Les tornades aux États-Unis

Enquête sur un phénomène naturel hors du commun

Chaque année, environ 60 personnes sont tuées aux États-Unis par les tornades. Un évènement météorologique courant dans le pays, dévastateur, qui reste pourtant difficile à expliquer et dont l’origine est incertaine. Pourquoi ya t il plus de tornades ici qu’ailleurs ? Comment se forme une tornade et surtout, peut-on les anticiper ? On vous dit tout (ce qu’on sait).

[French District] - Cet article a été diffusé dans la newsletter du French District.
Abonnez-vous gratuitement pour être parmi les premiers à lire nos nouveaux articles.

Le B A.BA des tornades

Une tornade, c’es quoi ?

Une tornade est un phénomène naturel qui apparaît comme un nuage rotatif en forme d’entonnoir qui s’étend d’un orage au sol avec des vents tourbillonnants pouvant atteindre 500km à l’heure. Certaines tornades sont clairement visibles, tandis que la pluie ou les nuages bas à proximité en obscurcissent d’autres.

La différence entre ouragan et tornade

Les tornades se forment toujours en terre alors que les ouragans se forment sur les océans. La vitesse des vents d’un ouragan dépasse rarement 250km/h, soit presque 2 fois moins que celle, possible, d’une tornade. De plus, le diamètre d’une tornade est sensiblement plus petit (400 mètres) que celui d’un ouragan qui peut atteindre 1500 km ! Enfin, la durée de vie d’une tornade est de quelques minutes tandis que celle d’un ouragan qui peut être actif plusieurs semaines.

Comment se forme une tornade ?

Pour qu’une tornade naisse, il faut un bon mélange d’ingrédients réunis au bon moment : de l’air chaud et humide près du sol, de l’air froid plus haut dans l’atmosphère et le vent qui se chevauche en se déplaçant à des vitesses ou des directions différentes. En fait, peu d’endroits sur Terre réunissent toutes ses conditions, sauf la region des Grandes Plaines – et particulièrement les états de Texas, Missouri, Kentucky et Oklahoma. On la surnomme d’ailleurs “Tornado Alley“. À mesure que l’air chaud s’élève du Golfe du Mexique, il rampe vers le nord à travers les plaines. Où il rencontre l’air soufflant à l’ouest des Rocheuses américaines.

Lorsque les deux vents se rencontrent, ils peuvent créer un vortex de vent qui tourne horizontalement. La tornade est formée.

La classification des tornades : l’échelle Fujita

Toutes les tornades ne sont pas identiques et leur intensité variant sensiblement.
Le Dr T. Theodore Fujita de l’Université de Chicago en 1971 a crée un système de mesure en analysant la vitesse du vent des tornades sur l’échelle F0-F5 en fonction des dommages causés. L’Echelle, améliorée au fils des années est devenue The Enhanced Fujita Scale en 2007 (EF). Dans l’ensemble, 77% des tornades aux États-Unis sont considérées comme faibles (EF0 ou EF1) et environ 95% de toutes les tornades américaines ont une intensité inférieure à EF3. Le petit pourcentage restant de tornades est classé comme violent (EF3 et supérieur). Enfin, parmi ces tornades violentes, seules quelques-unes atteignent le statut EF5.

Peut-on prévenir une tornade ?

S’il est extrêmement difficile d’annoncer une tornade à l’avance (en moyenne 15 minutes avant), certains signes laissent presager que cette tempête peut se déclencher : un ciel sombre avec, parfois, des nuages verdâtres ou jaunâtres, de gros grêlons et de gros nuages sombres et bas qui tournoient et forment un entonnoir.
A plus grande échelle, les nouveaux systèmes qui prennent en compte l’instabilité de l’atmosphère, le taux d’humidité, la température et le cisaillement des vents (la différence de vitesse et de direction en fonction de l’altitude), autant de données fournies par les radars météorologiques ou les images satellite aident les spécialistes météo à prévoir le risque de tornade.

Le site officiel de National Weather Service renseigne en details sur le phénomène des tornades et les conseils de sécurité pour se protéger.

Des chiffres qui décoiffent

  • Les tornades se sont abattues sur tous les continents de la Terre sauf l’Antarctique.
  • En moyenne, 1 200 tornades frappent les États-Unis chaque année.
  • Chaque année également, les tornades causent 70 morts et 1 500 blessés.
  • En Oklahoma, la capitale mondiale des tornades, les tornades ne frappent au même endroit qu’une fois tous les 1 200 à 1 500 ans, en Moyenne.
  • La tornade la plus meurtrière a frappé le Bangladesh, en 1989. Elle a fait 300 morts et 12 000 blessés.
  • Le printemps 2011 avait constitué la saison américaine des tornades la plus meurtrière puisqu’entre avril et juin, plus de 580 personnes avaient été tuées. La facture des dégâts, elle, était montée jusqu’à 21 milliards de dollars.
  • Les tornades peuvent accompagner les tempêtes tropicales et les ouragans lorsqu’ils se déplacent vers la terre.
  • Les nuages en entonnoir durent généralement moins de 10 minutes avant de se dissiper, et beaucoup ne durent que quelques secondes.
  • La saison de pointe des tornades dans les États du sud va de mars à mai; dans les États du nord, c’est de la fin du printemps au début de l’été.
  • Historiquement, mai est le mois le plus actif pour les tornades, avec une moyenne de 276 tornades se produisant chaque année aux États-Unis, rapporte la NOAA.
  • Les tornades sont plus susceptibles de se produire entre 15 h et 21 h, mais peuvent survenir à tout moment.
"Dominator" - Véhicule d'interception de tornades. Crédit : Hydrargyrum

“Dominator” – Véhicule d’interception de tornades. Crédit : Hydrargyrum

Métier ? Chasseur de tornades

Ces aventuriers de l’extrême qui sillonnent le Couloir des tornades (Tornado Alley), en quête de clichés d’une tornade bien photogénique sont de véritables stars aux États-Unis et ont même leur émission de television. Les plus connus et reconnus roulent dans un “dominator“, un véhicule transformé en char d’assaut, avec vitres blindées et testés dans le souffle de réacteur d’avion. Ces équipements de plus en plus sophistiqués ne protègent pas des drames malheureusement, plusieurs chasseurs de tornades sont morts ces dernières années, notamment Tim Samaras tué par la tornade El Reno en 2013.