B… comme Boîtes, Boissons, Basses, Bières et Boston.

Réputée pour son passé révolutionnaire et ses monuments historiques, Boston c’est aussi plusieurs centaines de milliers d’étudiants à l’année, 30% d’une population ayant entre 20 et 34 ans, et un âge moyen de 31 ans. Autrement dit, à Boston on besogne, mais on bouge aussi son corps et on sait faire la fête : voici quelques adresses pour une sortie nocturne réussie.

Royale – La folie des grandeurs

Avec ses statues de bronze, ses fauteuils blancs capitonnés et ses balcons surélevés – toujours agréables après 2 heures de déhanchements – le Royale offre un cadre de nuit magnifique. Le grandiose et le somptueux sont à chaque fois au rendez-vous, grâce aux jeux de lumières, au système sonore et aux danseurs aériens sur ruban. Tout simplement magique.

La musique : Indie, rock, pop et hip-hop en semaine. House et dance le weekend.

Le Dress Code : Soigné : évitez les baskets mais ne sortez pas non plus la robe fourreau – à vous de trouver le juste milieu.

Vous le connaissez déjà ? Faites un tour à Icon, autre lieu culte de la nuit bostonienne. (Presque) le même décor, (presque) la même musique, vous ne serez pas dépaysés.

Phoenix Landing – Dr Jeckyll et Mr Hyde

Ce n’est pas la décoration mais bien l’atmosphère qui fait la particularité du lieu. Pour beaucoup, le Phoenix Landing est un pub irlandais incontournable où assister aux matchs de foot, une pinte à la main. Mais, après 22h, les sièges et les tables sont retirés pour faire place à la piste de danse, et le pub se transforme en club underground.

La musique : Roots, Reggae, Electronique la semaine. Retrouvez néanmoins les vieux tubes des années 80 les vendredis et samedis soirs.

Le Dress Code : Casual : vous pouvez garder votre écharpe verte sur le dancefloor, mais enlevez votre chapeau de lutin.

Vous le connaissez déjà ? Essayez le Middlesex Lounge, qui possède aussi une double identité. Lounge tranquille jusqu’au soir, il se transforme ensuite en club d’hip-hop vintage.

Bijou Nightclub – Restez branchés

L’une des boîtes les plus branchées de Boston, a des allures de vaisseau spatial avec ses néons bleus, et accueille du beau monde. Dès le jeudi soir, le Bijou devient le repère des étudiants internationaux venus décompresser après une semaine passée vissés sur une chaise d’amphis. Un petit conseil : Venez dès 22h pour éviter la queue qui devient vite interminable.

La musique : House, Electronic, Trance and Drum N Bass.

Le Dress Code : « chic, soigné et tendance » – Faites-vous plaisir !

sortir-boston-bonnes-adresses-bars-boites-bijou

Vous le connaissez déjà ? Le Tunnel, à l’hôtel W, offre un cadre de fête unique pour les jetsetteurs et noctambules branchés de Boston : son plafond recouvert d’ampoules bleues et rouges et la House/Dance jouées par les Dj’s vous transportent dans un univers parallèle.

Le Club Cafe – L’institution gay de la ville

Une référence historique pour la communauté LGBT de Boston, le Club Cafe a plusieurs couleurs à son arc-en-ciel. En fin de journée, décompressez autours d’un cocktail délicieux en discutant avec vos voisins de bar. Le cabaret Napoléon ouvre ensuite ses portes à des artistes de divers horizons qui assurent des shows inédits. Pour les couche-tard, passez la porte près du bar et entrez dans le monde merveilleux des tubes des années 80 dans la Moonshine Room…

Musique : Piano, cabaret et tubes des années 80 dans la Moonshine Room.

Dress Code : Venez comme vous êtes.

Vous le connaissez déjà ? Filez au Jacque’s Cabaret pour des spectacles de Drag Queens assez inoubliables. Vous y verrez les danseuses les plus glamour de la région, applaudies par un public venu de tous horizons.

Le House of Blues – L’Olympia de Boston

Ce soir vous voulez l’Olympia : ressentir l’excitation en rentrant dans cette salle à plusieurs niveaux, débattre avec vos amis des pours et contres de la fosse, danser un briquet dans la main gauche et un verre dans la main droite… Rien n’est perdu, la House of Blues est l’Olympia local : même capacité, fosse et balcons, hétéroclisme musical… De Bob Dylan à London Grammar en passant par Marilyn Manson, ils foulent tous cette scène et vous offrent un concert inoubliable.

Musique : Groupes et artistes solo en live.

Dress Code : Comme toute fashionista qui se respecte, on opte pour un style glam-chic-rock-bohème-classique.

Vous le connaissez déjà ? Essayez le Sinclair, autre salle de concert qui, malgré son ouverture encore récente, rencontre un succès incontesté. Le public est un peu plus jeune, alimenté par les étudiants des grandes universités des alentours. Faites notamment un tour au bar, réputé pour son bois marqué par les anciennes fraternités de Harvard.

Le Stoddard’s Fine Food & Ale – Soirée mousse au XIXème siècle

Mur de briques apparentes, gigantesque fronton avec colonnes, lampadaires, chandeliers et mezzanines ; vous l’aurez compris, la décoration inspirée du XIXème dans ce bar est unique. Il n’est pas pour autant impératif de venir en corset et perruques, chacun pouvant siroter les meilleures bières brassées (en pinte ou en fût) de la région, dans une ambiance très détendue.

Musique : Des airs américains qui contribuent à cet univers bien à part.

Dress Code : Simple et casual. Ne venez pas en chapeau de cowboy, on a dit américain, pas cliché.

Vous le connaissez déjà ? Pour une excellente bière fraîchement brassée, essayez le Harpoon Beer Hall. Au cœur de la brasserie Harpoon Brewery, la décoration met davantage l’accent sur un style moderne et épuré que sur les ornements du XIXème. Dégustez l’une des 20 bières locales entres amis en admirant la magnifique skyline de la ville.

En Bonus : La soirée rétro

Le temps d’un soir, dansez et groovez sur des morceaux de Soul, de Funk, de Disco ou de Motown d’antan. Le Zuzu Bar organise tous les samedis la soirée Soulelujah dans une atmosphère bon enfant et décontractée avec pour seul mot d’ordre : profiter.

Bon à savoir

Attention beaucoup de clubs à Boston ferment à 2 heures du matin. De quoi repartir de plus belle le lendemain. Et le surlendemain.

Credits photos : Chorale Miles Photography.

Laisser un commentaire