Un conseil de Franck Leblond, agent immobilier à Miami – Membre du French District

Le maître mot à Miami lorsque l’on achète un bien immobilier est d’être réactif. On l’est, notamment, quand on est prêt avec son financement. Mon conseil : ne bougez pas tant que les fonds de ce prêt ne sont pas présent sur votre compte.

L’immobilier à Miami 2019 est un marché acheteur où le cash reste bien présent aujourd’hui mais pas seulement puisqu’il est possible dorénavant d’obtenir un prêt U.S. pour les américains mais aussi pour les étrangers sous certaines conditions et avec cependant des taux d’intérêt nettement plus important que ceux que l’on connaît en France qui paraissent dérisoires au regard de ceux appliqués aux États-Unis, et en particulier ici en Floride.

Pour cette raison, nombreux sont ceux qui viennent avec des financements obtenus depuis chez eux et garantis sur un de leurs biens, des assurances-vie ou autres.

Dans ce cas précis, il est important que ce financement soit verrouillé en amont avant même de se lancer dans une procédure d’achat aux Etats-Unis.

En effet, le délai entre l’ouverture du dossier de financement et le déblocage des fonds en France prend au minimum 5 semaines. Cela peut paraître déséquilibré lorsque l’on sait que l’acquisition d’une propriété aux Etats-Unis peut s’effectuer en 30 jours.

L’achat d’un bien immobilier se déroule en plusieurs étapes : il faut d’abord effectuer un dépôt, qui sera mis en séquestre. 30 jours après, le solde doit être présent sur ce même compte séquestre, qui permettra sa distribution à tous les intervenants de la transaction. Si l’argent n’est pas arrivé à temps le jour du closing, l’acheteur est contractuellement fautif. Et le vendeur peut de plein droit casser la vente et récupérer le dépôt.

Le « temps » est clairement défini sur un contrat américain : « Time is of the essence in this contract ». Ce qui veut dire en somme « Avant l’heure, c’est pas l’heure ; après l’heure, c’est plus l’heure ».

Un prêt effectué pour un achat à l’étranger est devenu plutôt classique pour un bon nombre d’investisseurs français. Il convient, cependant, de prévenir sa banque en France, car il y a des délais à prendre en compte concernant les procédures américaines.

Contactez Franck Leblond

Pas d'information - ID 41572

Laisser un commentaire