Le bois et le béton ? Votre aventure américaine commence par là

Terres du « rêve américain », les États-Unis et son marché immobilier sont en mesure de satisfaire… tous les rêves. Inextricablement liés, le marché immobilier et l’économie américaine grandissent ensemble, de façon continue. Comment profiter, vous aussi, de cette tendance ? Il faut, pour commencer, vous associer avec un acolyte de confiance : un agent immobilier. Il vous présentera les propriétés qui conviennent le mieux à vos envies, même les plus originales, et répondra à toutes vos questions avec honnêteté et expertise. Une pour tous… Tous sur une ! L’agent vous présentera ensuite son acolyte, qui répond au doux nom de MLS (Multiple Listing Service), une base de données nationale qui regroupe les propriétés sur le marché et où acheteurs, vendeurs et brokers ont accès aux mêmes listings. Et ensuite ? Lisez et faites votre choix.

Une vie à la ville : les régions urbaines et métropolitaines

Des métropoles comme New York City ou Los Angeles sont de véritables mecques de culture et de dynamisme. On y retrouve des biens immobiliers de luxe : les appartements haut-de-gamme avoisinent les 21 000$ au mètre carré. Enfin, les condos se vendent à 2 millions de dollars et les lofts sont souvent listés à 1 million de dollars.

Note : Claustrophobes, réfléchissez-y à 2 fois, agoraphobes, vous êtes les bienvenus.

New York City – Une grosse pomme et peu de pépins

Chaque « borough » de New York City renferme ses propres pépites architecturales. Condos sublimes dominant Central Park à 20-40 000$ le mètre carré. Ou encore, typiques brownstones à Brooklyn si vous investissez 1 million de dollars (ou plus évidemment), soyez assuré d’un investissement à New York réussi. Par ailleurs, des maisons individuelles luxueuses fleurissent un peu partout à New York City, et même dans le Queens, dans le Bronx et jusqu’à Staten Island. Là le marché immobilier est aussi vivace que les rues de Manhattan.

Note : À New York, dormir est une option, sortir est plus que conseillé, mais investir est inévitable.

villes-investir-usa (1)

Los Angeles – La Cité des Anges sous tous les angles

Partez, vous aussi, à la Conquête de l’Ouest, pour investir à Los Angeles. Entre palmiers élégants et rêves de grands écrans, la vie en Californie se savoure dans des villas somptueuses à Beverly Hills,  en front de mer à Malibu ou dans une demeure discrète à Pacific Palisades, pour environ 13-16 000$ le mètre carré. Enfin, ici et là dans les collines, les prix atteignent les 6 à 7 chiffres (ou plus).

Note : La devise ici ? Plus c’est gros, plus c’est beau.

villes-investir-usa (3)

Miami – Soleil, coquillages et clubs branchés

Le soleil brûle bien plus fort en Floride, où les saisons sont également rythmées par des orages tropicaux. Optez donc bien pour des fenêtres anti-ouragans. En effet, très varié, le marché immobilier varie entre penthouses à Miami beach et Miami aux vues époustouflantes, villas les pieds dans l’eau, demeures imposantes cachées au fond de jardins luxuriants? Vous pouvez également investir dans des condos sophistiqués et suréquipés. De plus, plus on s’approche de Miami Beach et de sa vie nocturne torride, plus les prix augmentent (environ 14 000$ le mètre carré). Enfin, si on s’enfonce dans la jungle tropicale des quartiers voisins, les villas modernes avoisinent un prix de départ d’un million et demi de dollars.

Note : N’emménagez pas sans votre crème solaire et des K-ways.

villes-investir-usa (2)

La vie à la campagne : la ville, c’est vous

D’un bout à l’autre, les États-Unis sont caractérisés par de vastes étendues de terre, parfois habitées, souvent magnifiques. Au milieu du calme et de la sérénité, des propriétés immenses n’attendent que vous, avec des terrains assez grands pour accueillir une piscine olympique et un 1er voisin suffisamment loin pour pousser la sono. Investissement idéal pour les grandes familles dont l’imagination des enfants est intarissable, ces demeures peuvent prendre différentes formes et appellations selon la région – ranch, plantations, etc. – et sont souvent accompagnées de portails imposants et d’une mare (voire étang) privé.

Note : Pour les familles qui ont du temps, et beaucoup de hobbies pour le passer.

Une vie en banlieue : la ville à côté de la ville

La banlieue, c’est tout un paradoxe : elle est appréciée pour sa proximité avec la ville, et choisie pour sa situation en dehors de la ville. Entre 650 000 et 2 millions de dollars, le choix se porte sur des demeures typiques, des propriétés cachées, des villas aux pelouses manucurées, des maisons dans des résidences privées… Ces banlieues sont parfaites pour une vie de famille épanouie, où les enfants peuvent facilement aller dans des écoles réputées.

Note : Une villa en banlieue n’est pas complète sans un barbecue reluisant.

La vie face à la mer : grandes baies et Grande Bleue

Le luxe incarné : une villa les pieds dans l’eau. Eau qui peut prendre la forme d’un océan impassible à Palm Beach, de rouleaux réguliers à Malibu ou même d’un lac au calme rassurant en campagne. Pour minimum 1,5 millions de dollars on peut investir dans des maisons avec marina privée et condos aux balcons suspendus au dessus de l’eau.

Note : Là où vous devez être si vous passez plus de temps en mer que sur terre.

villes-investir-usa (4)

Vous êtes à la recherche d’un agent immobilier aux États-Unis?
Écrivez-nous!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
villes-investir-usa (1)

Laisser un commentaire