En pleine crise du COVID-19, Tierra’s Angels (TA) a fêté cette année son deuxième anniversaire. Cette fondation, créée par deux français angelinos de longue date, Thierry et Maia Ollivier, a réussi à montrer en l’espace de quelques jours sa force de réaction et son pouvoir d’action sur le terrain.

Lorsqu’ils décidèrent d’honorer leur petite fille Lou, qu’ils venaient de perdre tragiquement à l’âge de 2ans ½, en créant cette fondation, Thierry et Maïa voulaient avant tout donner à d’autres enfants ce que Lou avait connu dans sa courte vite : amour, insouciance et tout ce dont elle avait besoin. La fondation serait donc focalisée sur trois projets principaux dans trois pays différents. Tierra’s Angels a pour but de venir en aide aux enfants défavorisés, et de tout faire pour leur offrir une vie meilleure : de quoi se nourrir, étudier, se soigner et s’amuser. A LA, au Pérou, et en Haïti.

Mi-Avril, après un mois de confinement durant lequel nombre de personnes ont perdu leur emploi dès les premiers jours et là où le virus a fait le plus de ravage, la fondation, qui travaille dans les quartiers pauvres de South LA, a fait livrer une semi-remorque de biens de première nécessité aux parents des enfants dont elle s’occupe. 1400 familles ont pu ainsi recevoir un sac leur permettant de « souffler » une semaine, de manger et se laver. Le tout grâce à la générosité sans précédent de leurs « Angels », les donateurs. Une semaine, c’est bien. Mais qu’advient-il la semaine qui suit ? Tierra’s Angels continue à lever des fonds, et a besoin d’aide. Si vous avez envie ou pouvez aider, n’hésitez pas à les soutenir à travers leur site internet Tierra’s Angels  . Les enfants et ados de South LA dont s’occupe TA sont, pour la plupart, issus de familles de gangs et leur vie est peuplée des fantômes des proches qu’ils ont perdu dans la spirale infernale « drogue-violence-chômage ». TA leur vient en aide à travers des sessions de coaching professionnel qui les aident à redonner un sens à leur avenir.

Mais si LA est durement touché, les villages reculés du Pérou dans lesquels s’est impliqué TA, le sont tout autant. Là, les Angels parrainent des familles en leur donnant accès pour un an à la fois aux soins médicaux et dentaires dont ils ont besoin gratuitement, auprès d’une clinique locale. En parallèle, la fondation a développé un programme de fabrication et de pose de prothèses orthopédiques pour les enfants des familles les plus défavorisées de la région. Certains ont ainsi pu marcher pour la première fois, et d’autres ont pu serrer dans leurs bras des parents jamais enlacés. Le programme, ambitieux, est établi sur le long terme. Hors de question de stopper le « parrainage » d’une famille parce qu’un donateur n’a pas pu renouveler son don. Alors, il faut continuer à solliciter la bienveillance de tous, pour ne laisser personne sur le carreau sur leur site internet Tierra’s Angels.

Enfin, TA fournit des repas aux enfants les plus défavorisés d’Haïti en faisant d’une pierre deux coups : les nourrir à l’école, pour les encourager à revenir sur les bancs de l’apprentissage, source d’émancipation et de liberté. En deux ans, TA a nourri plus de 830 enfants et fourni plus de 200,000 repas. Haïti, pays le plus pauvre de la planète, qui cumule pauvreté et conditions climatiques extrêmes, est en permanence dans les situations les plus dantesques. Les aider, c’est au-delà d’une nécessité, c’est une évidence. Soutenez-les à travers leur site internet Tierra’s Angels.

Mais sans doute que Tierra’s Angels tire sa force de la cohésion de ses donateurs. Au départ famille et amis, aujourd’hui, le cercle plus large de ceux qui peuvent aider.
Alors, si vous aussi vous le pouvez, n’hésitez pas, et venez grossir les rangs de la communauté des Anges.

Laisser un commentaire