C’est beau, c’est bio, c’est Boston.

L’une des villes les plus vertes des Etats-Unis, Boston a notamment promis de remplacer tous ses taxis par des hybrides, de transformer ses déchets en énergie et de proposer plus de motos électriques pour se déplacer. Et vous, dans tout ça ? Vous voulez en savoir plus sur la façon dont apporter votre vert à l’édifice ? Voici quelques infos.

Plus c’est bio, plus c’est bon

La « green attitude » commence dans l’assiette, vous le savez sûrement. Cela ne va pas nécessairement de paire avec un régime sans-viande-sans-lactose-sans-beurre, mais plutôt avec la qualité des produits que vous achetez. Vous pouvez déjà faire attention aux labels alimentaires de tout ce que vous placez dans votre panier, mais surtout surveiller la provenance de vos produits.

A Boston, il existe de nombreux marchés (farmers markets), qui se tiennent toute l’année ou pendant certaines périodes, généralement une fois par semaine chacun. Pour une liste complète et pour trouver le marché près de chez vous, rendez-vous sur ce site très complet :  BostonFarmersMarkets.org

Si vous êtes plus grandes enseignes que petits marchés, soyez rassurés car Boston regorge d’épiceries et petits supermarchés qui se concentrent sur les produits bio, que ce soit dans tout le magasin ou quelques rayons seulement. Le site Organic Facts les présente presque tous.

Le bio, je le porte sur moi

Sans avoir à porter des pulls de laine brute (ça gratte) ou renier vos chaussures en cuir, vous pouvez aisément opter pour des vêtements fabriqués avec des éléments bio, et surtout un processus de fabrication qui ne produit aucun déchet.

Avec 3 boutiques dans le Massachussetts, la marque The Hempest propose une très large sélection d’accessoires, de vêtements, de produits de beauté fabriqués avec des feuilles de chanvre. A porter sans modération.

Acheter, utiliser, recycler… Réutiliser

J’en veux plus, j’en fais quoi ?

Qu’ils prennent la forme de vêtements de la mode de l’été 95, de meubles poussiéreux oubliés dans un grenier ou d’un monticule de piles usées, vous en avez sûrement chez vous : des objets que vous n’utilisez pas ou plus, qui vous encombrent et seraient bien mieux à terminer leur vie à la déchetterie.

1-800-Got-Junk se propose de venir chercher vos ordures devant chez vous, dans votre garage ou dans votre grenier, et se charge ensuite soit de les recycler, soit de les donner à des charités si elles sont en bon état.

Concernant les encombrants, vous pouvez faire appel à  BOS311, le service de la ville qui vient chercher vos matelas, frigos et autre devant chez vous, gratuitement. Le site City of Boston vous indique plus largement où et comment recycler à Boston.

J’en veux pas, ça va où ?

A ce propos, un petit rappel :

  • Poubelle verte : la poubelle du compost, où vous pouvez mettre vos restes de repas, les filtres de café, les cotons, et bien sur toutes les plantes vertes et fleurs.
  • Poubelle bleue : la poubelle du recyclage, qui accueille avec gratitude le métal, le plastique, le papier et le verre.
  • Poubelle noire : la poubelle du reste, dans laquelle vous pouvez fourrer les couches, la céramique, les surprises de vos chats et chiens, les éponges, le Mylar (sachet de chips par exemple).

Soleil, soleil, fais des merveilles

Même si le soleil n’est peut-être pas forcément la première énergie renouvelable à laquelle vous penseriez à Boston, c’est pourtant une alternative très prisée dans le Massachusetts… Il peut vraiment être avantageux d’utiliser cette énergie solaire en installant des panneaux solaires par exemple, pour votre électricité personnelle voire même pour chauffer votre eau.

C’est une solution des plus économiques (sur le long terme) et surtout excellente pour l’environnement. L’état a mis en place des aides et des incitants fiscaux pour pousser les bostoniens à se mettre au soleil, notamment un crédit fiscal de 1,000$ pour toute particulier qui achèterait un système de panneaux solaires. Pour plus d’infos sur la façon dont équiper votre maison de panneaux solaires, rendez-vous sur le site de la société  Boston Solar.

Se déplacer, se dépenser, se dépolluer

Tous dans le bus

Les premiers bus hybrides sont arrivés à Boston en 2010, et la ville a depuis promis de s’équiper de davantage de bus écologiques, notamment 325 nouveaux qui devraient arriver d’ici 2017, remplaçant les vieux modèles fort polluants des années 1994-1995. La ville a également investi dans de nouvelles rames de métro, plus confortables mais également plus confortables.

Se dépenser sans trop dépenser

Si vous préférez faire chauffer vos mollets, vous pouvez opter pour le partage de vélos, et prendre un abonnement  Hubway – et enfourcher l’un des 1,300 vélos sur l’une des 140 stations à travers la ville et autour.

Faîtes des heureux à la Fête du green !

Depuis 8 ans, la Boston GreenFest investit la ville et déploie des stands vantant le recyclage, accueille des intervenants incollables sur le tri sélectif et présente toutes les nouvelles manières de prendre soin de notre Planète Terre.

Tous les écologistes sont daltoniens, ils voient vert partout !

Laisser un commentaire