48 heures dans le bijou de la Caroline du Sud

C’est officiel, et cela fait des années que c’est ainsi : Charleston en Caroline du Sud a été élue la meilleure ville du monde par Travel + Leisure’s World’s Best Awards. Il faut dire que la petite ville en bord de mer accumule les avantages : architecture variée, patrimoine colonial impressionnant, maisons Antebellum, églises, plantations historiques, plages… Charleston conjugue la douceur de vivre, le charme authentique avec la variété des boutiques et restaurants typiques. La ville au passé sombre brille désormais en Caroline du Sud. On vous emmène…

Ce que vous devez absolument voir

Le quartier historique

C’est paradoxalement le passé mouvementé de Charleston qui lui donne aujourd’hui encore plus d’attrait et de charme. En effet, c’est grâce aux lois patrimoniales très sévères votées de l’après Guerre de Sécession ont protégé les beaux manoirs de plusieurs étages et les demeures historiques de la destruction. Ainsi,le long de ses rues pavées, la ville de Charleston possède une étonnante variété de styles architecturaux et de matériaux de construction des maisons qui donnent un résultat unique. Tantôt demeures coloniales que l’on voit en Louisiane, tantôt maisons pastel comme à Key West, elles sont aussi de style Antebellum (“avant-guerre” pour ceux qui auraient oublié leur latin) avec leurs jolies balustrades blanches et leurs murs de briques.

La rue la plus remarquable est Meeting Street car elle concentre des maisons historiques comme la Calhoun Mansion, la plus grande de toute la ville. D’ailleurs on peut effectuer une visite guidée pour mieux comprendre son histoire. Initialement construite pour un riche homme d’affaires ruiné par la suite, la demeure a été ensuite rachetée par un avocat amateur d’art (très riche lui aussi). L’extérieur est impeccable et cossu, et une fois à l’intérieur, on en voit de toutes les couleurs.

Calhoun Mansion
16 Meeting Street,
Charleston, SC 29401

Un peu plus loin, la Nathaniel Russell House impose par son style néoclassique. la bâtisse de 3 étages et de briques rouges est d’ailleurs un monument historique depuis 1973. Le propriétaire de l’époque, Monsieur Russell, l’a fait construire pour y loger sa petite famille… et ses 18 esclaves.

Russell house
51 Meeting Street,
Charleston, SC 29401

Le quartier français

Il existe à Charleston un petit quartier français, niché au coeur de la vieille ville. Créé au 17ème siècle par les Huguenots qui quittèrent la France après la révocation de l’Edit de Nantes, le quartier est facilement reconnaissable par ses maisons typiques, notamment la fameuse Pink House Tavern. Le coin est très touristique on doit le dire, mais il vaut le détour. Il est délimité par Cooper River à l’est, Broad Street au sud, Meeting Street à l’ouest et Market Street au Nord.

Ce que vous devez absolument vivre

Les embruns de l’Atlantique

Un des nombreux attraits de Charleston, c’est sa proximité avec l’océan, alors rendez-vous à The Battery et Folly Beach pour profiter des embruns et des vagues. En effet, tous les surfeurs du coin connaissent cette plage sauvage et authentique, avec sa belle jetée.

Retour aux temps des plantations et de l’esclavage

Marché de l’esclavage

La Caroline du Sud a été un haut-lieu de l’esclavage, et même si Charleston a interdit les marchés d’esclaves en plein air au milieu du 19ème siècle, les marchés enclos ont subsisté un peu partout en ville. Un d’entre eux, le Old Slavery Market, s’est même plus tard transformé en musée et retrace ainsi l’histoire du commerce des esclaves et les “techniques de vente “ et les mises aux enchères de ces pauvres hommes et femmes.

Old Slavery Market
6 Chalmers St,
Charleston, SC 29401

Middleton Place

C’est l’une des plus importantes plantations de Caroline du sud. Située à 25 km au nord-ouest de Charleston, cette immense exploitation agricole du 19ème siècle porte le nom de ses propriétaires, la famille Middleton, qui a d’ailleur été signataire dans la Déclaration d’Indépendance des Etats-Unis. la demeure est impressionnante et même si une partie a été brûlée à l’occasion de la Guerre de Sécession, elle est classée aux Monuments Historiques et on comprend pourquoi : 25 hectares en bordure de l’Ashley River, des étables avec des animaux, des sculptures un peu partout dans le parc, des jardins splendides… Oui, on en est sûr, vous passerez une belle journée, à condition de vous munir du plan disponible à l’entrée.

Beaucoup moins grande mais toute aussi belle, ne manquez pas d’aller faire un tour à la Magnolia Plantation.

Middleton Place
4300 Ashley River Rd.
Charleston, SC 29414
MiddletonPlace.org

Une virée dans les marécages

On ne vous l’avait pas dit ? Oui oui, Charleston est entourés de marécages, que l’on peut découvrir sur les fameux bateaux à hélices, les airboats. Vous verrez sur place des étendues immenses, peuplées par des alligators, des serpents, des tortues, des grues… et des milliers de moustiques. Armez-vous de lotions répulsives, on vous aura prévenu…

Ce que vous devez absolument manger

Le “Nasty Biscuit” : Complètement décadent, ce “sandwich chaud” se compose de poulet frit coincé entre 2 morceaux de pain biscuité et nappé d’une sauce type gravy. Le restaurant Hominy Grill en a fait sa spécialité, alors allez-y les yeux fermés (mais l’appétit bien ouvert).

Hominy Grill
207 Rutledge Ave,
Charleston, SC 29403
HominyGrill.com

She-crab soup : C’est une spécialité culinaire de Charleston. Cette bisque faite de crème et de crabe et de bouillon de poisson a la particularité d’être élaborée avec des crabes femelles uniquement. Devenue tellement populaire, la She-Crab Soup à dépassé les frontières de la ville et peut désormais se déguster en Caroline du Sud et en Georgie.

Et si vous y êtes à ce moment là…

Ne ratez pas ces événements importants de la vie culturelle de Charleston :

  • Février : Southeastern Wildlife Exposition
  • Mars : Le festival des vin  de la gastronomie
  • Fin mai / début juin : Festival de Spoleto et de Piccolo Spoleto
  • Fin septembre – Fin octobre : Annual Falls Tours of Homes and Gardens pour découvrir le patrimoine local en remontant plusieurs siècles d’histoire.

Credit photo M Flickr

 

Laisser un commentaire