Saisir les opportunités au-delà des frontières

Une interview de Amélie Deschênes, Directrice des Partenariats chez OFX.

Quittant ma ville adoptive de Montréal, j’ai fait un passage de deux ans à Londres pour m’immerger dans le monde de la ‘fintech’ en travaillant pour une boîte de crowdfunding, avant de m’installer à Toronto et de joindre les rangs d’OFX. J’ai complété ma maîtrise à l’école de commerce ESADE à Barcelone, et j’ai eu une 1ère carrière dans l’industrie des médias. Mon défi chez OFX consiste à aider les gens et les entreprises qui voient des opportunités au-delà de leurs frontières à réduire les coûts de leurs transferts de fonds internationaux, par rapport à un recours à une banque classique.

Vous et votre société…

Quels services, quels produits, quelle activité ?

Transferts de fonds internationaux

Quel est l’esprit, la culture de votre entreprise ? Qu’est-ce qui la caractérise ?

OFX est une entreprise jeune et disruptive, qui vise à redéfinir l’expérience client en matière de paiements internationaux.

Pourquoi êtes-vous venu vous installer à Toronto ?

Je suis originaire du Québec, mais après 2 ans passés à Londres, Toronto s’est imposée comme un parfait compromis.

Quel conseil donneriez-vous à ceux qui souhaitent s’installer au Canada ?

Votre bilinguisme sera un atout. Au Canada “anglais”, on prise la maîtrise du français, alors mettez cette compétence de l’avant !

Le Canada et vous…

Qu’est-ce qui vous plaît au Canada ?

La gentillesse des gens, la qualité de vie (ce que vous pourrez vous offrir avec votre salaire) et des villes à taille humaine.

Quel est votre endroit préféré au Canada ?

J’adore me promener au marché Atwater de Montréal ou au marché St-Lawrence de Toronto ; l’amabilité des marchands et les produits gourmands vous forcent à ralentir.

 

Laisser un commentaire