Le cœur sur rails un peu rouillé de la Windy City.

Depuis la fin des années 1890, il permet d’aller au travail, de sortir, de rendre visite à vos copains, et de laisser Titine au garage : le « EL », le métro de Chicago, qui déploie aujourd’hui ses rails tentaculaires dans la ville. Où, quoi, comment, combien ? Vos trajets à la loupe.

Le « EL » : élaboré, électrique, élargi.. élémentaire mon cher

Une des premières villes américaines à se doter d’un métro aérien (la première étant New York en 1867), Chicago n’a pas à rougir de son système. Initialement le « Chicago and South Side Rapid Tranist Railroad », le métro prenait la forme d’une locomotive à vapeur qui tirait 4 petits wagons en bois et reliait la 39th Street à Congress Street en un quart d’heure.

Sans faire l’unanimité – des médecins ont clamé au début que le train pouvait provoquer des paralysies, des méningites ou encore la mort – le métro de Chicago se déploie depuis dans la ville. C’est aujourd’hui le 2ème plus grand système de transport des Etats-Unis, et il doit son surnom « EL » ou « L » au fait que la plupart de ses lignes soient sur-EL-evées.

Le « L » est en effet resté aérien longtemps, jusqu’à l’apparition de la première ligne sous terre en 1943, et le système sous-terrain se déploie aujourd’hui uniquement à downtown, alors que les métros aériens vont jusqu’en banlieue. Le réseau est l’un des rares du pays où l’on peut aller aux 2 principaux aéroports de la ville en métro.

En 1945, la CTA « Chicago Tranist Authority » était créée, et elle gère depuis 1947 le « EL ». Le métro n’a depuis cessé de se moderniser même s’il est avéré que le bruit du « EL » a fait frissonner plus d’un Chicagolais, et réveillé plus d’un assoupi.

Les 8 lignes du EL de Chicago

Bleue (Blue)

La 2ème ligne la plus empruntée, elle est en service 24h/24 et 7j/7. Elle peut partir de l’aéroport O’Hare jusqu’à Forest Park, et passe par Downtown.

Marron (Marron)

La ligne relie Kimball et entoure Downtown au niveau de la « loop » avant de repartir sur ses pas.

Vert (Green)

Depuis Harlem Park, la ligne passe par Downtown, et continue jusqu’à Garfield avant de se séparer en 2 et de s’arrêter à la 63rd Street ou à Cottage Grove.

Orange

La ligne part de l’aéroport Midway, et s’enroule à Downtown avant de revenir à son point de départ.

Purple (Violet)

Elle seconde la ligne en période de Rush, et part de la banlieue Evanston de puis Linden Avenue, et emprunte la petite « loop » de Downtown avant de rebrousser chemin.

Rouge (Red)

C’est la plus populaire, et elle fonctionne 24h/24 et 7j/7. Elle relie Howard Street et Dan Ryan Highway, transperçant Downtown sur State Street.

Rose (Pink)

La ligne rose part de la 54th Street et rejoint la « Loop », avant de revenir sur ses rails.

Jaune (Yellow)

Toute petite ligne de 8 km, la ligne jaune part de la banlieue Skokie, et c’est la seule qui n’emprunte pas la « Loop », et qui se contente de relier Skokie à Howard Street.

Le trajet à ne pas rater

Sautez dans un métro de la ligne Brown, à Fullerton ou Armitage, et restez jusqu’à Clark. Vous passez au milieu de downtown, si près des buildings que vous pensez pouvoir les toucher.

Le El en quelques chiffres

  • 8 lignes
  • 145 stations
  • 229,12 millions de personnes utilisent le L tous les ans
  • 1,356 wagons de métro
  • Débuts : 6 juin 1892
  • Longueur : 165,4 km
  • Vitesse maximum : 89 km/h.

Combien ça coûte ?

Un trajet unique : 2,25$. Etudiants : 75 cents.
Pass 1 jour (bus compris) : 10$.
Pass 3 jours 20$.
Pass 7 jours : 28$.
Pass 30 jours : 100$.

Les machines automatiques sont situées à chaque station, mais elles ne rendent pas la monnaie. Donc préparez bien l’acompte.

TransitChicago.com

Crédits photo : CaviarStock
On ne perd rien à être poli, sauf sa place dans le métro.

Laisser un commentaire