Sortir à Los Angeles : les meilleurs clubs

Sortir à Los Angeles : les meilleurs clubs

Mots Clés :

amis, boite, club, hollywood, los angeles, nuit, sortir

Trouver la boîte qu’il vous faut pour des nuits de folie.

365 jours ou 8760 heures, 366 jours ou 8784 heures certaines années. Ça en fait des heures à passer… en boîte. Oui, inutile de le nier, vous êtes à Los Angeles et vous pensez à sortir en boîte, c’est bien normal, c’est quand même une ville réputée pour sa vie nocturne. Vous êtes plus house ? Dance ? Latino ? Il y en a pour tous les goûts.

Préalable indispensable : rentrer en boîte

Une soirée mémorable dans votre boîte de prédilection suppose que vous arriviez à passer la porte d’entrée… ce qui n’est pas toujours évident. Si vous venez en troupeau, privilégiez une composition féminine, pour avoir les faveurs du physio à l’entrée.

Le bon plan pour les dames est de venir avec un promoteur. Le concept est simple ; les filles rentrent gratuitement en boîte et sirotent des cocktails à l’œil tout au long de la soirée, et le promoteur assure à la boîte, contre rémunération, la présence de demoiselles, de préférence au physique facile. Donc, soit vous connaissez un de ces professionnels de la nuit et vous profitez d’une entrée, table et boissons gratuites, soit vous vous plantez devant le club vers minuit et en trouvez un sur place.

Si vous venez en solo, une tenue correcte est de rigueur : exit le marcel et le maillot, vous êtes à Los Angeles, certes, mais il convient de se vêtir le soir. Polo, ou chemise, pantalon, et bien sûr, stiletos pour les demoiselles et enfin une robe (celle que votre maman prend pour un T shirt).

Arrivez tôt – vers 23h30 – pour éviter ainsi de piétiner pendant 45 minutes dans la file. A ceux qui se sentent ridicules car ils sont les premiers, dites vous qu’il en faut bien un de toute façon. Enfin, inutile de tapoter l’épaule du videur et de lui glisser un billet de 1$ en lui faisant de l’œil, il risque de le prendre comme une insulte et de vous recaler à l’examen de passage. Soyez na-tu-rels, on vous dit.

 

Le plus connu : The Avalon

En quelques mots

Picture of rock concert, music festival, New Year eve celebration, party in nightclub, dance floor, disco club, many people standing with raised hands up and clapping, happiness and night life concept

C’est LE club de Los Angeles. Celui où vous êtes un peu obligé de passer au moins une soirée. C’est la référence angeline depuis 1927, à l’époque où c’était un théâtre, et The Avalon possède aujourd’hui un système son EAW (de la marque Eastern Acoustic Works) après un ravalement de façade de plus d’un million de dollars.

C’est pour qui ?

Les gays le jeudi, les amateurs d’électro le vendredi et tout le monde les autres jours d’ouverture.

Le petit plus

C’est l’un des rares clubs de Los Angeles à ne pas vous mettre dehors à 2h ; généralement, le club reste ouvert jusqu’à 4h, heure ensuite pour tous de monter au Bardot au-dessus, qui reste ouvert jusqu’à 8h du matin – sachez juste que les 2 endroits ne servent pas d’alcool entre 2 et 6h.

 

Le plus complet : The Mayan

En quelques mots

On parle ici de 3 clubs en 1 : The Mayan s’étale sur 3 étages et possède 7 étages, le tout dans un ancien temple maya – enfin, pas de l’époque.

C’est pour qui ?

Les amateurs d’un peu de tout au rez-de-chaussée, les fans de hip hop, et ceux qui préfèrent onduler sur des sons latinos savent qu’il faut se diriger vers l’étage supérieur.

Le petit plus

C’est au Mayan qu’on lieu les combats de géants en slip de latex : Lucha Vavoom, ou quand le catch côtoie le strip-tease. Vous voulez en savoir plus ? On se doutait bien.

 

Le plus électro : The Sound

En quelques mots

Il ne s’est pas toujours appelé de la sorte, mais il a toujours été à l’origine de soirées électriques : The Sound. Le système audio est exceptionnel, et la techno, l’électro et la house n’en sont que plus intenses à apprécier.

C’est pour qui ?

On l’a déjà dit, les amateurs de techno, d’électro et de house.

Le petit plus

C’est là qu’ont lieu les Monday Night Social, la soirée en boîte la plus ancienne de Los Angeles : ça fait plus de 17 ans que vous y avez rdv pour célébrer le premier jour ouvrable de la semaine.

 

Le plus Vegas : Create Nightclub

En quelques mots

depositphotos_13429362_original Non pas que les autres clubs de Los Angeles soient moins brillants que Create, mais celui-ci est particulièrement grand, particulièrement lumineux – avec des murs en LEDs -, particulièrement bruyant –enfin, vibrant va-t-on dire.

C’est pour qui ?

Ceux qui veulent une vraie soirée en boîte, dans un environnement chic toutefois, et qui apprécient tout particulièrement l’EDM et la transe. Un cocktail qui pique.

Le petit plus

Trop de transe tue la transe ? Rendez-vous sur le patio, où la vue de la statue géante du Bouddha vous calmera peut-être.

 

Le plus sophistiqué : Lure

En quelques mots

Lure a lui aussi tout d’un club digne de Vegas, avec des robes très courtes et des bouteilles très remplies. Mais, en plus d’accueillir les belles gens de LA, Lure possède un patio entouré de palmiers illuminés, de superbes meubles, et les meilleurs DJs s’y pressent.

C’est pour qui ?

Tout le monde, si vous êtes ok pour mettre le prix.

Le petit plus

Le bar VIP, pour les VIP.

 

Le plus VIP : 1OAK

En quelques mots

Bon, on a encore plus VIP. Tout comme ses grands cousins à Las Vegas et à New York, 1OAK Los Angeles combine des cocktails atomiques (il n’y a pas de carte donc vous pouvez être créatif), des bouteilles de champagne qui coulent à flots et des célébrités dans tous les coins.

C’est pour qui ?

Les amateurs de musique un peu commerciale, mais aussi les curieux qui aimeraient savoir comme Katy Perry danse, en vrai, ou comment Leonardo DiCaprio boit (et pas que la tasse), en vrai.

Les petits plus

Katy. Leo.
Et les autres.

 

 

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.