Un conseil de Monique Herzstein, comptable et fondatrice de MCH Consulting USA.

Beaucoup de contribuables pensent que demander une extension pour sa déclaration fiscale n’a pas de conséquence financière. Si c’est vrai quand on n’a pas d’impôts à régler, cela est différent dans le cas où le contribuable doit des impôts. Ceci est valable tant pour les personnes que les sociétés, quelle que soit leur forme juridique.

Qui doit déclarer ses revenus ?

Pour simplifier, toute société américaine ou personne physique ayant eu une activité ou des revenus.

Exemple du résident fiscal américain (carte verte, citoyen américain, visa…) :

Il doit déclarer tous ses revenus aux Etats-Unis. Par “tous”, il faut entendre les salaires et autres rémunérations (les plus-values, les intérêts, etc), et ce, même si vous êtes déjà imposé en France sur ces revenus. En effet, Les Etats-Unis ont conclu des accord bilatéraux de non double imposition avec de nombreux pays, dont la France. Vous ne paierez donc pas l’impôt 2 fois sur les mêmes revenus, néanmoins, certaines conséquences sont à prévoir.

Quand doit-il déclarer ses revenus ?

En principe, vous devez envoyer le formulaire 1040 avant le 15 avril mais vous pouvez demander une extension pour le dépôt de cette déclaration à cette même date jusqu’au 15 octobre.

Attention toutefois, cette extension ne s’applique qu’au dépôt de la déclaration et non au paiement de l’impôt si vous en êtes redevable. Ce qui signifie que si vous devez des impôts, vous devez les payer avant le 15 avril de toutes façons, à défaut de quoi des intérêts et des pénalités seront appliqués après cette date.

Pour être sûr de ne pas rater la date et d’être en règle avec l’IRS, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel. MCH Consulting USA peut vous aider.

MCH Consulting USA – Monique Herzstein

20803 Biscayne Boulevard
suite 440

Aventura, FL 33180

786 521 3977 et 305 428 2111 | À partir de la France : 01-83-81-43-16Email

MCHConsultingUSA.com

Laisser un commentaire