athlètes, artistes… A vous de jouer !

Vous êtes extraordinaire

Contrairement à ce que l’on croit, un « talent extraordinaire » ne signifie pas automatiquement être un Donald Trump, un champion du monde, une superstar, ou un Prix Nobel.

Ainsi, l’immigration américaine demande au candidat de réunir (seulement) 3 des 8 critères qu’elle énonce pour être éligible au visa O1 : l’esprit de ce visa est de permettre à des gens très bons dans leur domaine respectif et reconnus comme tels par la communauté, de faire bénéficier aux Etats Unis de leurs compétences.

Les critères généraux du visa O-1

Talents extraordinaires dans le domaine de la Science, de l’Education, des Affaires ou de l’Athlétisme:

  • 1. La réception de prix ou de récompenses à un niveau national ou international, connus pour être une indication de l’excellence dans le domaine de compétence.
  • 2. L’adhésion à des associations dans un domaine qui nécessite avoir accompli des succès exceptionnels pour en devenir membre.
  • 3. De la documentation dans des publications spécialisées sur le demandeur de visa, ou sur son travail.
  • 4. La participation en tant que juge du travail des autres dans le même domaine que celui de ses compétences.
  • 5. La preuve de contributions scientifiques, académiques, ou commerciales d’importance dans le domaine de spécialisation.
  • 6. Etre l’auteur d’articles dans des publications professionnels sur le sujet qui qualifie le demandeur du visa.
  • 7. La preuve que le demandeur du visa a été employé pour sa compétence d’un emploi par une organisation ayant une réputation distinguée dans le domaine concerné.
  • 8. Preuve que le demandeur perçoit un  haut salaire pour les services qu’il fournit dans le domaine concerné.

Des preuves comparables qui ne figurent pas dans ces catégories peuvent également être présentées.

Les critères du visa O-1 dans le domaine de l’art

La preuve des talents extraordinaires dans le domaine de l’Art obéit à des critères particuliers.

Consultez le document du cabinet de Maître Boyer, listant les critères d’éligibilité au visa O-1 dans le domaine de l’art.

 Télécharger le document.

Une voie royale à exploiter

Bien sûr, la procédure sera plus rapide et plus simple pour le titulaire d’un Molière ou d’un médaillé olympique, mais la qualification au visa O1 est tout à fait possible pour des gens « un peu moins » extraordinaires.

Dans ce cas, le montage du dossier s’élabore de manière constructive avec la réunion de toutes les preuves de vos talents. Alors, les articles de journaux, les lettres de recommandation, les témoignages sur les performances et les bonnes actions du candidat, son appartenance à des associations prestigieuses ou des fédérations (donc pas le club de foot de quartier), et organismes nationaux (donc pas l’Amicale de bridge du village), sont autant d’éléments essentiels et constitutifs d’un dossier solide.

Par exemple, un musicien pourra produire des articles de presse sur ses concerts, un coiffeur ou un créateur de mode, les prix qu’ils ont remportés grâce à leurs créations, un chef d’entreprise, les innovations technologiques ou managériales officiellement reconnues…

Conclusion

La modestie ne paie pas aux Etats-Unis, alors faites parler de vous…

quotes

C'est pas nous qu'on l'a dit...

Le talent, ça n'existe pas. Le talent, c'est d'avoir envie de faire quelque chose.
All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.