Pierre-Feuille-Animaux : 3 musées en 1 sur le campus de la célèbre université.

« Veritas » – c’est la devise de l’Université d’Harvard, mais elle s’applique également aux musées qu’elle abrite : Vérité sur les pierres et les roches au Mineralogical and Geological Museum ; Vérité sur les feuilles et les fleurs au Harvard University Herbaria, et Vérité sur les animaux au Museum of Comparative Zoology. Présentation en 2 temps 3 musées de ces merveilles qui nous entourent.

Le musée d’Histoire Naturelle d’Harvard et son Université

Etabli en 1998, le Harvard Museum of Natural History regroupe en réalité le contenu de 3 musées : le Museum of Comparative Zoology, le Harvard University Herbaria et le Mineralogical and Geological Museum de l’Université. Le tout comprend alors de plus de 21 millions de spécimen, dont une seule partie est exposée dans les galeries, le reste étant jalousement gardé.

Niché sur le campus de la prestigieuse Université d’Harvard, le musée d’Histoire Naturelle explore pour mieux comprendre le monde qui nous entoure et la place de l’homme en son sein. Vaste tâche, qui reflète bien la multifonction des différentes branches de l’Université d’Harvard : l’une se concentre sur le arts et la science, l’une sur la médecine, une autre sur la science des religions, ou sur le droit, sur le business, le design, l’éducation et l’enseignement, la santé publique ou encore la politique et les affaires publiques.

Le Museum of Comparative Zoology

Fondé en 1859, le Museum of Comparative Zoology a été établi grâce au scientifique qui a forgé le terme d’ « Age de Glace », Louis Agassiz. Ce musée de zoologie comparée étudie l’évolution et les particularités des animaux, qui sont classés en différentes collections.

Les amis des insectes passeront pas la section entomologie, les craintifs des reptiles ou des amphibiens éviteront la section herpétologie, les individus branchés branchies trouveront tout sur le royaume du mollusque au rayon malacologie, et davantage chez les poissons à la section ichtyologie. Les mammifères aussi ont leur département, ainsi que les vertébrés et les fossiles.

MCZ.Harvard.edu

Le Harvard University Herbaria

Avec plus de 5 millions de spécimens, le Harvard University Herbaria figure parmi les 10 herbiers les plus importants au monde. Depuis 1842, et ses grands débuts grâce à Asa Gray, l’herbier de l’Université comprend 5 librairies, regroupées sous le nom de « Botany Librairies ».

A retenir, l’expo « Glass Flowers », véritable trésor qui contient des milliers de fleurs en verre, au réalisme irréprochable et à la délicatesse incroyable.

HUH.Harvard.edu

Le Mineralogical and Geological Museum

Le Mineralogical and Geological Museum regroupe plus de 300,000 spécimens, des pierres précieuses, des météorites, des pierres rares, des minéraux et des minerais (le minéral étant le composant d’une roche et le minerai un assemblage de minéraux.)

La collection reste l’une des plus anciennes des Etats-Unis, puisque c’est le Professeur Benjamin Waterhouse – chimiste et cofondateur de la Harvard Medical School – qui l’a commencée en 1784.

MGMH.fas.Harvard.edu

Infos pratiques

Harvard Museum of Natural History
26 Oxford Street
Cambridge, MA 02138

Tous les jours de 9h à 17h.
Fermé le pour Thanksgiving, le jour de Noël et sa veille, et le 1er janvier.

12$ pour les adultes
10$ pour les étudiants qui ne sont pas d’Harvard
10$ pour les +65
8$ pour les 3-18 ans – Gratuit pour les -3 ans

 HMNH.Harvard.edu

Visitez le Harvard Museum of Natural History grâce à City Pass

« La nature ne fait rien en vain ou pour des fins peu considérables. »

Laisser un commentaire